Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puceCulture en apnée
Faites votre choix !

... avec une sélection à voir ou à revoir chez soi...

Replay de la Mare Aux Grenouilles #18. derniers jours pour revoir cette MAG. Prochaine Ă©mission le 23 janvier 2021
"Another Night In" Le mix #9 de Listen in Bed !

... et la saga des focus

 

 

Covid et Humour - Le confinement, manne thématique pour les humoristes #24 : Les trentenaires n'ont pas froid au yeux avec Agnès Hurstel et Rosa Burnsztein

Formée à la danse classique, au clown et au jeu d'acteur, Agnès Hurstel démarre en trombe dans le seul en scène avec un premier opus dont le titre "Ma bite et mon couteau") donne le ton de sa liberté de langage.

Elle réitère avec "Dans ma bouche" et dans sa chronique "La drôle d'humeur d 4Agnès Hurstel" sur les ondes de France Inter.

"Toussé coulé"
"Six à Noël c'est déjà beaucoup trop !"
autres chroniques

Formée à Ecole du Studio d’Asnières et à Classe Libre du Cours Florent, la comédienne Rosa Burnsztein mène de front une carrière au théâtre, au cinéma et à la télevision.

Elle s'est lancée avec succès dans le stand up en 2018 avec "Ma première fois". et a pris goût à l'humour hard et trash qu'elle décline ensuite dans les astringents seuls en scène "Tenir debout" et en 2020 avec "Rosa".

Elle est également active sur le web et le confinement lui a inspiré les pastilles de son "#confinement"

"Le journal de confinement des 1% ?"
"Le mansplaining à l’heure du corona ?"
autres vidéos

Ă  suivre...

 

Théâtre/Metteurs en scène : Guy Cassiers, le héraut du théâtre flamand

Metteur en scène de théâtre et d'opéra, ancien directeur du Kaaitheater à Bruxelles et depuis 2006 du Toneelschuur à Anvers, Guy Cassiers se consacre aux réalités socio-politiques contemporaines et travaille sur la notion du bien et du mal à travers la figure d'une humanité qui peut se révéler un monstre dans des spectacles à d'une impressionnante force tragique.

Après "Le Triptyque du pouvoir" sur la dictature, ses dernières créations en date portent sur le fascisme avec un triptyque autour de l'opus "Les Bienveillantes" de Jonathan Littell et la crise migratoire et l'avenir de l'Europe avec "Grensgeval (Borderline)" d’après la pièce "Les Suppliants" d'Elfriede Jelinek.

 

Littérature et Lecture-spectacle à la Maison de la Poésie - #13 : "Vernon Subutex 3" de Virginie Despentes

Dans la cadre d'une rencontre animée par animée par Sophie Joubert, la Maison de la Poésie reçoit la romancière Virginie Despentes pour le dernier volet de sa trilogie "Vernon Subutex" qui brosse le portrait d'une époque à travers le regard et les souvenirs d'un disquaire.

Et dont elle lit des extraits

la captation en vidéo

 

100% Séries télévisées cultes #24 : Les Super Héros étasuniens des années 1970

Les seventies américaines connaissent un engouement pour les super héros issus de la bande dessinée et de la littérature fantastique et de science-fiction qui prennent vie dans des séries devenues cultes et deviennent des icônes culturelles.

"Batman" (1966-1968)

Apparu en 1940 sous la plume et le crayon de Bob Kane et Bill Finger, Batman ouvre le bal avec les aventures du fameux homme chauve souris.

Le milliardaire Bruce Wayne (Adam West) officie avec son pupille Dick Grayson (Bruce Ward) en justicier masqué pour combattre les crimes dans la ville de Gotham City perpétrés notamment par le Joker (Cesar Romero)

un best of

"The Six Million Dollar Man" ("L'homme qui valait trois milliards") (1974-1978) d'après le roman "Cyborg" de Martin Caidin paru en 1972.

