Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Apocalypse show, quand l'Amérique s'effondre
Anne-Lise Melquiond  (Editions Playlist Society)  septembre 2021

Et hop, voilà déjà une nouvelle publication pour les géniales éditions Playlist Society qui ont toujours l’ambition de nous proposer des essais passionnants où la culture est toujours partie prenante. Ici, c’est Anne-Lise Melquiond qui s’y colle avec un ouvrage passionnant sur les séries américaines que l’on aime tant regarder.

Enseignante, auteur d’une thèse sur l’apocalypse et la fin du monde dans les séries américaines, elle nous propose dans cet ouvrage un essai sur les séries américaines qui ont pour sujet principaux les catastrophes et ce que l’on a coutume d’appeler "Le monde d’après". Quatre séries font l’objet d’une analyse plutôt approfondie, The Walking Dead, Battlestar Gallactica, The leftlovers (série géniale selon moi) et The 100.

Ces catastrophes et "Le monde d’après" hantent les séries télévisées depuis les attentats du 11 septembre 2001. On y trouve des séries sur les zombies, les extraterrestres, l’holocauste nucléaire, les robots androïdes, les disparitions mystérieuses et les virus exterminateurs. L’auteur nous propose une liste non exhaustive en fin d’ouvrage des différentes séries par typologie de catastrophe et le lecteur se rend alors compte qu’il existe un immense nombre de séries dans ce domaine.

Pour l’auteur, tout cela est révélateur de la grande peur des USA qui est de voir la chute de leur nation. Elle nous explique comment ces séries qui montrent différentes versions de cataclysme qui mettent en scène la survie rejouent en fait chacune à leur façon une partie ou un moment de l’histoire américaine mais aussi la violence de la société américaine, ses ruptures, ses conquêtes et ses frontières (de superbes pages sont consacrées à la notion de frontière aux Etats-Unis). Elles jouent pour ainsi dire un rôle de catharsis, brillamment expliqué dans l’ouvrage.

Et en même temps, ces images de catastrophes, ces séries apocalyptiques ont aussi pour ambition d’habituer les gens au spectacle du pire. Tout cela en évitant de les confronter aux menaces réelles que notre planète connaît aujourd’hui avec notamment le réchauffement climatique et les désastres industriels. On se rend compte d’ailleurs qu’il n’y a que très peu de séries sur ces sujets.

Au final, on comprend vite que les Etats-Unis préfèrent imaginer la fin du monde plutôt que la fin du capitalisme, ce qui est en quelque sorte la thèse de l’ouvrage, l’auteur nous expliquant parfaitement selon moi pourquoi et comment elle en arrive à ce constat.

En même temps, on voit bien au travers de cet essai que le cinéma et dorénavant les séries sont des révélateurs de l’Etat et de l’évolution de nos sociétés. On voit bien que ces séries ne sont pas seulement des simples divertissements mais aussi des objets politiques. Des séries d’ailleurs qui commencent à prendre le pas sur le cinéma, devenant le format préféré des téléspectateurs mais aussi de plus en plus de réalisateurs.

Une fois encore, les éditions Playlist Society nous propose un essai de grande qualité, érudit et accessible qui nous montre l’envers du décor des séries américaines, les messages et les intentions qui se cachent derrière, nous invitant à avoir un regard différent sur ce qui nous divertit. Totalement réussi, passionnant du début à la fin, cet ouvrage d’Anne-Lise Melquiond rencontra je l’espère le succès qu’il mérite.

 

Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 07 juillet 2024 : La culture, pour toujours

Les grenouilles prennent la route d'Avignon et nous vous livrerons nos chroniques quasiment au jour le jour exceptionnelement ! En attendant, voici le programme de la semaine. Pensez aussi à nous suivre sur nos réseaux sociaux.

Du côté de la musique :

"Les chants de l'aurore" de Alcest
quelques clips à découvrir : Dropdead Chaos, MATW, For the Hackers, Elias Dris, CXK
Festival Chauffer la Noirceur #32, nous y serons avec Gogol Bordello, Glauque, Mike Love et quelques autres
"Shame" de Venice Bliss
et toujours :
"Locust land" de Bill MacKay
"Flash-back" de de Laurène Heistroffer Durantel
"Hommage à Nadia Boulanger" de Lola Descours
"All things shining" de Oh Hiroshima
"Deutche theatre Berlin trilogy" de PC Nackt et Nico van Wersch
"Le seum" de Resto Basket
"Times" de Seppuku
des festivals à venir : U Rock Party #3, Cooksound #13, La Guinguette Sonore #7
quelques clips : BEBLY - Lofofora - Chien Méchant - Wendy Pot - Cloud House - JMF Band
on termine la saison du Morceau Caché par "Émission 33 - Alt-J, The Dream, analyse par Alt-J"

Au théâtre :

Spéciale Avignon :
"Normal" à La Scala Provence
"Le poids des fourmis" au Théâtre La Manufacture
"Les enchanteurs" au Théâtre des Gémeaux
"Cyborg Experiments #1" au Théâtre La Factory
"Cet amour qui manque à tout amour" au Théâtre Chapau Rouge
"Rêveries" au Présence Pasteur, salle Jacques Fornier
"160 000 enfants" au Théâtre des Lilas
"Anne Chrsitine et Philippe" au Tiers lieu La Respelid'/Carmel
"Blanc de blanc" au Théâtre Transversal
"Classement sans suite" au Théâtre La Luna
et également toutes les chroniques par théâtre :
Le récapitulatif des tous les spectacles d'Avignon chroniqués chez Froggy

Cinéma avec :

Saravah" de Pierre Barouh
"La récréation de juillet" de Pablo Cotten et Joseph Rozé

"El profesor" de Marie Alché & Benjamin Naishtat

"Six pieds sur terre" de Hakim Bensalah
"Nouveau monde" de Vincent Capello
et toujours :
"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine
"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein

Expos avec "Résistance" de l'artiste Ukrainien Pinhas Fishel, Pavillon Davioud

Lecture avec :

Nos polars de l'été :
"7m2" de Jussi Adler Olsen
"La meute" de Olivier Bal
"Les effacées" de Bernard Minier
"Norferville" de Franck Thilliez
et toujours :
"Délivrées" de Delilah S. Dawson
"Un autre eden" de James Lee Burke
"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 07 juillet 2024 : La culture, pour toujours
- 30 juin 2024 : En route pour Avignon
- 23 juin 2024 : Garder le cap !
- 16 juin 2024 : Culture en danger ?
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=