Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Marilyn Manson
Eat me, drink me  (Universal Music)  juin 2007

Fini le métal, bonjour l'éléctro-rock. Marilyn Manson qui nous avait habitué à un son bien lourd via des guitares sursaturées, des samples explosifs et une voix scandant les louanges d'un monde obscur, nous revient des idées pleins la tête, et surtout métamorphosé.

Ce nouvel album Eat me, drink me qui sortira le 4 juin 2007 est l'occasion pour le maitre du trash et de la provoc de faire place nette sur sa vie tumultueuse des derniers temps (Voir sa rupture avec la chanteuse Dita Von Teese). Bien qu'il prétende le contraire : "Je ne souhaite pas que les gens puissent penser que cet album est une sorte d'exploitation de ma vie privée" dans une interview pour Rolling Stone, il n'hésite pas à ajouter : "Les chansons sont clairement écrites pour séduire quelqu'un", contradiction ou début d'aveux? Quoi qu'il en soit, cela ne nous regarde pas pour simplement reprendre les mots des Inconnus, non, ce qui nous intéresse nous, c'est que nous réserve cet album.

Universal Music a ouvert ses portes le 10 avril pour une écoute de l'intégralité de l'album, et bien entendu Froggy's Delight était présent. Première impression, c'est "poussif", en tout cas comparé à ce qu'il a pu produire de par le passé. Ce nouvel album n'a rien à voir avec un The Golden Age of Grotesque.

Aujourd'hui, place aux guitares mélodiques et aux voix travaillées, qui contrairement à Alice au pays des merveilles, ne nous emmène pas dans le terrier du lapin blanc, mais bien dans le monde torturé de l'artiste en pleine mutation. Entendre un morceau tel que "Just a Car Crash Away", laisse septique et rebutera sûrement nombre de fans du maitre, avec son accent à la Muse, genre de mélopée languissante et fleurant bon la mélancolie et l'éléctro. Pourquoi pas...En tout cas cela montre bien, que même Marilyn Manson a un coeur qui peut souffrir d'amour.

Sort encore du lot, "Heart-Shaped Glasses" qui, contrairement au reste de l'album, exprime plus d'agressivité, un son péchu malgré son côté new wave dans l'intro. Tiens en parlant d'intro, finis les longs débuts interminables. Manson rentre dorénavant dans le vif du sujet et nous montre qu'il s'est assagi...l'âge peut être? Qui sait? En tout cas, finie la vulgarité, place à l'univers de Lewis Carrol façon Manson.

La chanson "Are You the Rabbit ?", autre allusion à Alice au pays des merveilles démontre parfaitement cette idée d'évolution vers la sagesse. Un questionnement entrainant forcement la remise en question et le changement.

Résultat de tout cela? Un album différent et perturbant, du moins pour les adeptes de la première heure. Un son plus clair, plus mélodique, un univers romantique torturé et en pleine métamorphose pour un chanteur dans une volonté de reconstruction et de nouveauté. Plaira? Plaira pas?

A voir, quoi qu'il en soit, il est certain que le live restera plus qu'attendu, histoire de savoir ce que Manson désire réellement nous faire comprendre (quoi de mieux qu'un live, pour permettre à l'artiste de vraiment donner la forme qu'il souhaite donner a son album?).

En un mot, un album qui fera parler de lui, en bien ou en mal, mais en tout cas qui reste clairement dans l'esprit de Manson, la provocation.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album The Golden Age of Grotesque de Marilyn Manson
Marilyn Manson parmi une sélection de singles (septembre 2007)
La chronique de l'album The Pale Emperor de Marilyn Manson
La chronique de l'album Heaven Upside Down de Marilyn Manson
Marilyn Manson en concert au Festival Les Eurockéennes 2007 (vendredi)
Marilyn Manson en concert au Festival des terre-Neuvas Bobital 2007 (Samedi et dimanche)
Marilyn Manson en concert à Sonisphere Festival - France 2012 - 2ème édition
Marilyn Manson en concert à Hellfest Open Air Festival #13 (édition 2018)
Marilyn Manson en concert à Hellfest Open Air Festival #13 (édition 2018) - dimanche 24 juin

En savoir plus :

Le site officiel de Marilyn Manson


Mickael Diot         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture

La Saint Valentin est passée. Nous espérons que vous avez pioché des idées de cadeaux culturels dans notre sélection de la semaine dernière. Ceci dit il n'y a jamais assez d'occasions de faire plaisir, alors voici une nouvelle sélection qui saura vous séduire. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne
et toujours :
"I become a beast" de Caesaria
"Hopetown" de Claudial Solal et Benoit Delbecq
"L'îlot" de Cyril Adda, à retrouver aussi en session
"Granados Goyescas" de Jean Philippe Colard
"On both sides of the atlantic" de Jon Bouteiller
"Lovers" de Kid Francescoli
"Ooh Hah" le mix numéro 10 de Listen in Bed
"Show no mercy" de Loki Lonestar
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Simido" de Moonlight Benjamin

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"La Collection" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Correspondance avec la mouette" au Théâtre Les Déchargeurs
"Ni couronne ni plaque" au Théâtre de Belleville
"Dans les forêts de Sibérie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Hedda" au Théâtre de Belleville
"Roi du silence" au Théâtre Les Déchargeurs
"Aime-moi" au Théâtre de Belleville
"Mon Olympe" au Théâtre de Belleville
"Ciel, mon Paris !" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Faucheuses" à la Comédie Nation
"Le petit résistant illustré" au Théâtre Essaion
des reprises :
"Huis Clos" au Théâtre Dejazet
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"What is love" à la Divine Comédie
"Ah ! Félix (n'est pas le bon titre)" au Trois Baudets
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Picasso - Tableaux magiques" au Musée national Picasso
"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais
"Le Rêveur de la forêt" au Musée Zadline
"Du Douanier Rousseau à Séraphine - Les grands maîtres naïfs" au Musée Maillol
"Le Marché de Art sous l'Occupation 1940-1944" au Mémorial de la Shoah

Cinéma avec :

"Sortilège" de Ala Eddine Slim
Oldies but Goodies avec "Les Vertes Années" de Paulo Rocha
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox
et toujours :
"Alt life" de Joseph Falzon & Thomas Cadène
"Ce qui est nommé reste en vie" de Claire Fercak
"Dévorer les ténèbres" de Richard Lloyd Parry
"Il est juste que les forts soient frappés" de Thibault Bérard
"L'homme qui n'est jamais mort" de Olivier Margot
"La chute" de Jacques Ravenne
"Le livre de Sarah" de Scoot McClanahan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture
- 9 février 2020 : On se calme et on se cultive
- 2 février 2020 : Place aux crèpes
- 26 janvier 2020 : Les rois des galettes
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=