Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Todos os Mortos
Caetano Gotardo et Marco Dutra  juin 2022

Réalisé par Caetano Gotardo et Marco Dutra. Brésil. Drame. 1h30 (Sortie DVD VOD 21 juin 2022). Avec Mawusi Tulani, Clarissa Kiste, Carolina Bianchi, Gilda Nomacce et Leonor Silveira.

Dans "Todos os Mortos", Caetano Gotardo et Marco Dutra abordent un sujet peu traité dans le cinéma brésilien, les conséquences de l'abandon de l'esclavage dans les années 1880 et comment la société brésilienne a évolué, notamment dans les régions où dominaient les plantations de café.

On va suivre ce qui est advenu à une famille de planteurs, les Soares, à la suite de ce changement radical. Perdant une main d'oeuvre à très bas coût, le père va se battre pour maintenir sa plantation. Peine perdue, le voilà réduit à n'être que le prête-nom d'intérêts étrangers et contraint d'abandonner sa femme et ses filles, qui s'installent à Sao Paolo.

La mère et l'une de ses filles vont vivre recluses dans une grande maison en ville, pendant que l'autre choisit un autre enfermement, en devenant religieuse. Nostalgiques d'un passé où elles vivaient au milieu des esclaves, elles vont s'efforcer de faire venir l'une d'elle, porteuse d'un savoir animiste venant d'Afrique. On découvrira alors comment les Noirs Brésiliens ont vécu leur "libération", notamment ceux dont les familles étaient dispersées au gré des ventes et des reventes.

Dans "Todos os Mortos" de Caetano Godardo et Marco Dutra, on s'aperçoit donc que, du côté blanc comme du côté noir, l'abolition a eu une conséquence similaire : chacun cherche les siens, chacun cherche avec plus ou moins de réussite à reconstituer une unité perdue.

Formellement, le film se réfère à Manoel de Oliveira, à tel point que dans un rôle secondaire, on retrouve Leonor Silveira, actrice emblématique du maître lusitanien, qui illuminait "Le Val Abraham".

Certes, ses deux émules brésiliens sont beaucoup moins rigoureux, mais cette référence est tellement rare dans le cinéma brésilien qu'elle donne toute sa singularité à cette fresque hors du commun, extrêmement bien photographié par la Française Hélène Louvart, qui, outre les films de Sandrine Veysset, était aussi responsable de la sublime photo de "La vie invisible d'Euridice Gusmao" de Karim Aïnouz, un autre film brésilien qui a frappé les esprits.

"Todos os Mortos" de Caetano Godardo et Marco Dutra bénéficie aussi d'une distribution impeccable. On se croirait vraiment dans une production portugaise qui sait alterner les choses simples et les plans compliqués, multipliant les paradoxes entre logorrhée verbale et personnages mutiques.

La réapparition d'un cinéma inspiré de Manoel de Oliveira est une excellente nouvelle qui prouve que le cinéma brésilien continue de proposer, assez souvent, des films passionnants et qui est le seul à oser produire.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2022-10-09 :
Anima bella - Dario Albertini

• Edition du 2022-10-02 :
Les Mystères de Barcelone - Lluis Danès
 

• Archives :
L'Ombre de Goya - José Luis Lopez-Linares
Coup de Théâtre - Tom George
107 mothers - Peter Kerekes   
Plan 75 - Chie Hayakawa
Rodéo - Lola Quivoron
My Name is Gulpilil - Molly Reynolds   
Costa Brava, Lebanon - Mounia Aki  
Des filles pour l'armée - Valerio Zurlini  
Occhiali neri - Dario Argento   
Peter von Kant - François Ozon   
The Sadness - Rob Jabbaz  
L'Esprit sacré - Chema García Ibarra
Todos os Mortos - Caetano Gotardo et Marco Dutra
Jungle rouge - Juan José Lozano et Zoltan Horvath   
Swing - Tony Gatlif    
All eyes off me - Hadas Ben Aroya  
Les Femmes des autres - Damiano Damiani   
Maître Contout - Mémoire de la Guyane - Xavier Gayan   
Années20 - Elisabeth Vogler   
Et je l'aime à la fureur - André Bonzel   
Un vrai crime d'amour - Luigi Comencini   
Employé-Patron - Manuel Nieto Zas   
The Batman - Matt Reeves
Azuro - Matthieu Rozé  
La vie de famille - Jacques doillon
Deux sous d'espoir - Renato Castellani  
Crush - Luis Prieto   
Tropique de la violence - Manuel Schapira    
L'Empire du silence - Thierry Michel   
Ma nuit - Antoinette Boulat   
- les derniers articles (2)
- les derniers cineclub (6)
- les derniers concerts (19)
- les derniers expos (1)
- les derniers films (1638)
- les derniers interviews (15)
- les derniers spectacles (3)
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=