Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Jacky Caillou
Lucas Delangle  (novembre 2022) 

Réalisé par Lucas Delangle. France. Drame fantastique. 1h32 (Sortie 2 novembre 2022). Avec Thomas Parigi, Edwige Blondiau et Lou Lampros.

Y aurait-il enfin un fantastique à la française ?  Après "Méduse" de Sophie Lévy et avant "Une Montage" de Thomas Salvador, "Jacky Caillou" , le premier films de Lucas Delangle le laisse espérer.

Dans ces films, on ne trouvera pas pléthore d'effets spéciaux. A chaque fois, c'est l'esprit qui compte en premier, suivi de peu du contexte naturel ou artificiel. Enfermés dans une maison ou, au contraire, s'enfonçant dans une nature magistrale, les personnages sont comme possédés par les lieux et les êtres.

Filmé dans les Alpes, haut dans les Alpes, "Jacky Caillou" regorge de paysages hors du commun, à commencer par les chemins caillouteux de montagne qu'empruntent Jacky et sa grand-mère Gisèle ,la  magnétiseuse. Leur complicité est évidente et l'on sent chez la presque vieille dame l'envie de transmettre ses savoirs à son petit-fils, qui ne sait pas encore très nettement qu'il a lui aussi le don.

Dans ce paysage d'élevage ovin, le mouton est théoriquement roi. Sauf qu'ici règne un prédateur mystérieux, un loup sanguinaire, à la limite du sadisme.  Les plans d'agneaux morts en viennent à gâcher la beauté  des paysages et la bonté des êtres.

Evidemment  Jacky va se retrouver au centre du drame avec l'apparition d'une jeune fille fascinante. Sans trop révéler les choses, il y aura de la lycanthropie dans l'air. Pas très client des films Hammer et de leurs avatars modernes, Lucas Delangle ne filmera pas les allers et retour de l'humain à la bête et de la bête à l'humain, mais les fera suggérer sans ambiguïté.

Tout le film se refuse aux entre-deux. A chaque étape de l'évolution de Jacky et de celle de sa patiente, les faits parlent : il devient de plus en plus un magnétiseur, elle une louve.

Dans son premier rôle, Thomas Parigi est limpide, tout à son personnage qu'il in carne d'un bloc jusqu'au moment où la jeune fille prend possession de son esprit : il veut la guérir ou la sauver des hommes réclamant sa mort... Mais est-ce possible ? 

On sent chez ce néo-comédien une grande force qui, s'il décide de continuer à jouer, cache peut-être aussi de belles réserves de fragilité. A la mesure de ce rôle, on le voit plutôt en solitaire, en paysan qui ne s'en sort pas, en assassin à la Pierre Rivière.

Cela ne veut pas dire que son physique étrange le condamne à des rôles de composition ou des personnages du passé. Lucas Delangle a l'intelligence de le confronter à la modernité ,  et ce n'est pas un hasard si on lui voit conduire, et très vite, un quad dans de très beaux plans de routes de montagne.

"Jacky Caillou" de Lucas Delangle est une plongée dépaysante dans une contrée reculée, celle qu'on suppose ne pas capter la 4 ou  5G  et appartenir aux déserts médicaux. Pour autant, le réalisateur n'en fait pas un lieu invivable et archaïque. Au contraire, on perçoit des solidarités entre des populations éparpillées qui ne croient pas mordicus aux guérisseurs et aux bêtes du Gévaudan.

On sent d'emblée qu'il n'a pas plaqué la réalité de son scénario n'importe où. Le film habite ses paysages, les restitue dans leur beauté sans chercher à les interpréter. Il y a une constante simplicité qui permet au fantastique de prendre corps sans paraître factice.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 28 avril 2024 : Une sélection hebdomadaire fraiche comme le printemps

Ce n'est pas parce que le pays est plongé dans le froid et la morosité qu'il ne faut pas se faire plaisir. Alors, sortons, dansons, rêvons au travers de notre sélection culturelle de la semaine. Pensez aussi à nous soutenir en suivant nos réseaux sociaux et nos chaines Youtube et Twitch.

