Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Un jour, je reviendrai
Théâtre de Sartrouville  (Sartrouville)  octobre 2020

Monologues dramatiques de Jean- Luc Lagarce interprétés par Vincent Dissez dans une mise en scène de Sylvain Maurice.

En écoutant les premiers mots prononcés par Vincent Dissez, on est tout de suite saisi par une incontestable vérité : 25 ans après sa disparition, Jean-Luc Lagarce n'a pas cessé d'appartenir à la modernité tout en commençant peu à peu, mot à mot, à devenir un auteur classique.

C'est le visage et le buste torse nu seulement éclairés par la lumière experte de Rodolphe Martin que Vincent Dissez va raconter Lagarce en deux textes, "L'Apprentissage" et "Le Voyage à La Haye" présenté sous le titre "Un jour, je reviendrai".

Le premier, "L'apprentissage", est ambigu : on ne sait pas si le personnage qui va à l'hôpital est l'auteur lui-même ou un autre, s'il conte les épreuves de la maladie qui finira par l'emporter ou si ce séjour n'a rien d'autobiographique. En tout cas, il décrit avec une précision extraordinaire les tourments ordinaires subis par quelqu'un d'ordinaire.

Vincent Dissez n'nterprète pas un texte, il le dit, il le vit. Sans effets, sans emphase, alors que tout pourrait le pousser vers l'excès tant ce qu'il raconte est aussi dur à vivre qu'à entendre. Sylvain Maurice et Vincent Dissez ont eu raison de croire dans les mots de Lagarce, dans la manière bien à lui (reflétant ses origines populaires) de s'emparer du discours, de le construire et de l'abandonner.

Le second, "Le voyage à La Haye", est constitué par des extraits du "Journal" de Lagarce. Ici, on est sans conteste dans l'autobiographie, dans l'irrémédiable quotidien autobiographique.

Lagarce est devenu un homme de théâtre et décrit les petits tourments d'une tournée dans laquelle tout n'est pas au beau fixe entre les protagonistes qui se connaissent trop bien et qui se reprochent des choses, peut-être toujours les mêmes choses.

Et puis, il y a, contrairement au premier texte, des éclats de voix, des changements de ton et le sentiment que la maladie, dans cette configuration, n'est pas guérissable, qu'elle va triompher de ce fameux quotidien qui, avant elle, paraissait pouvoir se reproduire ad libitum.

Désormais, la scène ne se limite pas au corps de Dissez, gagne en espace et devient le plateau en entier. Elle s'ouvre avant la grande fermeture et l'acteur fait presque semblant d'interpréter les broutilles qui font sens dans une vie normale, celle qui est en train de quitter.

Vincent Dissez est parfait de bout en bout. On le suit sans jamais le perdre d'un mot. Il trace la route d'un homme mort trop tôt, tête de liste d'une époque morbide et déjà révolue.

En choisissant précisément ces deux textes parmi les centaines qui forme l'oeuvre de Jean-Luc Lagarce, Sylvain Maurice a rendu hommage d'abord à l'immense homme de théâtre et à son alter ego tombé injustement du monde des vivants.

Un requiem sans tristesse pour quelqu'un de bien.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2021-06-13 :
Aux poings - Théâtre de la Tempête
Tout le monde ne peut pas être orphelin - Théâtre des Bouffes du Nord
Je suis le vent - Théâtre de la Bastille
Et c’est un sentiment qu’il faut déjà que nous combattions je crois - Théâtre Paris-Villette
Aux poings - Théâtre de la Tempête
La Veilleuse, cabaret holographique - Le Centquatre
Pelléas et Mélisande - Théâtre Athénée-Louis Jouvet
Powder Her Face - Théâtre Athénée-Louis Jouvet
La Femme qui ne vieillissait pas - Théâtre Michel

• Edition du 2021-06-06 :
Trénet, le revenant - Le Hall de la Chanson
Exit - Théâtre de la Huchette
Martin Eden - Studio Hébertot
Je te pardonne (Harvey Weinstein) - Théâtre du Rond-Point
Ma Parole ! - Théâtre du Rond-Point
Les sept péchés capitaux - Théâtre Athénée-Louis Jouvet

• Edition du 2021-05-30 :
La 7ème vie de Patti Smith - Théâtre 14
 

• Archives :
Un garçon d'Italie - Théâtre 14
Que faut-il dire aux hommes ? - Théâtre de la Bastille
Un vrai couple - Apollo Comedy
Rabelais - Théâtre 13/Jardin
Oroonoko, le prince esclave - Théâtre L'Echangeur
Marilyn, ma Grand-mère et moi - Le Grand Parquet
Rebetiko - Théâtre Mouffetard
Trézène Mélodies - Théâtre 14
Hermann - Théâtre des 2 Rives
Short Stories - Théâtre de Sartrouville
Le courage de ma mère - Théâtre de la Reine Blanche
La Plénitude des Cendres - Théâtre L'Etoile du Nord
Pangolarium - Théâtre Paris-Vilette
Les Présomptions - Morceaux de vie en transit - Théâtre Mouffetard
La Situation (Jérusalem - Portraits sensibles) - L'Echangeur
Jubiler - Théâtre de la Reine Blanche
Patrick Haudecoeur - Frou-Frou les Bains - Silence, on tourne !
Tropique de la violence - Théâtre de la Cité Internationale
X - Le Centquatre
Pourquoi Jessica a-t-elle quitté Brandon ? - Le Centquatre
Kolik - Théâtre 14
Des Vies Sauvages - Le Grand Parquet
Promenade de santé - Théâtre Le Verbe Fou
La Mégère apprivoisée - Artistic Théâtre
Tout Dostoievski - Théâtre Le Lucernaire
Saccage - Manufacture des Abbesses
Le Dernier jour d'un condamné - Théâtre Essaion
Jeanne d'Arc - Théâtre de la Contrescarpe
Don Juan - Théâtre national de Chaillot
L'Art de conserver la santé - Théâtre de la Bastille
- les derniers (3)
- les derniers albums (5)
- les derniers articles (4)
- les derniers concerts (8)
- les derniers expos (2)
- les derniers films (3)
- les derniers interview (1)
- les derniers interviews (264)
- les derniers livres (4)
- les derniers spectacles (6995)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=