Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'Ordre moral
Mario Barroso  (Paris)  septembre 2020

Réalisé par Mario Barroso. Portugal. Drame. 1h31 (Sortie 30 septembre 2020). Avec Maria de Medeiros, Marcello Urgeghe, João Pedro Mamede et João Luís Arrais.

Les amateurs du grand cinéma portugais, celui réalisé par les légendaires Manoel de Oliveira et Joao César Monteiro et par le cousin chilien Raoul Ruiz, tous produits par Paolo Branco, retrouveront avec nostalgie son ambiance incomparable dans "L'Ordre moral" de Mario Barroso.

Sous-titré "L'histoire d'une femme libre", il est aussi l'occasion de donner à Maria de Medeiros l'un de ses plus beaux rôles, celui de Maria Adelaide Coelho da Cunha.

On y découvrira le Portugal d'avant Salazar, en pleine épidémie de grippe espagnole et oscillant entre modernité et conservatisme. Le personnage joué par Maria de Medeiros y réunit toutes les aspirations des Portugais à participer au monde de l'après-guerre alors que ses ennemis réactionnaires veulent à tout prix garder leur pouvoir et maintenir le pays dans des structures archaïques pour mieux le contrôler.

Héritière d'un journal important, Maria Adelaide Coelho da Cunha va être spoliée par son mari et, à l'instar de ce qui est arrivé à Camille Claudel en France, celui-ci va la faire interner. On ne peut pas être femme et vouloir jouir de sa liberté sans être folle.

"L'ordre moral" de Mario Barroso est formellement une splendeur et nul besoin d'épiloguer quand on sait qu'il a photographié les plus grands films lusitaniens depuis quarante ans, à commencer par ceux de Manuel de Oliveira, dont le sublime "Val Abraham" et ceux de Joao César Monteiro.

Il a aussi trouvé en Maria de Medeiros l'actrice idéale pour incarner cette femme qui voulait briser les carcans d'une société portugaise qui venait de devenir une république mais sans pour autant chasser tout l'archaïsme de la monarchie, et notamment son puritanisme chrétien.

Aimer son chauffeur était pour une femme de la haute société pire qu'un crime moral, c'était pratiquement équivaloir à un dérangement mental, alors que dans le même temps, son peu scrupuleux mari pouvait collectionner les maîtresses.

Mais le film de Mario Barroso se situe dans une période où le Portugal pouvait encore basculer vers autre chose qu'un régime qui allait étouffer le pays justement sous un ordre moral passéiste, à l'écart de toutes les évolutions et révolutions européennes.

C'est pour cela que son personnage survit à tous les épisodes les plus noirs auxquelles elle est confrontée, et notamment son long séjour dans un hôpital psychiatrique digne de celui de Camille Claudel.

Au lieu d'être un pur drame montrant le sort des femmes vers 1920, "L'Ordre moral" de Mario Barroso est aussi une espèce de feuilleton elliptique avec parfois des ambiances à la Arsène Lupin, peuplées d'anarchistes en autos d'époque.

Au final, un film plus baroque qu'il n'y paraît malgré un titre n'annonçant ni péripéties ni fantaisie. Un film d'esthète qui ne prend jamais la tête.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2022-10-09 :
Anima bella - Dario Albertini

• Edition du 2022-10-02 :
Les Mystères de Barcelone - Lluis Danès
 

• Archives :
L'Ombre de Goya - José Luis Lopez-Linares
Coup de Théâtre - Tom George
107 mothers - Peter Kerekes   
Plan 75 - Chie Hayakawa
Rodéo - Lola Quivoron
My Name is Gulpilil - Molly Reynolds   
Costa Brava, Lebanon - Mounia Aki  
Des filles pour l'armée - Valerio Zurlini  
Occhiali neri - Dario Argento   
Peter von Kant - François Ozon   
The Sadness - Rob Jabbaz  
L'Esprit sacré - Chema García Ibarra
Todos os Mortos - Caetano Gotardo et Marco Dutra
Jungle rouge - Juan José Lozano et Zoltan Horvath   
Swing - Tony Gatlif    
All eyes off me - Hadas Ben Aroya  
Les Femmes des autres - Damiano Damiani   
Maître Contout - Mémoire de la Guyane - Xavier Gayan   
Années20 - Elisabeth Vogler   
Et je l'aime à la fureur - André Bonzel   
Un vrai crime d'amour - Luigi Comencini   
Employé-Patron - Manuel Nieto Zas   
The Batman - Matt Reeves
Azuro - Matthieu Rozé  
La vie de famille - Jacques doillon
Deux sous d'espoir - Renato Castellani  
Crush - Luis Prieto   
Tropique de la violence - Manuel Schapira    
L'Empire du silence - Thierry Michel   
Ma nuit - Antoinette Boulat   
- les derniers articles (2)
- les derniers cineclub (6)
- les derniers concerts (19)
- les derniers expos (1)
- les derniers films (1638)
- les derniers interviews (15)
- les derniers spectacles (3)
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=