Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Guendalina
Alberto Lattuada  juillet 2020 - 1ère sortie 1957

Réalisé par Alberto Lattuada. Italie/France. Comédie dramatique. 1h40 (Sortie 29 juillet 2020 - 1ère sortie 1957). Avec Jacqueline Sassard, Raf Vallone, Sylva Koscina et Raf Mattioli.

Au milieu des années cinquante, le cinéma italien s'est presque définitivement éloigné du néo-réalisme et l'on sent que la reconstruction est là, avec ses riches qui ne se cachent plus et ses jeunes gens en quête de liberté et particulièrement de liberté sexuelle.

Alberto Lattuada est typique de ces réalisateurs qui ont bâti le cinéma italien d'après-guerre et qui, désormais, va s'intéresser aux émois adolescents et surtout post-adolescent

Avec "Guendalina", puis "Les Adolescentes", il s'installe en cinéaste avide de portraits de jeunes filles au moment où elles vont faire le grand saut qui les fera femmes.

Dans le premier film cité, favorisé par un sujet de Valerio Zurlini, il met le cap sur Guendalina, dix-sept ans, fille unique à forte personnalité qui hésite encore à céder aux jeunes gens qu'elle attire, d'autant qu'elle assiste aux derniers feux de l'amour, entre un père séducteur volage et une mère qui ne supporte plus ses infidélités.

"Guendalina" d'Alberto Lattuada vaut d'abord par un quatuor d'acteurs formidaRaf Vallone sont vraiment de "jeunes" parents (dans la réalité, Sylva Koscina et Jacqueline Sassard ont sept ans d'écart) et apparaissent déjà comme de vieux routiers du cinéma transalpin face à deux "ados" prometteurs.

Jacqueline Sassard, pour son deuxième film, gagne ses galons de vedette. Elle occupe le terrain avec aplomb et sensualité et réussit à ne pas rendre odieuse son personnage de fille de famille qui se permet tout.

Au contraire, peu à peu, elle s'implique dans sa relation avec Raf Mattioli, fils d'un artiste décédé, très loin du train de vie de cette fille de milliardaire.

Dans le rôle du jeune premier happé par l'énergie de sa partenaire, il parvient à ne pas être fade. Au contraire, il prend une certaine assurance, peut-être à tort. Raf Mattioli, malheureusement, disparaîtra trois ans plus tard, atteint d'une maladie incurable, faisant rétrospectivement basculer "Guendalina" d'Alberto Lattuada du mélo à la tragédie.

Ce qui frappe le plus dans ce film où l'auteur atteint à la fois sa maturité cinématographique et sa maturité d'homme, c'est que tout baigne dans une érotomanie sous-jacente.

Raf Vallone, élégant, sourire ravageur, ne peut pas voir une jolie femme sans se transformer immédiatement en chasseur, pendant que sa fille apprend les mimiques qui séduisent les lycéens qu'on voit, par ailleurs, découvrir l'amour tarifé. Quant à la mère, victime délaissée, on la sent ambivalente. N'est-elle pas sur le point de prendre bientôt des amants pour rendre la pareille à son époux ?

Quand on connaît la carrière future de Lattuada, on sait qu'il ne va pas se priver d'aller tutoyer les limites du permis. Dans son film suivant, "Les adolescentes", tout commencera par une Catherine Spaak en nuisette, allongée sur son lit, dont on suivra le réveil faussement innocent pendant quatre longues minutes.

Dans "Guendalina", on est finalement pas très loin de l'intrigue de "Bonjour Tristesse". Il suffirait, pour ça, et c'est sans doute ce qui se passerait, si on poursuivait le film après le mot "fin", que le père et la fille sortent ensemble vers une quête commune du plaisir.

Reste que "Guendalina" d'Alberto Lattuada n'est pas un film que l'on a vu souvent et qu'il mérite autant d'être découvert que redécouvert.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 14 août 2022 : Only happy when it rains

Un peu de pluie, enfin ! C'est pour ainsi dire la tradition pendant le festival de La Route du Rock qui commence cette semaine ! Pour le reste voici notre petite sélection estivale hebdomadaire.

Du côté de la musique :

"Change" de Franz Robert Wild
retour sur le Hellfest 2022 avec Seth, Dog Eat Dog, Deftones, Suicidal Tendancies, Ghost etc.
"I started a garden" de Her Skin
Des petits festivals à venir avec La Guinguette Sonore et Engrenage Party
"Stereolab & Laetitia Sadier", nouvelle émission de Listen In Bed à écouter ici et toujours :
"NOW" le nouveau mix de Listen In Bed à écouter à volonté
retour sur le festival de Beauregard avec Turnstile, Izia, Madness...
"KEXP & NPR sessions" la nouvelle émission de Listen In Bed à écouter
"While my guitar gentle weeps" de Théo Cormier
"Hypnos & Morphée" de Dandy Dandie
Retour sur les Vieilles Charrues avec Last Train, Laetitia Sheriff, Johnny Mafia..

Au théâtre :

les comédies de l'été :
"Duos sur canapé" au Théâtre L'Alhambra
"Un cadeau particulier" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ceci n'est pas une comédie romantique" au Théâtre Le Funambule-Montartre
"La Ligne Rose" au Théâtre Lepic
"Dîner de famille" au Café de la Gare

et les spectacles à l'affiche en août

Expositions :
'Christian Bérard - Bébé excentrique" au Nouveau Musée National de Monaco
la présentation du nouveau parcours des Collections du Musée d'Art Moderne de Paris en accès gratuit
la visite commentée par la commissaire de "Anne de France - Femme de pouvoir, princesse des arts" au Musée Anne-de-Beaujeu à Moulins
dernière ligne droite pour :
"Le Théâtre des émotions" au Musée Marmottan Monet

"Toyen - L'écart absolu" au Musée d'Art Moderne de Paris
et les expositions à l'affiche en août

Cinéma :

en streaming gratuit :
"Silvio et les autres" de Paolo Sorrentino
"Two lovers" de James Gray
"Innocents" de Bernardo Bertolucci
"Gothika" de Mathieu Kassovitz
"Lina" de Michael Schaerer
et le cinéma indien en 6 films

Lecture avec :

La rentrée littéraire d'automne 2022
et toujours :
"The unstable boys" de Nick Kent
"Le monde sans fin" de Jean Marc Jancovici & Christophe Blain
"Lanceurs d'alerte" de Flore Talamon et Bruno Loth

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=