Du côté de la musique :

"Edgar is dead" de Edgar
rencontre avec Johnny Carwash qui était en concert avec TV Sundaze à Saint Etienne
"J'irais ailleurs" de Les Soucoupes Violentes
"Sublimer" de Marine Thibault
"For once" de Mélys
"Tu sauras pas quoi faire de moi" de Olivier Marois
"Boomerang" de The Darts
nouvel épisode du Morceau Caché, consacré à Portishead
et toujours :
"Génération (tome 1)" de Ambre
"Out" de Fishtalk
"Take a look at the sea" de Fontanarosa
"Venus rising" de Trio SR9 & Kyrie Kristmanson
"Perpétuel" de Vesperine
"Liminal status" de Watertank
"The great calm" de Whispering Sons
"Keep it simple" de Yann Jankielewicz , Josh Dion & Jason Lindner
Quelques nouveautés en clips avec Isolation, Resto Basket, Greyborn, Bad Juice, Last Temptation, One Rusty Band, We Hate You Please Die

Au théâtre :

les nouveautés :

"Capharnaüm, poème théâtral" au Théâtre de la Cité Internationale
"Jean Baptiste, Madeleine, Armande et les autres" au Théâtre Gérard Philipe
"Majola" au Théâtre Essaïon
"Mon pote" au Théâtre de la Manufacture des Abbesses
"Tout l'or du monde" au Théâtre Clavel
"Dans ton coeur" au Théâtre du Rond Point
"Du pain et des jeux" au Théâtre 13 Bibliothèque
"Vernon Subutex" au Théâtre des 2 Rives
"37 heures" au Théâtre la Flèche
"Fantasmes" au Théâtre La Croisée des Chemins

"Sonate d'automne" au Théâtre Studio Hébertot
"Frida" au Théâtre de la Manufacture des Abbesses

"Preuve d'amour" au Théâtre du Guichet Montparnasse
"Après les ruines" au théâtre La Comète de Chalons En Champagne
"Objets inanimés, avez-vous donc une âme ?" au Théâtre du Guichet Montparnasse
des reprises :
"Rembrant sous l'escalier" au Théâtre Essaion
"Le chef d'oeuvre inconnu" au Théâtre Essaion
"Darius" au Théâtre Le Lucernaire
"Rimbaud cavalcades" au Théâtre Essaion
"La peur" au Théâtre La Scala
et toujours :
"Royan, la professeure de français" au Théâtre de Paris
Notes de départs" au Théâtre Poche Montparnasse
"Les chatouilles" au Théâtre de l'Atelier
"Tant que nos coeurs flamboient" au Théâtre Essaïon
"Come Bach" au Théâtre Le Lucernaire
"Enfance" au Théâtre Poche Montparnasse
"Lîle des esclaves" au Théâtre Le Lucernaire
"La forme des choses" au Théâtre La Flèche

Une exposition à la Halle Saint Pierre : "L'esprit Singulier"

Du cinéma avec :

"Le déserteur" de Dani Rosenberg
"Marilu" de Sandrine Dumas
"Que notre joie demeure" de Cheyenne-Marie Carron
zt toujours :
"Amal" de Jawad Rhalib
"L'île" de Damien Manivel
"Le naméssime" de Xavier Bélony Mussel
"Yurt" de Nehir Tuna
"Le squelette de Madame Morales" de Rogelio A. Gonzalez

Lecture avec :

"C'était mon chef" de Christa Schroeder
"L'embrasement" de Michel Goya
"Nouvelle histoire d'Athènes" de Nicolas Simon

"Hervé le Corre, mélancolie révolutionnaire" de Yvan Robin
"Dans le battant des lames"' de Vincent Constantin
"L'heure du retour" de Christopher M. Wood
"Prendre son souffle" de Geneviève Jannelle
et toujours :
"L'origine des larmes" de Jean-Paul Dubois
"Mort d'un libraire" de Alice Slater
"Mykonos" de Olga Duhamel-Noyer
"Des gens drôles" de Lucile Commeaux, Adrien Dénouette, Quentin Mével, Guillaume Orignac & Théo Ribeton
"L'empire britanique en guerre" de Benoît Rondeau
"La république des imposteurs" de Eric Branca
"L'absence selon Camille" de Benjamin Fogel
"Sub Pop, des losers à la conquête du monde" de Jonathan Lopez
"Au nord de la frontière" de R.J. Ellory
"Anna 0" de Matthew Blake
"La sainte paix" de André Marois
"Récifs" de Romesh Gunesekera

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 23 juin 2024 : Garder le cap !
- 16 juin 2024 : Culture en danger ?
- 09 juin 2024 :Les nouveautés débarquent
- 02 juin 2024 : En attendant l'été
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=