Lee Majors interprète un astronaute américain, le colonel Steve Austin, gravement blessé lors d'un atterrissage dont certaines parties du corps sont remplacées par des prothèses bioniques lui octroyant des capacités physiques hors du commun qui devient agent secret pour le Bureau gouvernemental de l'information scientifique.

1er Ă©pisode

"The Invisible Man" ("L'Homme invisible") (1975-1977) résulte d'une libre adaptation du roman éponyme de H.G.Wells publié en 1897.

David Mc Callum incarne un scientifique qui a développé une machine d'invisibilité dont il va être le cobaye et la victime ce qui l'amène à collaborer avec les services secrets.

un Ă©pisode

"The Incredible Hulk" ("L'Incroyable Hulk") (1977--1982)

En 1962, sur le thème de la dissociation de personnalité inspire à Stan Lee et Jack Kirby un avatar du Docteur Jekyll.

Ils élaborent une bande dessinée dont le personnage central est le docteur Banners (Bill Bixby) qui se métamorphose en gigantesque créature vengeresse à la force herculéenne nommé Hulk (le culturiste Lou Ferrigno).

1er Ă©pisode

Le comic book "The Amazing Spider-Man" paru en 1962 et signé par Stan Lee et Steve Ditko est transposé en série télévisée (1977-1979).

Doté de pouvoirs extraordinaires après avoir été piqué par une araignée radioactive, Peter Parker (Nicholas Hammond) s'engage dans la lutte contre le crime.

un Ă©pisode

Manque à l'appel le mythique Superman créé en 1933 par Jerry Siegel et Joe Shuster 1933 qui a fait l'objet d'une série dans les années 50 et qui ne sera repris qu'en 1993 sous le titre "Loïs & Clark - The New Adventures of Superman" avec Dean Cain et Teri Hatcher.

Face aux super héros masculins, deux super héroïnes connaissent un succès équivalent.

"Wonder Woman" (1975-1977) d'après la bande dessinée éponyme de Charles Moulton créée en 1941.

Campée par Lynda Carter, Diana, la fille de la reine des Amazones dotée de pouvoirs extraordinaires et d'armes magiques, quitte son île natale pour devenir une justicère interplanétaire en intégrant les services secrets.

un extrait

Créé spécialement pour la télévision par le scénariste Kenneth Jonhson, "The Bionic Woman" ("Super Jaimie") (1976-1977) est le pendant féminin de "The Six Million Dollar Man".

Ex petite amie de Steve Austin, Jaimie Sommers (Lindsay Wagner) intègre les services secrets suite à une opération analogue.

1er Ă©pisode

... Ă  suivre

 

Nanar Story ... and the winner is... #14 - Roger Corman, le Pape du cinéma de genre

Réalisateur de films de série B "low cost" notamment dans le genre du fantastique et de l'épouvante façon "Grand Guignol" et à la manière "American Gothic, l'américain Roger Cordman s'avère le Speedy Gonzalès du tournage, ayant établi un record inégalé à ce jour avec le long métrage "La Petite boutique des horreurs" bouclé en moins de trois jours considéré néanmoins comme une réussite.

Egalement prolifique producteur au sein de son studio l'American International Pictures qui a donné leur chance à de nombreux cinéastes, et inspiré beaucoup d'autres dont Tim Burtonet révélés des acteurs aujourd'hui aussi reconnus que "bankables" de Martin Scorsesà Francis Ford Coppola en passant autres, par Peter Bogdanovich et Joe Dante, et de Jack Nicholson à Sylvester Stallone et Robert de Niro.

Comme il l'indique dans ses mémoires "sans perdre un centime", l'ensemble de sa prolifique carrière, pour le meilleur et pour le pire et comme il l'indique dans ses mémoires sans avoir perdu un centime, lui a valu un Oscar d'honneur en 2010.

Une carrière qui navigue de l'horrifique, qu'il invente, à la science-fiction et de l'aventure sous testostérone avec bikers et motoracers au genre W.I.P. avec femmes dénudées et même au psychédélique en acteur de la contre culture ("The Trip" avec à l'affiche Peter Fonda, Susan Strasberg, Dennis Hopper et Bruce Dern)

Et certains de ses opus, dont, au début des années 60, les adaptations des nouvelles d’Edgar Allan Poe, avec notamment Vincent Price, constituent de véritables pépites à découvrir d'urgence.


