Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Copenhague
Théâtre de la Reine Blanche  (Paris)  mai 2023

Comédie dramatique de Michael Frayn, mise en scène de Nicolas Vial, avec Julie Brochen, Stéphane Valensi et Nicolas Vial.

Dans le noir, en provenance de la salle, une vague lumière à la main, trois personnages entrent en scène. Ou plutôt y reviennent.

Car s'ils portent, comme on va rapidement le savoir, des noms de physiciens réels, ce sont leurs fantômes qui retournent sur des lieux pour eux mythiques, des lieux où ils se sont rencontrés de leur vivant.

Encore aujourd'hui, on ignore ce qu'ils se sont vraiment dits. N'était-ce pas un simple repas entre physiciens de niveau mondial, avec des nobélisés parmi eux ?

En voix-off, une voix donne un nom et fixe d'emblée l'enjeu de la rencontre qu'ils vont rejouer pour les spectateurs du jour : est présent Werner Heisenberg, en provenance de Berlin et le voilà qui arrive chez de vieilles connaissances danoises en la personne de son maître Niels Bohr et de son épouse Margrethe.

L'action qui va débuter se déroule à Copenhague, en 1941, désormais occupée par les troupes nazies. Pour la voix, Heisenberg laisse deux mystères, son principe d'incertitude (ou d'indétermination) et les raisons pour lesquelles il est revenu voir ses amis et ce qu'il leur a dit et ce qu'ils lui ont répondu...

Les choses sont ainsi installées et le dramaturge britannique Michael Frayn, coutumier des pièces à sujet, est aux commandes pour un brillant exercice de style à base de physique quantique, de seconde guerre mondiale et de compétition atomique.

Qu'on ait un diplôme d'ingénieur ou une incompétence totale pour résoudre une équation du premier degré, qu'on comprenne ce que les savants entendent par fission ou fusion nucléaire, par "Chat de Schrödinger" ou "paradoxe de Fermi", on aura aucun mal, tout au contraire, à suivre "Copenhague". La langue de Michael Frayn est clair et ne mérite qu'un petit minimum d'attention et, de surcroît, elle bénéficie ici de la belle traduction de Jean-Marie Besset.

Même avec une bonne bouteille sortie pour la circonstance, on ne peut pas dire que les retrouvailles entre les deux chercheurs commencent sous les meilleurs auspices. Heisenberg (Nicolas Vial) règne sur la physique allemande et ses recherches nucléaire, Niels Bohr (Stéphane Valensi) et son épouse Margrethe (Julie Brochen) appartiennent à un peuple vaincu par les troupes hitlériennes et par ailleurs, peuvent à tout moment subir les lois raciales.

Ce qu'est supposé proposer Heisenberg, de savant à savant, en supposant que Bohr reste en rapport avec ceux qui sont partis de l'autre côté de l'Atlantique, comme Oppenheimer ou Einstein, tient de l'utopie. Elle fera réfléchir sur un temps où des savants en principe tous humanistes ont contribué à l'émergence du pire.

La stimulation de leur compétition, en même temps que leurs associations obligés auront donné sans doute le plus grand coup de fouet qu'est jamais reçue la science mondiale. Dommage que cela ait conduit à la destruction de villes japonaises et, depuis, à une menace qui n'a jamais cessé de croître au-dessus des habitants de la planète.

"Copenhague" est une pièce qui pose de vraies questions et qui se regarde sans ennui ni déplaisir dans la mise en scène de Nicolas Vial.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2024-05-26 :
Les Vagues - Théâtre de La Tempête
Dictionnaire amoureux de l'inutile - Théâtre de la Scala

• Edition du 2024-05-19 :
Un faux pas dans la vie d'Emma Picard - Théâtre Essaïon
La contrainte - Théâtre La Verrière
Les possédés d'Illfurth - Théâtre du Rond Point
Les Tournesols - Funambule Montmartre
 

• Archives :
L'Affaire Rosalind Franklin - Théâtre La Reine Blanche
Le jeu des ombres - Théâtre des Bouffes du Nord
La loi du marcheur - Théâtre de la Bastille
Chère insaisissable - Théâtre Le Lucernaire
Un mari idéal - Théâtre Clavel
Capharnaüm, poème théâtral - Théâtre de la Cité Internationale
Mon pote - Théâtre la Manufacture des Abbesses
Majola - Théâtre Essaïon
Tout l'or du monde - Théâtre Clavel
Dans ton coeur - Théâtre du Rond-Point
Du pain et des jeux - Théâtre 13 Bibliothèque
Jean-Baptiste, Madeleine, Armande et les autres - Théâtre Gérard Philipe
Vernon Subutex - Théâtre des 2 Rives
37 heures - Théâtre La flèche
Fantasmes - Théâtre La Croisée des Chemins
Sonate d'automne - Théâtre Studio Hébertot
Preuve d'amour - Théâtre Le Guichet Montparnasse
Frida - Théâtre la Manufacture des Abbesses
Royan, la professeure de français - Théâtre de Paris
Objets inanimés avez-vous donc une âme ? - Théâtre du Guichet Montparnasse
Après les ruines - La Comète - Scène Nationale de Châlons-en-Champagne
Tant que nos coeurs flamboient - Théâtre Essaïon
Les Chatouilles - Théâtre de l'Atelier
Notes de Départs - Théâtre Poche Montparnasse
La Forme des Choses - Théâtre La Flèche
L'île des Esclaves - Théâtre Le Lucernaire
Enfance - Théâtre Poche Montparnasse
Come Bach - Théâtre Le Lucernaire
Hedwig and the angry inch - Théâtre La Scala
Les Crabes - Théâtre La Scala
- les derniers (3)
- les derniers albums (6)
- les derniers articles (4)
- les derniers concerts (9)
- les derniers edito (1)
- les derniers expos (2)
- les derniers films (3)
- les derniers interview (1)
- les derniers interviews (264)
- les derniers livres (4)
- les derniers spectacles (7907)
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=