Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Un bon job
La Manufacture des Abbesses  (Paris)  novembre 2022

Comédie dramatique écrite et mise en scène par Stéphane Robelin, avec Sophie Vonlanthen, Lionel Nakache, Juliette Marcaillou, Philippe Chaine et Tom Robelin.

De Sacha Guitry à Eric Emmanuel Schmitt, en passant par Marcel Pagnol, ils sont nombreux les dramaturges et les hommes de théâtre comme Patrice Chéreau à être passés des planches à l'écran. Auteur de trois films, dont deux en compagnie de Pierre Richard, Stéphane Robelin, a décidé avec "Un bon job" de faire le chemin inverse.

En quittant sa caméra, il a aussi changé de thématique. Alors qu'il avait abordé les problèmes liés à la dépendance des retraités, il s'ouvre ici à celui de la "charge mentale".

A l'heure où tant d'autres se confient à des coachs et des préparateurs mentaux ou physiques, Johana (Sophie Vonlanthen) a décidé d'inventer son propre concept et de l'expérimenter avant, peut-être, de le généraliser.

En auditionnant pour ce rôle, Raphaël (Lionel Nakache), quadragénaire plus chômeur professionnel que demandeur d'emploi, elle va trouver paradoxalement l'oiseau rare, celui qu'elle va appeler "un homme à penser". Comme la femme de ménage libère ceux qui l'emploient de leurs tâches ménagères, il va devoir se mettre dans sa peau pour la libérer de tout ce qui lui encombre le cerveau.

Mais, en entrant dans le cercle familial de Johana, restera-t-il à sa place ou sa fonction évoluera-t-elle au détriment de sa propre "charge mentale" ?

Confronté à Denis (Philippe Chaine), le mari de Johana, et à ses grands enfants Léa (Juliette Marcaillou) et Paul (Tom Robelin), Raphaël pourrait reproduire la situation pasolinienne de "Théorème", puisqu'il séduit Léa et Paul, mais Stéphane Robelin n'a pas choisi tout à fait cette évolution pour son personnage.

Ni drame ni comédie, "Un bon job" cherche à montrer comment pourrait évoluer la notion de travail dans un capitalisme rénové. On pourrait la définir comme une pièce futuriste.

David Bersanetti, à l'époque du télétravail, a d'ailleurs conçu un seul lieu néo-moderne mélangeant cuisine et salle de réunion, où trône magistral un grand frigo sur lequel s'épanouit une plante verte que soigne inlassablement Johana. Derrière ce décor, domine un grand espace qui fait parfois office d'écran vidéo, parfois de séparation avec le supposé reste de l'appartement.

Même si l'on parle beaucoup, en évoquant des pistes possibles d'évolution de "l'homme à penser", Stéphane Robelin sait ne pas trop digresser. Il n'oublie pas qu'il vient d'un art où, contrairement au théâtre, règne l'ellipse. Chaque scène a ainsi pour but de faire avancer l'action, de montrer comment l'évolution des fonctions de Raphaël rétroagissent sur sa psychologie.

Jamais austère ni didactique, "Un bon job" est une fable qui va jusqu'au bout de sa logique. sait convaincre sans avoir besoin de trop s'épancher pour l'expliquer. On pourra trouver qu'il exagère ou, au contraire, qu'il sous-estime les conséquences de ses présupposés.

En tout cas, on ne lui reprochera pas d'être fumeux ni à côté de la plaque. Avec une bonne dose d'humour pour faire passer l'amertume de la leçon, il n'abandonnera jamais en route ses spectateurs.

Tout au contraire. Aidés par cinq comédiens de qualité, il réussit à les distraire tout en les faisant réfléchir sur demain. Des débuts prometteurs dans le monde théâtral.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 16 juin 2024 : Culture en danger ?

Alors que la France est virtuellement sans gouvernement, il y a de quoi, entre autres problèmes, s'inquiéter pour la culture. Quoi qu'il en soit on sera toujours là pour la rendre la plus accessible possible.
Pensez aussi à nous suivre sur nos réseaux sociaux.

Du côté de la musique :

"La marche des enfants" de BabX & la Maitrise populaire de l'Opéra-Comique
"Shalalalala" de Theo Hakola
"Time!" de Eels
rencontre avec Dendana, illustrée par une session de 2 titres
"Brahms, sonates pour clarinette et piano, trio pour cor" de Geoffroy Couteau
"Haydn, intégrale des trio avec flûte" de Jean Pierre Pinet & Les Curiosités Esthétiques
"Sun without the heat" de Leyla McCalla
"Meilleur erreur" de Meilleur Erreur
"Leaving you alone part 1" de The Desperate Sons
"IV" de Wildstreet
"Broadcast - Spell Blanket" c'est le 32ème épisode du Morceau Caché
er retrouvez les photos de Eric Ségelle de Hala Duett et L'Etrangleuse à La Cale
et toujours :
Rencontre avec Baptsite Dosdat autour de son album "Batist & The 73", agémenté d'une session
"The afternoon of our lives" de Olivier Rocabois
"Ciel, cendre et misère noire" de Houle
Alain Chamfort était au Point Ephémère
"Middle class luxury" de Beau Bandit
"As seasons changed" de Indigo Birds
"Jusqu'où s'évapore la musique" de Jérôme Lefebvre / FMR Ochestra
Lux, Jules & Jo et Hippocampe Fou dans un petit tour des clips de la semaine
"Upside down" de Manila Haze
"Volupté" de Marie Pons & Geoffrey Jubault
"Hey you" de Mazingo
"Réalité" de Moorea
"Bleu" de Olivier Triboulois
"Thalasso" de Soft Michel
"Rockmaker" de The Dandy Wharols

Au théâtre :

les nouveautés :

"La mécanique du coeur" au Théâtre Le Funambule Montmartre
"King Kong théorie" au Théâtre Silvia Montfort

"Du domaine des murmures" au Théâtre Le Lucernaire
"Hepta, le grand voyage du Petit Homme" au Théâtre Essaïon
"Pourquoi Camille ?" au Théâtre La Flèche (et bientôt Avignon)

et toujours :
"Les vagues" au Théâtre de La Tempête
"Molly ou l'Odyssée d'une Femme" au Théâtre Essaïon
"Dictionnaire amoureux de l'inutile" au Théâtre La Scala
"La contrainte" au Théâtre La Verrière de Lille
"Les possédés d'Illfurth" au Théâtre du Rond Point
"Les tournesols" au Théâtre Funambule Montmartre
"Un faux pas dans la vie d'Emma Picard" au Théâtre Essaïon

Cinéma avec :

"Six pieds sur terre" de Hakim Bensalah
"Nouveau monde" de Vincent Capello
et toujours :
"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine
"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein

Lecture avec :

"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
et toujours :
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 16 juin 2024 : Culture en danger ?
- 09 juin 2024 :Les nouveautés débarquent
- 02 juin 2024 : En attendant l'été
- 26 mai 2024 : On prépare le summer brain
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=