Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Killing Joke
Killing Joke  (Zuma Recordings)  decembre 2003

Quiconque suit le cultissime Killing Joke depuis ses débuts sait combien l’évolution est importante dans le groupe, allant du post-punk au métal-indus, en passant par la new wave et le rock indé. Et cet opus ne brisera pas la règle. On a peur à l’écoute de ce nouvel album, que la bande de Jaz Coleman (ici la formation originale, enrichie de Dave Grohl derrière les fûts) se soit une fois de plus enfoncée dans les méandres de son métal-indus, laissant quelque peu son passé "punk" derrière elle.

Une fois la galette enclenchée dans le lecteur, les premières notes de "The Death & Resurrection Show" nous écrasent tel un rouleau compresseur. La batterie se fait tribale, la basse nous assaille à chaque instant, et la guitare n’a de cesse de nous maintenir au sol. La production est monstrueuse, et je pèse mes mots.

Jaz Coleman est énervé, et cela se sent, chaque note, chaque son, chaque mot transpire la rage, et il vomit son dégoût de l’espèce humaine à la face du monde. Des titres comme "Total Invasion" ou encore "Blood On Your Hands" sont explicites de par leur nom, mais les paroles vont au-delà ("5 corporations earn more than 46 nations. You’ve goth blood on your hands. Corruption at the highest level…").

Non, décidément non, Killing Joke n’a pas perdu son âme punk. Jamais une musique n’aura été dans une telle osmose avec les paroles, le message est universel, et les non anglophones comprendront le propos aisément, uniquement en écoutant les mélodies. Mais si tout cela se veut pessimiste, le bonheur et la joie viennent pointer le bout de leur nez sur un "You’ll Never Get To Me" , véritable hymne à la vie, et ballade de toute beauté. Tout ceci pour à nouveau nous replonger, par le clavier malsain de "Dark Forces", dans un monde aux facettes inexorablement sombres.

Plus qu’une évolution, cet album est une révolution, repousse les limites du genre, et revisite tous les styles créés par Killing Joke (mon dieu la basse de "Implant" est à tomber). Sans compter que Dave Grohl assure une rythmique réellement incroyable, limite inhumaine. Que de chemin parcouru depuis Nirvana

Killing Joke nous propose l’un des albums les plus intenses de l’année et prouve une nouvelle fois sa supériorité. A posséder absolument !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Killing Joke en concert au Festival Beauregard #4 (édition 2012) - Vendredi


Thom         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

Abonnez vous à la Newsletter pour recevoir, outre les mises à jour en avant première, des infos de première importance et peut être des choses dont vous n'avez même pas encore imaginé l'existence et l'impact sur votre vie... et nous non plus.

se désabonner, changer son mail ... c'est ici!


» Contacter un membre ou toute
   l'équipe (cliquez ici)


Afficher les chroniques d'un membre :

Liste des chroniques... Cécile B.B.
Liste des chroniques... David
Liste des chroniques... Didier Richard
Liste des chroniques... Fred
Liste des chroniques... Jean-Louis Zuccolini
Liste des chroniques... Julien P.
Liste des chroniques... LaBat’
Liste des chroniques... Laurent Coudol
Liste des chroniques... Le Noise (Jérôme Gillet)
Liste des chroniques... Margotte
Liste des chroniques... MM
Liste des chroniques... Monsieur Var
Liste des chroniques... Nathalie Bachelerie
Liste des chroniques... Nicolas Arnstam
Liste des chroniques... Paola Simeone
Liste des chroniques... Philippe Person
Liste des chroniques... Rickeu
Liste des chroniques... Séb.T

 

Les articles de ce site sont la propriété de froggydelight.com et de leurs auteurs.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=