... Ă  suivre

 

Ciné-Club avec la Cinémathèque française

Suite à la la fermeture de ses salles en raison de la pandémie, la Cinémathèque française a créé la plateforme HENRI qui propose gratuitement le visionnage de films rares issus de ses collections et de celles de ses partenaires pour explorer l'histoire du cinéma.

Au programme :

"Gribiche" de Jacques Feyder avec un renvoi vers la fiche documentaire du film

 

Midi & quart, histoire de l'art avec le magazine Connaissance des Arts

Sous la bannière "Confinés mais cultivés !" le magazine Connaissance des Arts a proposé la "Midi & quart, histoire de l’art" comportant des pastilles exploratoires d'oeuvres d'art emblématiques ou oubliées dispensée par Guy Boyer, le directeur de la rédaction.

Au menu cette semaine : un plafond peint par l'apĂ´tre des Nabis

"Arabesque poétique" de, Maurice Denis.

 

Histoire de l'Art - Les Grands Maîtres de la Sculpture #6 : Ossip Zadkine

En 2018, l'exposition "L'instinct et la matière" conçue et présentée en sa maison-atelier parisienne devenue musée présentait, de la matière brute de la "Tête héroïque" de 1909 aux "Sculptures pour l’architecture" de 1967, l'évolution plastique, du primitivisme nourris d'archaïsmes à la sculpture moderne, de l'oeuvre d'Ossip Zadkine (1890-1967) considéré comme un des maîtres de la sculpture cubiste.

Avec celles intitulées "Etre pierre" et "Le rêveur de la forêt" elle composait une trilogie muséale ordonnée sur "l'exploration des matérialités créatrices" et l'oeuvre prolifique de Zadkine, notamment de 400 sculptures réalisées sur cinq décennies, inscrite dans la conception de l'art sacré par un dialogue épiphanique avec la matière.

La matière est celle que produit la nature : la pierre, symbole du corps-squelette de la Terre-Mère dont tout naît, et le bois enraciné verticalement dans son sol pour s'élancer vers les étoiles, métaphore de la quête de spiritualité de l'homme.

Par la taille directe, Zadkine en révèle et libère la forme qu'elle recèle, ce qu'il indique comme "la forme dans la forme" car "du dialogue avec la matière naît le geste de l'homme".

à voir en vidéo :
la visite virtuelle du Muse?e Zadkine a? Paris
un panorama des oeuvres de Zadkine
en savoir plus sur le site du Musée Zadkine

Des oeuvres de Zadkine sont également présentées dans le musée dédié sis aux Arques dans le département du Lot où le sculpteur a vécu et travaillé et qui organise des expositions telle celle "Métamorphose" à l'occasion du 50ème anniversaire de sa mort.

en vidéo : le documentaire "Ossip sculpté par le Quercy"

... Ă  suivre

 

Frissonner dans la nuit #26 : "Le dernier rire de Lovely Boobs" de Philippe Kastelnik

Dans le cadre de son programme Fictions/Samedi noir, France Culture propose "Le dernier rire de Lovely Boobs" une variation autour de la vie de Lolo Ferrari et des dérives de la chirugie esthétique conçue par le scénariste et réalisateur Philippe Kastelnik qui signe sa première pièce radiophonique.

avec, et entre autres, autour de Emilie Incerti-Formentini dans le rôle-titre, Julian Eggerickx, Nathalie Kousnetzoff, Nadir Legrand, Laurence Mercier, Thierry Raynaud, Jean-Louis Coulloch’ et Olivier Broche.

le podcast

...Ă  suivre

 

Et pour finir inscrivez-vous sur notre page Facebook mais aussi sur la chaîne Youtube de Froggy's Delight et Dailymotion.

