Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Situation (Jérusalem - Portraits sensibles)
L'Echangeur  (Bagnolet)  fevrier 2021

Comédie dramatique écrite et mise en scène par Bernard Bloch, avec Bernard Bloch, Etienne Coquereau, Hayet Darwich, Rania El Chanati, Camille Grandville, Daniel Kenigsberg, Muranyi Kovacs, Jonathan Mallard, Zohar Wexler et le musicien Arnaud Petit ou Yannick Lestra.

Dans "La Situation", sous-titrée "Jérusalem-Portraits Sensibles", Bernard Bloch poursuit un travail sur la Palestine commencé par un livre "10 jours en terre ceinte" et développé au théâtre avec "Le Voyage de D. Cholb, penser contre soi-même".

Partant de la même conviction qu'Albert Memmi, qui répétait inlassablement qu'il n'y a au monde aucune "Terre Saine", Bernard Bloch n'a pas voulu faire entendre ni confronter des discours, mais faire entendre des paroles. Des dizaines de paroles exposant la complexité d'une situation où politique, géopolitique et faits religieux se sont mêlés inextricablement au service du pire.

Il faut préciser d'emblée que l'action du drame plein de larmes, de sang et de sueur qui est décrit ici l'est sans parti pris ni propos outrageusement passionnés, on pourrait presque dire sans élever les voix ni faire d'effets de manche,et se déroule dans un passé très récent.

Le président Trump n'est pas encore passé par là et si Jérusalem est le lieu où sont rassemblés des êtres et des populations aux destins contraires et suscite des espoirs et des désespoirs fort contrastés, elle n'a pas encore changé de statut, n'est pas encore devenue la Capitale de l'État d'Israël.

Dans "La Situation", cette dernière péripétie, que d'aucuns considèrent comme un événement fondamental, source de nouvelles tensions communautaires, n'est même pas évoquée par un seul personnage parmi les dizaines qui témoignent.

Ils sont huit comédiens (Etienne Coquereau, Hayet Darwich, Rania El Chanati, Camille Grandville, Daniel Kenigsberg, Muranyi Kovacs, Jonathan Maillard et Zohar Wexler), aussi convaincus que convaincants et de toutes origines, à interpréter les gens, généralement de bonnes volontés, que Bernard Bloch a interrogés à Jérusalem.

Dans une première partie, celle où la raison gagne sur la déraison, il part d'une école, quasi unique à Jérusalem, où les enfants, juifs et arabes, apprennent à la fois l'arabe et l'hébreu, et découvrent ensemble ce qu'ils sont ou ne sont pas. Cette belle utopie, on la retrouve chez bien des intervenants qui suivent ces premiers témoignages. On est surpris d'entendre dans des paroles parfois totalement contradictoires le même amour pour cette ville dont ils sont tous les habitants.

Dans la seconde partie, on notera plus volontiers les lignes de fracture et l'on retrouvera, hélas, le marasme dans lequel flotte la ville. Les colères et les haines sont toujours là, surtout quand règnent de criantes iniquités dont les check-point ne sont que la face immergée.

Il faudra les involontaires chants des oiseaux enfermés dans des cages placées sur quelques-unes des chaises qui peuplent une scène, occupée également par une grande tente blanche pour apporter un peu de gaité dans cet univers brutal.

Dans cette ultime partie, le fouillis de chaises a fait place à une "forêt" bien rangée, comme si les paroles et les arguments allaient devenir plus mécaniques, plus simplistes. Bernard Bloch a beau faire appel à Fassbinder et à l'idée qu'il se fait du bonheur, il sait que la route sera longue pour que ce vocable prenne sens pour tout le monde.

La "Situation" est un constat qui cherche à ne pas admettre la victoire des forces rétrogrades qui la considèrent pourtant définitive. Ce travail puissant et sans concession entame peut-être une vraie résistance à bas bruit dont on espère que les fruits seront féconds bien plus rapidement qu'on ne le pense.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 16 juin 2024 : Culture en danger ?

Alors que la France est virtuellement sans gouvernement, il y a de quoi, entre autres problèmes, s'inquiéter pour la culture. Quoi qu'il en soit on sera toujours là pour la rendre la plus accessible possible.
Pensez aussi à nous suivre sur nos réseaux sociaux.

Du côté de la musique :

"La marche des enfants" de BabX & la Maitrise populaire de l'Opéra-Comique
"Shalalalala" de Theo Hakola
"Time!" de Eels
rencontre avec Dendana, illustrée par une session de 2 titres
"Brahms, sonates pour clarinette et piano, trio pour cor" de Geoffroy Couteau
"Haydn, intégrale des trio avec flûte" de Jean Pierre Pinet & Les Curiosités Esthétiques
"Sun without the heat" de Leyla McCalla
"Meilleur erreur" de Meilleur Erreur
"Leaving you alone part 1" de The Desperate Sons
"IV" de Wildstreet
"Broadcast - Spell Blanket" c'est le 32ème épisode du Morceau Caché
er retrouvez les photos de Eric Ségelle de Hala Duett et L'Etrangleuse à La Cale
et toujours :
Rencontre avec Baptsite Dosdat autour de son album "Batist & The 73", agémenté d'une session
"The afternoon of our lives" de Olivier Rocabois
"Ciel, cendre et misère noire" de Houle
Alain Chamfort était au Point Ephémère
"Middle class luxury" de Beau Bandit
"As seasons changed" de Indigo Birds
"Jusqu'où s'évapore la musique" de Jérôme Lefebvre / FMR Ochestra
Lux, Jules & Jo et Hippocampe Fou dans un petit tour des clips de la semaine
"Upside down" de Manila Haze
"Volupté" de Marie Pons & Geoffrey Jubault
"Hey you" de Mazingo
"Réalité" de Moorea
"Bleu" de Olivier Triboulois
"Thalasso" de Soft Michel
"Rockmaker" de The Dandy Wharols

Au théâtre :

les nouveautés :

"La mécanique du coeur" au Théâtre Le Funambule Montmartre
"King Kong théorie" au Théâtre Silvia Montfort

"Du domaine des murmures" au Théâtre Le Lucernaire
"Hepta, le grand voyage du Petit Homme" au Théâtre Essaïon
"Pourquoi Camille ?" au Théâtre La Flèche (et bientôt Avignon)

et toujours :
"Les vagues" au Théâtre de La Tempête
"Molly ou l'Odyssée d'une Femme" au Théâtre Essaïon
"Dictionnaire amoureux de l'inutile" au Théâtre La Scala
"La contrainte" au Théâtre La Verrière de Lille
"Les possédés d'Illfurth" au Théâtre du Rond Point
"Les tournesols" au Théâtre Funambule Montmartre
"Un faux pas dans la vie d'Emma Picard" au Théâtre Essaïon

Cinéma avec :

"Six pieds sur terre" de Hakim Bensalah
"Nouveau monde" de Vincent Capello
et toujours :
"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine
"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein

Lecture avec :

"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
et toujours :
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 16 juin 2024 : Culture en danger ?
- 09 juin 2024 :Les nouveautés débarquent
- 02 juin 2024 : En attendant l'été
- 26 mai 2024 : On prépare le summer brain
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=