Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce MotherCloud
Rob Hart  (Editions Belfond)  mars 2020

Voilà un nouveau venu au catalogue des éditions Belfond qui ne devrait pas passer inaperçu grâce à son premier roman publié en France. Rob Hart est un éditeur de romans noirs, directeur de communication politique, conseiller municipal à la ville de New-York. Il est aussi l’auteur d’une série policière (non traduite en France), de nouvelles publiées dans de nombreuses revues de littérature à suspense et co-auteur d’un roman avec James Patterson.

Son premier roman, acheté dans plus de vingt pays et bientôt adapté au cinéma par Ron Howard, MotherCloud, me faisait de l’œil depuis un petit moment, intrigué notamment par cette couverture surprenante qui me donnait l’envie de le lire. C’est donc fait et je ne le regrette pas, découvrant Paxton et Zinnia et surtout le Cloud.

Paxton n’aurait jamais pensé se retrouver là, face à cet écran chargé de lui faire passer un entretien pour integrer le Cloud. Le Cloud est une superstructure de la vente en ligne, devenue incontournable depuis que les dernières émeutes ont rendu les magasins infréquentables. Ironie du sort, la planche de salut de Paxton, et de millions d’autres, est aussi la boîte qui a coulé sa petite entreprise.

Zinnia, elle non plus, n’avait pas prévu de mettre les pieds dans une unité MotherCloud. Mais son projet est bien différent de celui de Paxton. Une révolution est en marche et elle en est le bras armé. Son objectif est de pénétrer les murs du Cloud pour pouvoir y infiltrer le système afin de pouvoir détruire Gibson, son charismatique leader. Paxton pourrait l’y aider, même si cela implique de le sacrifier.

C’est donc un thriller d’anticipation que nous propose Rob Hart même si, la lecture aidant, on se rend compte qu’une partie de ce qu’il nous raconte est déjà en cours aujourd’hui. On a vu récemment le développement (un peu forcé) du télétravail et l’importance des écrans durant le confinement. Et puis ce MotherCloud, cette sorte d’immense super marché virtuel, champion du commerce en ligne ressemble terriblement à une société que tout le monde connaît.

L’ouvrage nous fait donc découvrir le cœur de ce Cloud au travers du regard des trois personnages principaux, Paxton, Zinnia et Gibson. Gibson s’exprime au travers d’un blog dans lequel il nous dévoile les tenants et les aboutissants de son projet.

Le livre débute plutôt lentement, nous présentant de façon plutôt détaillée le fonctionnement du Cloud, l’auteur jouant aussi sur quelques répétitions pour nous montrer la dimension répétitive du travail de Paxton et Zinnia. L’ouvrage prend ensuite une dimension plus intrigante avec l’action de Zinnia et son ambition de destruction du Cloud.

Cet ouvrage nous fait beaucoup réflechir sur notre société et je crois bien que c’est le but de Rob Hart. Une fois refermé, on se questionne sur cette nouvelle façon que nous avons de consommer aujourd’hui.

MotherCloud est donc un excellent thriller d’anticipation, très accessible (ce qui n’est pas toujours le cas pour les dystopies qui utilisent souvent des éléments de langage complexes qui peuvent rebuter le lecteur) qui se lit très facilement (sûrement parce qu’il est quand même un peu ancré dans la réalité). La construction du livre est intelligente puisqu’elle réunit les deux personnages principaux, aux profils très différents, qui vont s’unir un peu par la force des choses.

Alors voilà, ce livre m’a bien intéressé et j’attends maintenant avec impatience son adaptation cinématographique qui, dans les mains de Ron Howard, devrait être de qualité.

 

En savoir plus :
Le Facebook de Rob Hart


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 27 septembre 2020 : Autumn Sweater

Voici les premiers jours d'automne, les premiers froids, la pluie et l'envie de s'auto-confiner avec une boisson réconfortante, du chauffage, de la bonne musique, un bon livre, film, jeu voire avec des amis autour d'un bon repas. Bref, c'est l'automne et voici le programme réconfortant de la semaine. Sans oublier le replay de la MAG #11 du 26/09.

Du côté de la musique :

"Echos" de Romain Humeau
"American head" de The Flaming Lips
"Grand écran" de Ensemble Triptikh
"Beethoven : op 109, 110, 111" de Fabrizio Chiovetta
"B.O. d'une scène de meurtre" première émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Oiseau(x) scratch" de Luc Spencer
"Debussy" de Philippe Bianconi
"Tête Blême" de Pogo Car Crash Control
"XIII" de Quatuor Ardeo
et toujours :
"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses

Au théâtre :

les nouveautés :
"Le Grand Inquisiteur" au Théâtre national de l'Odéon
"Iphigénie" aux Ateliers Berthier
"Philippe K. ou la flle aux cheveux noirs" au Théâtre de la Tempête
"Le Grand Théâtre de l'épidémie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"Le Quai de Ouistreham" au Théâtre 14

"Les Pieds tanqués" au Théâtre 12
"Le nom sur le bout de la langue" au Théâtre de la Huchette
"La Folle et inconvenante Histoire des femmes" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
les reprises :
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Album de famille" au Studio Hébertot
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre des Mathurins
"Contrebrassens" au Studio Hébertot
"Leonard de Vinci, naissance d'un génie" au Studio Hébertot
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa
"Pierre et Gilles - Errances immobiles" à la Galerie Templon
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

Cinéma :

en salle :
"L'Ordre moral" de Mario Barroso
at home :
"Drôles d'oiseaux" de Elise Girard
"Mise à mort du cerf sacré" de Yorgos Lanthimos
"Terror 2000 - Etat d'urgence en Allemagne" de Christoph Schlingensief
"Vers un destin insolite sur les flots bleus de l'été" de Lina Wertmüller
"Ruth et Alex" de Richard Loncraine

Lecture avec :

"Ici finit le monde occidental" de Matthieu Gousseff
"L'heure des spécialistes" de Barbara Zoeke
"Mémoires" du Général von Choltitz
"Porc braisé" de An Yu
"Portraits d'un royaume : Henri III, la noblesse et la Ligue" de Nicolas Le Roux
"Sublime royaume" de Yaa Gyasi

et toujours :
clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi
"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 27 septembre 2020 : Autumn Sweater
- La Mare Aux Grenouilles #11
- 20 septembre 2020 : Orages ...ô des...espoirs !
- 13 septembre 2020 : On ira où tu voudras quand tu voudras
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=