Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Marilyn Manson
The Golden Age of Grotesque  (interscope records)  janvier 2004

Après plusieurs années d’absence, le retour du Révérend Manson était attendu comme le Messie. Suite à la reprise (plutôt mauvaise) de "Tainted Love", on s’attendait au pire, mais Brian Warner a tenté de nous rassurer, en nous annonçant ce nouvel opus comme un "bond en avant dans le domaine artistique" , ou encore comme "mon meilleur album, et de loin le plus abouti" . Certes, on le sait depuis des années, le Sieur est un maître en marketing…

Une fois l’album en mains, c’est une certaine déception qui s’empare de nous. L’imagerie a une fois de plus changé depuis le dernier album, mais la capacité qu’avait le groupe à se renouveler à chaque disque (à la façon d’un Bowie) se trouve ici épuisée, et bien que l’esthétique reste très soignée, les poncifs du groupe sont ici restitués à l’identique. Pour preuve le single "mOBSCENE", qui reprend point par point la rythmique de "Beautiful People" et "The Fight Song" . Et oui, après le Glam de "Mechanical Animal" et le Goth de "Holy Wood" , Marilyn Manson retourne au métal, pour un album comportant seulement 2 titres calmes…

Outre ces mauvaises surprises, force est de constater que le remplacement de Twiggy par Tim Skold (ex-KMFDM) apporte son lot de changements, notamment en ce qui concerne les arrangements électroniques, plus poussés. Puis il y a LA surprise qui sauve le disque entier, "The Golden Age of Grotesque" et son ambiance cabaret ultra décadent, morceau durant lequel on explore des capacités vocales insoupçonnées de Marilyn Manson, notamment lorsqu’il passe brutalement des aigus aux graves. Le groupe a aussi tenté de s’essayer au Trip-Hop avec "Para-Noir", qui nous assène une ambiance lancinante menée par un chant féminin (Dita Von Teese) surprenant. Il est alors dommage de constater que ces nouveautés là ne sont pas plus exploitées par le groupe.

Bref, cet album n’est pas décevant en soi, mais trop de changements nous étaient annoncés pour finalement nous proposer un disque on ne peut plus basique pour du Manson. Reste à confirmer cela en live, car le côté esthétique semble plus poussé que jamais (preuve en est le court métrage d’excellente facture présent sur l’édition limitée de GAOG).

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Eat me, drink me de Marilyn Manson
Marilyn Manson parmi une sélection de singles (septembre 2007)
La chronique de l'album The Pale Emperor de Marilyn Manson
La chronique de l'album Heaven Upside Down de Marilyn Manson
Marilyn Manson en concert au Festival Les Eurockéennes 2007 (vendredi)
Marilyn Manson en concert au Festival des terre-Neuvas Bobital 2007 (Samedi et dimanche)
Marilyn Manson en concert à Sonisphere Festival - France 2012 - 2ème édition
Marilyn Manson en concert à Hellfest Open Air Festival #13 (édition 2018)
Marilyn Manson en concert à Hellfest Open Air Festival #13 (édition 2018) - dimanche 24 juin


Thom         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-03-29 :
Daniel Roméo - The Black Days Session #1
Robin McKelle - Alterations
We are Birds - No return
Vincent Courtois - Robin Fincker - Daniel Erdmann - Love of Life
Bernard Minet - Metal Band
Faut qu'ça guinche - Sixième sens
Caesaria - Connection Loss EP
Hailu Mergia - Yene Mircha
François Puyalto - 44
Jean-Baptiste Soulard - Le silence et l'eau
Péroké - Coco Bans - Al-Qasar - Sélection de clips
Pearl Jam - Gigaton

• Edition du 2020-03-22 :
GoGo Penguin - Atomised Single
KOKOROKO - Single Carry me home
Michael Fine - Five for Five
Bon Voyage Organisation - La course
Duplessy & The Violins of the World - Brothers of String
Valentin Vander - Mon étrangère
Ceylon - Où ça en est ?
Julie Campiche Quartet - Onkalo
Coralie Royer - Blossom EP
Lion's Law - The Pain, the Blood and the Sword
 

• Archives :
Listen in Bed - A Milli (émission 11)
Goodbye Moscow - L'univers
Panic Party - Ep1
Klub des Loosers - Single / clip Champion
Monophonics - It's only us
Elodie Vignon - D'ombres
Laurianne Corneille - Robert Schumann : L'hermaphrodite
Manuel Anoyvega Mora - Cuba Cuba
Chassol - Ludi
Un Poco Loco - Ornithologie
Ludivine Issambourg - Outlaws
Diana Damrau - Richard Strauss : Lieder
Jordan Rakei - Origin (Deluxe Edition)
Coeur - Kawaii karma
BEBLY - ULDO EP
Pearl Jam - Viagra Boys - The National - SLIFT - Toybloïd - En bref cette semaine
Cabane - Grande est la maison
King Biscuit - Hammer It !
Pierre de Bethmann Trio - Essais Volume 3
Jean-Louis Murat - Baby Love
Noëmi Waysfeld - Guillaume de Chassy - Un voyage d'hiver / Eine Winterreise
Caravaggio - Caravaggio : Tempus Fugit
Cocanha - Puput
Listen in Bed - The party of special things to do (Mix #12)
Dora Dorovitch - Dora Dorovitch
Cyrille Dubois & Tristan Raës - Lili & Nadia Boulanger : Mélodies
Courtney Barnett - MTV Unplugged (Live in Melbourne)
Xavier Thollard Trio - (Re)Compositions
Wajatta - Don't Let Get You Down
Thundercat - Dragonball Durag
- les derniers albums (5985)
- les derniers articles (148)
- les derniers concerts (2323)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1086)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=