 

        
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
deco 
# 10 janvier 2021 : En route pour l'aventure

On ne sait pas encore ce qui nous attend en 2021, espérons pouvoir enfin retourner voir des spectacles bientôt, en attendant on va essayer d'organiser de nouveaux des concerts en live sur notre chaine Twitch. On vous en parle bientôt. D'ici là, voici la sélection de la semaine.

Commençons par le sommaire et le replay de la Mare Aux Grenouilles #18

Du côté de la musique :

"Vivaldi, Le quattro stagioni" de Alexandra Conunova
"Contrastes" de Duo W
"Beethoven, si tu nous entends" de La Symphonie de Poche & Nicolas Simon
"Ras la trompe" de Lila Tamazit Trio
"La sélection de Julien Bousquet" émission #6 de Listen In Bed
"Fleurs" de MĂ©lody Louledjian & Antoine Palloc
"Monks of nothingness" de Olivier Lasiney & Yantras
"In paradisum" de Schola Cantorum of the Cardinal Vaughan Memorial School
et toujours :
"Le cas très inquiétant de ton cri" de MelmACHello
"Douze oiseaux dans la forĂŞt de pylĂ´nes Ă©lectriques" de Nicolas Jules
"L'allégresse" de DaYTona, la 200ème chronique de CycoLys
"Across the universe" Saison 2, Mix 7, encore un beau mix de Listen In Bed
"Hiver(s)" de Matthias Billard

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Le dernier jour du jeûne" de Simon Abkarian
"Ali Baba" de Macha Makeieff
"Mon père avait raison" de Sacha Guitry
"Adieu Monsieur Haffmann" de Jean-Pierre Daguerre
"Le canard Ă  l'orange" de Marc-Gilbert Sauvajon
"Une heure de tranquillité" de Florian Zeller
"Madame Arthur ose Bashung"

Expositions :

en virtuel :
"Picasso et la bande dessinée" au Musée Picasso
"Kiki Smith" Ă  la Monnaie de Paris
"Soulages" Ă  l'Espace Lympia
"Christian Dior, couturier du rêve" au Musée des Arts Décoratifs
"Bacon en toutes lettres" au Centre Pompidou
"Turner, peintures et aquarelles - Collections de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Delacroix" au Musée du Louvre
"Berthe Morisot" au Musée d'Orsay

Cinéma :

at home :
"Dim Sum Funeral" de Anna Chi
"Son of Sofia" d'Elina Psykou
"Fin du monde" de Carolina HellsgĂĄrd
"Brooklyn" de Pascal Tessaud
"HĂ´tel FantĂ´me" de Daniel Kehlmann
"Motherland" de Tomas Vengris
"La classe volante" de Kurt Hoffmann
et un regard vers le cinéma hollywoodien avec :
"Le plus grand cirque du monde" de Henry Hathaway
"Une étoile est née" de William Wellman
"La Taverne de la JamaĂŻque" d'Alfred Hitchcock
"Top Secret" de Blake Edwards

Lecture avec :

"Inside story" de Martin Amis
"LĂ  oĂą nous dansions" de Judith Perrignon
"Le bonheur est au fond du couloir Ă  gauche" de J.M. Erre
"Les douze morts de Napoléon" de David Chanteranne
"Tiger" de Eric Richer
"Un papillon, un scarabée, une rose" de Aimee Bender
et toujours :
"59 rue des Archives" de Bruno Guermonprez, David Koperhant & Rebecca Zissmann
"Oeuvres complètes III" de Roberto Bolano
"Vox populi" de Thomas Harnois

Du côté des jeux vidéos :

Les jeux de l'année selon Boris Mirroir de Doom à Minoria !
"DevilZ, Survival" sur PC

Bonne lecture, bonne culture, et Ă  la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 28 février 2021 : Vaccin contre la morosité
- 21 février 2021 : et le chiffre du jour est 21
- 14 février 2021 : Nos Victoires de la musique
- 7 février 2021 : Confiné à la Saint Valentin, célibataire jusqu'à la Saint Glinglin
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=