Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'Ordre moral
Mario Barroso  (Paris)  septembre 2020

Réalisé par Mario Barroso. Portugal. Drame. 1h31 (Sortie 30 septembre 2020). Avec Maria de Medeiros, Marcello Urgeghe, João Pedro Mamede et João Luís Arrais.

Les amateurs du grand cinéma portugais, celui réalisé par les légendaires Manoel de Oliveira et Joao César Monteiro et par le cousin chilien Raoul Ruiz, tous produits par Paolo Branco, retrouveront avec nostalgie son ambiance incomparable dans "L'Ordre moral" de Mario Barroso.

Sous-titré "L'histoire d'une femme libre", il est aussi l'occasion de donner à Maria de Medeiros l'un de ses plus beaux rôles, celui de Maria Adelaide Coelho da Cunha.

On y découvrira le Portugal d'avant Salazar, en pleine épidémie de grippe espagnole et oscillant entre modernité et conservatisme. Le personnage joué par Maria de Medeiros y réunit toutes les aspirations des Portugais à participer au monde de l'après-guerre alors que ses ennemis réactionnaires veulent à tout prix garder leur pouvoir et maintenir le pays dans des structures archaïques pour mieux le contrôler.

Héritière d'un journal important, Maria Adelaide Coelho da Cunha va être spoliée par son mari et, à l'instar de ce qui est arrivé à Camille Claudel en France, celui-ci va la faire interner. On ne peut pas être femme et vouloir jouir de sa liberté sans être folle.

"L'ordre moral" de Mario Barroso est formellement une splendeur et nul besoin d'épiloguer quand on sait qu'il a photographié les plus grands films lusitaniens depuis quarante ans, à commencer par ceux de Manuel de Oliveira, dont le sublime "Val Abraham" et ceux de Joao César Monteiro.

Il a aussi trouvé en Maria de Medeiros l'actrice idéale pour incarner cette femme qui voulait briser les carcans d'une société portugaise qui venait de devenir une république mais sans pour autant chasser tout l'archaïsme de la monarchie, et notamment son puritanisme chrétien.

Aimer son chauffeur était pour une femme de la haute société pire qu'un crime moral, c'était pratiquement équivaloir à un dérangement mental, alors que dans le même temps, son peu scrupuleux mari pouvait collectionner les maîtresses.

Mais le film de Mario Barroso se situe dans une période où le Portugal pouvait encore basculer vers autre chose qu'un régime qui allait étouffer le pays justement sous un ordre moral passéiste, à l'écart de toutes les évolutions et révolutions européennes.

C'est pour cela que son personnage survit à tous les épisodes les plus noirs auxquelles elle est confrontée, et notamment son long séjour dans un hôpital psychiatrique digne de celui de Camille Claudel.

Au lieu d'être un pur drame montrant le sort des femmes vers 1920, "L'Ordre moral" de Mario Barroso est aussi une espèce de feuilleton elliptique avec parfois des ambiances à la Arsène Lupin, peuplées d'anarchistes en autos d'époque.

Au final, un film plus baroque qu'il n'y paraît malgré un titre n'annonçant ni péripéties ni fantaisie. Un film d'esthète qui ne prend jamais la tête.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 14 août 2022 : Only happy when it rains

Un peu de pluie, enfin ! C'est pour ainsi dire la tradition pendant le festival de La Route du Rock qui commence cette semaine ! Pour le reste voici notre petite sélection estivale hebdomadaire.

Du côté de la musique :

"Change" de Franz Robert Wild
retour sur le Hellfest 2022 avec Seth, Dog Eat Dog, Deftones, Suicidal Tendancies, Ghost etc.
"I started a garden" de Her Skin
Des petits festivals à venir avec La Guinguette Sonore et Engrenage Party
"Stereolab & Laetitia Sadier", nouvelle émission de Listen In Bed à écouter ici et toujours :
"NOW" le nouveau mix de Listen In Bed à écouter à volonté
retour sur le festival de Beauregard avec Turnstile, Izia, Madness...
"KEXP & NPR sessions" la nouvelle émission de Listen In Bed à écouter
"While my guitar gentle weeps" de Théo Cormier
"Hypnos & Morphée" de Dandy Dandie
Retour sur les Vieilles Charrues avec Last Train, Laetitia Sheriff, Johnny Mafia..

Au théâtre :

les comédies de l'été :
"Duos sur canapé" au Théâtre L'Alhambra
"Un cadeau particulier" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ceci n'est pas une comédie romantique" au Théâtre Le Funambule-Montartre
"La Ligne Rose" au Théâtre Lepic
"Dîner de famille" au Café de la Gare

et les spectacles à l'affiche en août

Expositions :
'Christian Bérard - Bébé excentrique" au Nouveau Musée National de Monaco
la présentation du nouveau parcours des Collections du Musée d'Art Moderne de Paris en accès gratuit
la visite commentée par la commissaire de "Anne de France - Femme de pouvoir, princesse des arts" au Musée Anne-de-Beaujeu à Moulins
dernière ligne droite pour :
"Le Théâtre des émotions" au Musée Marmottan Monet

"Toyen - L'écart absolu" au Musée d'Art Moderne de Paris
et les expositions à l'affiche en août

Cinéma :

en streaming gratuit :
"Silvio et les autres" de Paolo Sorrentino
"Two lovers" de James Gray
"Innocents" de Bernardo Bertolucci
"Gothika" de Mathieu Kassovitz
"Lina" de Michael Schaerer
et le cinéma indien en 6 films

Lecture avec :

La rentrée littéraire d'automne 2022
et toujours :
"The unstable boys" de Nick Kent
"Le monde sans fin" de Jean Marc Jancovici & Christophe Blain
"Lanceurs d'alerte" de Flore Talamon et Bruno Loth

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=