Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival des Vieilles Charrues 2007 (vendredi)
Arcade Fire - Clap your hands say yeah - Higelin - Kaolin - Lugo  (Carhaix - 29)  20 juillet 2007

Après l'excellente mise en bouche de la veille, terminée par le toujours phénoménal Katerine, place aux trois jours classiques du festival, avec l'arrivée de nouveaux festivaliers pataugeant dans la boue, et une programmation sur trois scènes et le superbe espace de la Garenne dédié au théatre de rue et lieu de restauration assez intéressant.

Premier concert avec comme à l'accoutumée, les Jeunes Charrues victorieuses de l'année dernière. Et c'est donc Lugo, que l'on ne présente plus qui s'y colle, avec les trois membres du groupe postés devant d'enormes affiches à leur nom. En attendant le prochain album et après un single, ils rejouent leurs anciens titres, désormais classiques, aux paroles qui restent dans la tête et aux habituelles petites chorégraphies.

Sur la grande scène Glenmor, c'est au tour de Donavon Frankenreiter d'essayer de faire tenir le soleil, décidément capricieux pour cet étrange été. Barbe et liquette hippie, le californien propose un blues pop ponctué par des solos des différents musiciens. Original ? non pas vraiment mais pas désagréable non plus pour se caler dans le peu d'herbe qu'il reste et regarder le spectacle avant un petit détour sur la scène Xavier Grall, délaissée par le public et où pourtant de belles formations se battent pour le titre de jeune charrues.

Hijodata suivis de Mon Automatique s'y succèderont en début de journée et laisseront un joli gout de rock tonique sur la scène. Les premiers plus classiques avec une formation guitare-basse-batterie (et un chanteur quasi-sosie de Cali) tandis que les seconds se rapprochent du rock apocalyptique à la Cloup, où l'electro se mèle à un déchainement de guitare derrière des paroles déchirées. Belle experience.

Moins plaisant, le concert des Galaxie, pourtant très heureux d'avoir pu arriver à temps sur le site malgré quelques problèmes d'avion. Ca bouge, ca sonne, mais c'est au final un peu plat comparé à tout ce qu'on peut voir sur le site.

Séquence émotion avec le concert d'Ayo. Intimidée par le public (on le serait à moins), la superbe chanteuse accroche tous les regards et décline son album soul acoustique à la guitare, subtilement accompagnée par ses musiciens. Elle s'excuse presque de tenter une nouvelle chanson et finira les larmes aux yeux sur son tube Down on my knees devant un public conquis par le charme de la chanteuse et la qualité du concert.

Retour sur la scène 2 pour le concert de Jacques Higelin attendu depuis l'an dernier par ses fans, deçus de ne pas l'avoir vu participer au projet de Burger. Devant une section muscale de tout premier ordre (dont l'excellent Yann Péchin à la guitare), il retrace sans faute les grandes périodes de sa carrière avec une majorité d'anciens titres. Les très jeunes iront toutefois peut être boire une bière, faire un tour à la Garenne et reviendront pour Kaolin.

Auteurs d'une chanson multi-diffusée en radio, les auvergnats de Kaolin sont aussi et surtout amateurs d'un rock lent, atmosphérique, et plutôt noisy même si cela tend à se faire rare de nos jours. Grosses guitares, simplement interrompues le temps d'un single pour reprendre sur de longues chansons bruyantes comme on n'en entend malheureusement plus beaucoup.

Ce n'est toutefois rien en puissance par rapport à la tête d'affiche du festival, le groupe le plus attendu des groupes méconnus du grand public : Arcade Fire. Les Montréalais s'avancent sur le plateau savamment décoré et dès les deux premiers titres, parviennent à enflammer tout le lieu par la puissance dans leurs compositions et la furie qui se dégage de leur jeu : guitare, batterie, accordéon, cuivres, violons, tout y passe, et tout s'échange. Des nouveaux titres de Neon Bible aux fabuleux Neighborhood, chaque chanson est précédée d'une ronde des musiciens qui s'emparent d'un nouvel instrument (mention spéciale à Régine Chassagne à la batterie) avant de redeployer l'énergie nécessaire pour faire bouger les dizaines de milliers de festivaliers amassés devant la scène. Certainement le meilleur concert des 4 jours.

