Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Ligne Rose
Théâtre Lepic  (Paris)  juin 2022

Comédie écrite et interprétée par Odile Blanchet, Bérénice Boccara et Sana Puis dans une mise en scène de Jean Laurent Silvi.

Elles ont situé leur pièce en 1928 dans les années Folles, mais en une heure et quinze minutes, elles les transforment en années drôles.

A cette époque où la réclame règne, on aurait envie de leur suggérer un anachronique slogan publicitaire : "Ne soyez pas moroses... Allez tous voir La Ligne Rose".

Dès l'ouverture du rideau, on découvre Marthe (Odile Blanchet) et Denise (Bérénice Boccara) à leur poste d'opératrices téléphoniques. Quelques minutes et Jeanne (Sana Puis) vient les rejoindre... Et c'est parti !

Aucun temps mort pour un trio qui n'en a cure des invraisemblances et embarque ses spectateurs dans une histoire vraiment originale. Pur divertissement, "La Ligne Rose" bénéficie d'un bel écrin : d'abord, Olivier Prost a conçu un décor astucieux, avec au centre un "central téléphonique" qui se referme façon paravent, pour laisser de chaque côté un espace, l'un servant de chambre l'autre évoquant une arrière-salle de bistrot.

Ensuite, les trois jeunes femmes sont immédiatement identifiables dans leurs costumes conçus par Claire Avias : Marthe, avec son chapeau cloche à la Louise Brooks, est l'aristocrate du trio, Jeanne, avec son béret, la fille popu et Denise, avec son serre-tête, la fofolle qui vire à la déjantée.

Mais, attention, elles ne sont pas des caricatures et ont su chacune nourrir leurs personnages avec quelques jolies touches d'humanité. On leur saura également gré d'avoir joué à fond la carte féministe : ici, les hommes ne sont que des voix off la plupart du temps téléphoniques.

Dans sa mise en scène, Jean-Laurent Silvi sait jouer astucieusement de ce manque qui a pour avantage d'obliger à des ellipses chères au cinéma et hélas beaucoup moins au théâtre.

Le résultat est un récit rythmé, alerte, et qui, atout supplémentaire, bénéficie d'un texte très bien écrit et surtout écrit juste. Les trois auteures-actrices auraient pu en faire trop et allonger la sauce, notamment quand elles ont au bout du fil des "clients" qui attendent d'elles qu'elles participent à leurs fantasmes...

Jamais elles ne cèdent à toutes les facilités que leur bon sujet pouvait impliquer. On les félicitera pour leur maîtrise, leur bonne humeur et leur bonne entente. Sans doute, on ne prendra pas beaucoup de risques en leur prédisant un vrai succès. "La Ligne rose" est le spectacle idéal pour convaincre ceux qui n'osent pas revenir au théâtre d'enfin franchir le pas.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 25 septembre 2022 : La culture n'est pas un luxe

8ème vague, confinement énergétique... rien de bien brillant pour le futur, heureusement il reste la curiosité et la culture. Gardons le cap et restons groupés. Voici le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella
et toujours :
"J'ai vécu les étoiles" de Andoni Iturrioz
"Ornette Under the Repetitive Skies 3" de Clément Janinet
"Alan Hovhaness : oeuvres pour piano" de François Mardirossian
"Live in Paris" de Fred Nardin Trio
"Show AC/DC" de Ladies Ballbreakers
"Luigi Concone" de Mavroudes Troullos & Rachel Talitman
quelques clips avec Moundrag, Ottis Coeur et Madam
"Souvenirs" de Pale Blue Eyes
"Life and life only" de The Heavy Heavy

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Harvey" au Théâtre du Rond-Point
"Les Producteurs" au Théâtre de Paris
"Bérénice" à La Scala
"Les Filles aux mains jaunes" au Théâtre Rive Gauche
"Il n'y a pas d'Ajar" aux Plateaux Sauvages
"Echo" aux Plateaux Sauvages
"Le syndrome d'Hercule" au Théâtre Essaion
les reprises :
"Cahier d'un retour au pays natal" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Le dépôt amoureux" au Théâtre Les Déchargeurs
"Darius" au Théâtre Essaion
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"L'Autre fille" au Théâtre des Mathurins
"Les Divalala - C'est LaLamour !" au Grand Point Virgule
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle : "L'Ombre de Goya" de José Luis Lopez-Linares
en streaming gratuit :
"Qui vive" de Marianne TArdieu
"Big Fish" de Tim Burton
"Marguerite" de Xavier Giannoli
"Chained" de Yaron Shani

Lecture avec :

"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec
et toujours :
"Combattre en dictacture" de Jean Luc Leleu
"Hideo Kojima, aux frontières du jeu" de Erwan Desbois
"Le cartographe des absences" de Mia Couto
"Le coeur ne cède pas" de Grégoire Bouillier
"Le tumulte" de Sélim Nassib
"Un profond sommeil" de Tiffany Quay Tyson

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 25 septembre 2022 : La culture n'est pas un luxe
- 18 septembre 2022 : Nouvelle Vague
- 11 septembre 2022 : C'est reparti pour un tour
- 4 septembre 2022 : C'est la rentrée
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=