Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Hermann
Théâtre des 2 Rives  (Charenton)  février 2021

Comédie dramatique de Gilles Granouillet, mise en scène François Rancillac, avec Daniel Kenigsberg, Claudine Charreyre, Lenka Luptáková et Clément Proust.

Rares sont les pièces où, dès le lever de rideau, l'on sent une densité qui n'est pas feinte, un mystère qui n'est pas calculé, une gravité qui ne s'éteindra qu'avec la résolution finale.

"Hermann" de Gilles Granouillet est l'une d'entre elles. Conduite de main de maître par François Rancillac qui connaît bien l'auteur, elle va mener le spectateur dans ce que devrait être toujours le théâtre : un voyage, une expérience où il s'embarque de confiance même s'il ne maîtrise pas tout, même s'il a raté des étapes.

Peu à peu, il sait d'une certitude absolue qu'il ne sera pas trompé et qu'il a eu raison de suivre presque aveuglément les quatre acteurs dirigés par François Rancillac dans ce labyrinthe mémoriel.

Ici, il est question de neurones, de névrose. Un quatuor étrange composé de deux soignants Léa Paule (Claudine Charreyre) et Daniel Streiberg (Daniel Kenigsberg) et de deux patients, Hermann (Clément Proust) et Olia (Lenka Luptakova) se compose et se décompose au gré d'une combinatoire dont seul Gilles Granouillet connaît la subtile mathématique.

On comprend vite que l'amour fou, au sens littéral, va se substituer à la science, que le temps n'est pas une ligne droite, que sa fluidité n'est que méandres et qu'il n'est pas question d'aller vers une guérison en bonne et due forme.

Dans ces temps de disette émotionnelle, la proposition faite par François Rancillac à partir du beau texte faussement naïf de Gilles Granouillet est réjouissante. On sent que les comédiens s'y sont engouffrés sans rechigner, rendant évidentes toutes les aspérités d'une parole bien plus complexe qu'il n'y paraît.

Si l'on aime le théâtre, quelle que soit la connaissance de l'art dramatique que l'on peut revendiquer, on reçoit rapidement l'information : il faut accepter totalement de se mettre en route pour devenir partie prenante de cette quête aléatoire.

Pas besoin d'en dire plus. Là où on arrivera, il n'y aura ni regrets ni réticences. Simplement, le plaisir d'une représentation théâtrale qui a atteint parfaitement son but.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

Abonnez vous à la Newsletter pour recevoir, outre les mises à jour en avant première, des infos de première importance et peut être des choses dont vous n'avez même pas encore imaginé l'existence et l'impact sur votre vie... et nous non plus.

se désabonner, changer son mail ... c'est ici!


» Contacter un membre ou toute
   l'équipe (cliquez ici)


Afficher les chroniques d'un membre :

Liste des chroniques... Cécile B.B.
Liste des chroniques... David
Liste des chroniques... Didier Richard
Liste des chroniques... Fred
Liste des chroniques... Jean-Louis Zuccolini
Liste des chroniques... Julien P.
Liste des chroniques... LaBat’
Liste des chroniques... Laurent Coudol
Liste des chroniques... Le Noise (Jérôme Gillet)
Liste des chroniques... Margotte
Liste des chroniques... MM
Liste des chroniques... Monsieur Var
Liste des chroniques... Nathalie Bachelerie
Liste des chroniques... Nicolas Arnstam
Liste des chroniques... Paola Simeone
Liste des chroniques... Philippe Person
Liste des chroniques... Rickeu
Liste des chroniques... Séb.T

 

Les articles de ce site sont la propriété de froggydelight.com et de leurs auteurs.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=