Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Monde de Steve McCurry
Musée Maillol  (Paris)  Du 9 décembre 2021 au 29 mai 2022

Le Musée Maillol accueille l'exposition "Le Monde de Steve McCurry", présentée en version éponytme plus étoffée en 2017 à la Bourse de Bruxelles, consacrée à Steve McCurry, le reporter photographe américain membre de l’agence Magnum et lauréat régulier des grands prrix photographiques.

Steve McCurry a accédé à la reconnaissance universelle en 1985 suite à la publication en couverture du magazine National Geographic de la photographie de Sharbat Gulade jeune réfugiée afghane au Pakistan.

Celle-ci a été retenue pour l'affiche de la monstration conçue sous le commissariat de Biba Giacchetti, co-fondatrice de l'Agence Sudest57 notamment spécialisée dans le développement d’expositions de photographes de renommée mondiale, qui s'avère une rétrospective thématique axée sur l'humain et le genre du portrait.

Steve McCurry : l'objectif, l'oeil et le regard sur l'humanité de l'humain

Si le parcours est introduit par les une sélection de photos en noir et blanc des années 1979-1980, il a été élaboré comme une déambulation libre parmi 150 clichés en grand format en couleurs, avec une prédilection pour les couleurs vives et saturées, dont certains inédits, en s'affranchissant tant de la chronologie que de l'appariement géographique.


Par ailleurs, s'il comporte des clichés de scènes (les rues de La Havane, les femmes sous une tempête de sable au Rajasthan) et parfois au photojournalisme (le désert en feu lors de la Guerre du Golfe), il est scandé par de nombreux portraits.

Ce qui permet de prendre la mesure de la pratique de Steve McCurry, qui se définit davantage comme conteur visuel que photojournaliste, s'inscrite, d'une part, dans la photographie dite "de rue" prise sur le vif, celle du fameux instant décisif.

"Une des meilleures manières de travailler, consiste, selon moi, à sortir de votre hôtel et à explorer, traîner, en essayant de percevoir l’humeur de la rue, d’y pénétrer et de s’y perdre.... C’est précisément à ce moment-là qu’arrivent les meilleures photos, des coïncidences et des rencontres heureuses, rien n’est planifiéé"

Et d'autre part, la photographie posée avec des portraits, en l'espèce d'anonymes, ressortant à la photographie documentaire et, plus précisément, à la straight photography, par la frontalité et l'importante attachée au regard car indique-t-il "Je cherche le moment inattendu, où l’âme émerge et l’expérience apparaissent sur le visage".

Un moment d'exception difficile à capter qui, lorsqu'il est réussi, et notamment chez les enfants et les très jeunes filles aux yeux clairs, génère de fortes émotions.

Légendées à minima, certaines de ces photos sont détaillées et commentées dans l'audioguide et le visiteur pourra consulter le vademecum spécifique "Behind the scenes" sur le site de Steve McCurry qui comporte également son iconographie complète.

De nombreuses expositions thématiques sont proposées notamment en Italie ainsi concomitamment "Steve McCurry-Animaux" jusqu'au 1er mai 2022 à Turin au Palazzina di Caccia di Stupinigi : diaporama in situ

A voir en préambule à la visite :

en vidéo "Les visages de Steve McCurry" avec le photographe en décembre 2021 dans l'émission La Grande Table d'Olivia Gesbert sur France Culture
un diaporama in situ de l'exposition à la Bourse de Bruxelles en 2017
les photographies de commande du calendrier Lavazza 2015 avec des scènes très statiques et des visages dépourvus de supplément d'âme

 

En savoir plus :

Le site officiel du Musée Maillol

Crédits photos : © Musée Maillol
avec l'aimable autorisation du Musée Maillol


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 2 octobre 2022 : La culture bien au chaud

C'est l'automne, on reste au coin du feu et on écoute de la musique, on lit des bouquins et on se connecte à la TV de Froggy's Delight pour le concert de Colin Chloé vendredi 7 octobre ! Pour les sorties culturelles, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Ti'bal tribal" de André Minvielle
Rencontre avec Bukowski autour de leur album du même nom, "Bukowski"
"Time is color" de Cédric Hanriot
"Stravinsky, Ravel, Prokofiev : Ballets" de Jean-Baptiste Fonlupt
"Ozark" le retour de Listen In Bed pour la saison 4 en direct (ou presque) de Malte
"Viva la vengeance" de Panic! At The Disco
"Symphonie Fantastique, Hector Berlioz" de Quatuor Aeolina
quelques petites news de Shaggy Dogs, KissDoomFate, Trigger King et Mind Affect
"Emerson enigma" de Thierry Eliez
et toujours :
"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Les Enfants" au Théâtre de l'Atelier
"Pères & fils" au Théâtre des Abbesses
"Le comble de la vanité" à la Pépinière Théâtre
"Boulevard Davout" au Théâtre de la Colline
"Et pourquoi moi je devrai parler comme toi" au Théâtre de la Colline
"Black Legends, le musical" à Bobino
"Gazon maudit" au Théâtre Les Enfants du Paradis
"Jean-Paul Farré - Dessine-moi un piano" au Studio Hébertot
les reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre de la Tour Eiffel
"Le Montespan" au Théâtre du Gymnase
"François Rabelais" au Théâtre Essaion
"Racine par la racine" au Théâtre Essaion
"Los Guardiola - La Comédie du Tango" au Théâtre Essaion
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génie" au Studio Hébertot
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Grand Point Virgule
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre de l'Oeuvre
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Face au soleil" au Musée Marmottan Monet
"Yves Klein, l'infini du bleu" aux Carrières des Lumières aux Baux-de-Provence
les autres expositions de la rentrée :
"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle :
"Les Mystères de Barcelone" de Luis Danès
en streaming gratuit :
"A ma soeur" de Catherine Breillat
"Barbara" de Christian Petzold
"So long my son" de Wang Xiaoshuai
"Borga" de York-Fabian Raabe
"Love trilogy" de Yaron Shani
et le cinéma de Claire Denis en 3 films

Lecture avec :

"L'inconnue de Vienne" de Robert Goddard
"Mordew" de Alex Pheby
"Napalm et son coeur" de Pol Guasch
"Un bon indien est un indien mort" de Stephen Graham Jones
et toujours :
"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=