Difficile de passer derrière une telle furie, et si les étonnants Clap Your Hands Say Yeah, découverts aux Transmusicales, mixent du James et du Velvet Underground pour un résultat unique et délicieusement provocateur, cela reste par moments un peu fade par rapports aux québecois.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Funeral de Arcade Fire
Une 2ème chronique de l'album Funeral de Arcade Fire
La chronique de l'album The Suburbs de Arcade Fire
La chronique de l'album Reflektor de Arcade Fire
Articles : Festival Rock en Seine 2010 - Programmation du dimanche - Wallis Bird - The Temper Trap - Success - The Black Angels
Arcade Fire en concert à la Maison de la Radio (White session) (9 mars 2005)
Arcade Fire en concert à l'Olympia (19 mars 2007)
Arcade Fire en concert à l'Olympia (20 mars 2007)
Arcade Fire en concert au Festival Les Eurockéennes 2007 (dimanche)
Arcade Fire en concert au Festival Summercase 2007 (vendredi)
Arcade Fire en concert au Festival Rock en Seine 2010 (dimanche 29 août 2010)
Arcade Fire en concert à Halle Tony Garnier (vendredi 26 novembre 2010)
Arcade Fire en concert au Festival International de Benicàssim #17 (dimanche 17 juillet 2011)
Arcade Fire en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2017 - du 13 au 16 juillet 2017
Arcade Fire en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2017 - du vendredi au dimanche
L'interview de Arcade Fire (1er mars 2005)
La chronique de l'album eponyme de Clap your hands say yeah
La chronique de l'album Some loud thunder de Clap Your Hands Say Yeah
Clap your hands say yeah en concert au Festival Les Trans 2005 (Samedi)
Clap your hands say yeah en concert au Festival Le Rock dans tous ses Etats 2007 (samedi)
La chronique de l'album Amor Doloroso de Higelin
Higelin parmi une sélection de singles (janvier 2007)
La chronique de l'album En plein Bataclan de Jacques Higelin
Articles : Hommage à Jacques Higelin - Marc Duquenoy - Armelle Yons - Jérémie Kiefer - Cat Loris - Paul Galiana - Olivier Eyt
Higelin en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2007 (jeudi)
Higelin en concert à La Cigale (mercredi 14 mars 2010)
Higelin en concert au Festival Fnac Live #3 (édition 2013) - Dimanche
Higelin en concert à O Gib (vendredi 9 mars 2018)
La chronique de l'album De retour dans nos criques de Kaolin
La chronique de l'album eponyme de Kaolin
Kaolin en concert au Festival Europavox 2007
Kaolin en concert à Fête de la Musique 2007 (21 juin 2007)
L'interview de Kaolin (25 août 2010)
Lugo dans la rubrique Ni Vus Ni Connus
Lugo en concert au Festival Art Rock 2004 (Jeudi)
Lugo en concert au Festival La Clé des Chants 2005 - Le tremplin
Lugo en concert au Festival La Clef des Chants 2005 (samedi)

En savoir plus :

Arcade Fire : www.arcadefire.com
Donavon Frankenreiter : www.donavonf.com
Hijodata : hijodata.free.fr
Ayo : ayomusic.artistes.universalmusic.fr
Higelin : www.higelin.com
Kaolin : www.kaolinmusic.com
Clap your hand say yeah : www.clapyourhandssayyeah.com

Crédits photos : Fred (plus de photos)


Fred         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-05-24 :
Quintet Bumbac - Miroirs
Maîtrise Notre-Dame de Paris - Notre-Dame, Cathédrale d'émotions
Gary Bartz & Maisha - Night Dreamer Direct-To-Disc Sessions
Antoine Hénaut - Par défaut
Jean Daufresne & Mathilde Nguyen - Miroir
Isabel Sörling -  Mareld 
Larkin Poe - Self Made Man
Marie Oppert - Enchantée
Miro Shot - Interview
Eldad Zitrin - Three old Words

• Edition du 2020-05-17 :
Anne de Fornel - Jay Gottlieb - Cage Meets Satie
Laurent Bardainne & Tigre d'Eau Douce - Love is everywhere
Les Enfants d'Icare - Hum-Ma
Sébastien Forrester - Spirals EP
Duñe & Crayon - Hundred Fifty Roses
Facteurs chevaux - Chante-nuit
Ezra Furman - Sex Education
Hermetic Delight - F.A. Cult
Pierre - 9 songs
Batist & the 73' - Interview
 

• Archives :
Match - Superficial please EP
TV Party - Dark Heart EP
InRed - Brute Art
The Eternal Youth - Nothing is never over
Alexis Kossenko, Anna Reinhold & Emmanuel Olivier - Soir Païen
Morgane Imbeaud - Interview
Philippe Cassard - Schubert, Sonates pour piano D.845 & D.850
Other Lives - For Their Love
Myriam Barbaux-Cohen - Enrique Granados : Oeuvres pour Piano
Cuareim Quartet & Natascha Rogers - Danzas
Benoit Bourgeois - Invisible
Bertrand Betsch - La traversée
Bambara - Stray
Miro Shot - Content
Batist and the 73' - Love Songs EP
Babx - Les Saisons Volatiles
Grand Palladium - Grand Palladium
Féloche - Féloche and the Mandolin' Orchestra
Maghreb K7 Club Synth Raï, Chaoui & Staifi 1985-1997 - Divers
Tristan Pfaff - Tableaux d'Enfance
The HeadShakers - The Headshakers
Foehn Trio - Highlines
Gaëtane Prouvost & Éliane Reyes - D'Indy - Dupuy : Sonates
Les Tit'Nassels - Le live des 20 ans
Fiona Apple - Fetch the Bolt Cutters
Fabien Martin - Interview
Listen in Bed - I LIke You (Mix #14)
Lazy Flow - Global Warming EP
Gemma & Pierre Rochefort - Les Autres single
Koki Nakano - Pre-choreographed
- les derniers albums (6056)
- les derniers articles (150)
- les derniers concerts (2323)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1093)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=