Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Islands
Conférence de presse  (La Route du Rock 2006)  12 août 2006

Islands est un collectif indie-rock montréalais né des cendres d'Unicorns créée par Nick Diamond et Alden Ginger qui s'est fait connaître avant même d'avoir d'album disponible.

Conférence de presse sidérante avec Nick Diamond et Alex Chow deux personnages hauts en couleurs.

Islands est une mutation d'un groupe qui s'appelait Unicorns. Comment s'est effectuée la mutation?

Nick Diamond : Nous savions qu'il n'y avait pas d'avenir avec Unicorns et nous avons cessé. Et créé Islands. Qui peut splitter demain.

Alex Chow : Islands est devenu meilleur qu'Unicorns. Ce nouveau groupe composé de 7 membres est devenu un ensemble musical.

Vous avez la réputation d'être un peu fous. Comment de telles personnalités peuvent-elles s'engager dans un processus de création musicale ?

Alex Chow : Islands est un groupe "crazy" qui aime la musique, qui pense la musique, qui pisse et chie la musique tous les jours.

Nick Diamond : Le processus de création et d'écriture d'une chanson est une chose mystérieuse et un peu folle. J'écris les chansons mais le groupe crée les arrangements.

Alex Chow : Nick est le boss, c'est celui qui écrit les chansons car c'est lui qui possède l'expérience.

Pourquoi êtes-vous habillés de blanc sur scène ?

Nick Diamond : Parce que nous sommes des anges.

Comme une secte ? Comme les Polyphonic Spree?

Nick Diamond : Non mais certains de nous ont pratiqué le culte raélien. D'autres ont été scientologues, protestants ou juifs. Il s'agit donc d'un hommage au passé.

Préférez-vous jouer sous un grand chapiteau comme aux Eurockéennes de Belfort ou en plein air comme ici à la Route du Rock ?

Alex Chow : Je n’ai pas de préférence. J'aurais aimé jouer dans une école primaire juste pour les petits jeunes.

Nick Diamond : Je préfère jouer en plein air.

Vos références sont-elles davantage sixties ou seventies?

Nick Diamond : Plutôt sixties. Nous sommes fans de Motown et de la pop de sixties et de bandes comme T Rex.

Comment expliquez-vous que bon nombre de groupes fameux viennent du Canada et de la vivacité de la scène musicale canadienne ?

Nick Diamond : Je suis arrivé à Montréal et immédiatement la scène musicale s'est développée. Arcad Fire c'est moi, Broken Social Scene c'est moi. Je tiens à rester modeste mais c'est un fait.

Alex Chow : Dans un sens c'est vrai car les Unicorns ont été des précurseurs de l'indie rock au Canada et ce sont eux qui ont emmené Arcad Fire en tournée.

Justement, en raison de leur capacité d'anticipation ont-ils déjà de nouvelles idées ?

Nick Diamond : Pour les 6 mois à venir.

Mais encore ?

Nick Diamond : Je ne dirais que deux mots : "tam-tam". Et "out of space". Et "jadpack". Mais cela reste secret.

Donc en raison de ce secret, on ne peut pas leur demander quels sont leurs projets?

Alex Chow : Non sinon il n'y a plus de secret.

Mais si rien de ce qui vient d'être prédit à qui peut-on écrire pour se plaindre?

Nick Diamond : Utilisez le mail d'Arcad Fire. Car ils ont l'habitude de copier ce que nous faisons !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Islands parmi une sélection de singles (été 2006)
La chronique de l'album Arm's way de Islands
La chronique de l'album Islands de Keegan DeWitt
La chronique de l'album Singles de Future Islands
La chronique de l'album Far Islands & Near Places de Quentin Sirjacq
Islands en concert au Festival La Route du Rock 2006 (vendredi)
Islands en concert à Inrocks Indie Club (16 octobre 2008)

En savoir plus :

Le site officiel de Islands

Crédits photos : Fred (Plus de photos sur Taste of Indie)


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 19 janvier 2020 : de De Gaulle à Rocard

Cette semaine encore beaucoup de choses à découvrir. D'un portrait de de Gaulle côté livre à l'affrontement Mitterand - Rocard au théâtre en passant par de la musique pop, classique et bien plus encore. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki
et toujours :
"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Una costilla sobre la mesa" au Théâtre de la Colline avec "Padre" et "Madre"
"L'Opposition - Mitterrand vs Rocard" au Théâtre de l'Atelier
"La Sextape de Darwin" au Théâtre La Bruyère
"hélas" au Théâtre de la Tempête
"Une histoire d'amour" à La Scala
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"An Iliad" au Théâtre du Rond-Point
"Elephant Man" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Architecture" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"En couple (situation provisoire)" à La Folie Théâtre
"Les vagues, les amours, c’est pareil" au Centrequatre
"La Vie est belle" au Théâtre Le Lucernaire
"Philippe Meyer - Ma radio heureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Opérapiécé" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereu - aaAhh BiBi" au Théâtre Tristan Bernard
"Marion Mezadorian - Pépites" au Pont Virgule
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Mondrian figuratif au Musée Marmottan-Monet
"Vincenzo Gemito - Le sculpteur de l'âme vénitienne" au Petit Palais
"Toulouse-Lautrec résolument moderne"au Grand Palais

Cinéma avec :

"Le Réseau Shelburn" de Nicolas Guillou
Oldies but Goodies avec "Les Bostoniennes" de James Ivory dans le cadre de la rétrospective que la Cinémathtèque française consacre au réalisateur
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy
et toujours :
"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 19 janvier 2020 : de De Gaulle à Rocard
- 12 janvier 2020 : Pas de soldes sur Froggy's
- 5 janvier 2020 : 360 jours avant 2021
- 29 décembre 2019 : JOYEUSE ANNEE 2020 !
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=