Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Renaud
La Cigale  (Paris)  29 septembre 2007

Tout a commencé par un mail reçu durant l’été… Renaud allait peut être donner un concert privé pour les fans inscrits sur ses différents forums… franchement, je n’y croyais pas trop… Début septembre, je reçois une confirmation… Renaud fera bien un concert privé à la Cigale… il prévoit d’y chanter 50 chansons (40 choisies par les fans et 10 qu’il veut interpréter)…

Le rendez-vous est fixé à 17H00…

Après les concerts à Bercy, cela fait plaisir de revoir Renaud dans une salle plus humaine… où l’on est pas obligé de regarder le concert sur un écran géant, comme si l’on était devant un DVD chez soi !

Pour décorer la scène, Renaud a amené des objets personnels… A gauche, trône un immense portrait de Coluche, plus loin, Brassens, Che Guevara et une photo du mariage de Renaud. En fond de scène, on aperçoit la fusée rouge et blanche de "On a marché sur la Lune" de Tintin, référence à sa passion pour la BD.

Sur le côté du piano, installés sur une petite table, on retrouve des pistolets en bois et des peluches, un pavé (de la place Stanislas de Nancy, pas de 68 !); ainsi que le perfecto clouté "Lolita" ("J’ai écrit ton nom avec des clous dorés / Un par un , plantés dans le cuir de mon blouson / Dans l’dos…").

Au plafond, des T-shirts sont accrochés à une corde à linge… en vrac, un T-Shirt "Libertad" pour Ingrid Betancourt, un autre "Corrida… non, merci", un drapeau palestinien… et le maillot de Materazzi ! Bref, une ambiance très intime annonçant un concert très chaleureux !

Les musiciens entrent en scène, aussitôt rejoints par Renaud qui entame "Où c’est que j’ai mis mon flingue" (qu’il n’a pas chanté depuis un moment !). Le public est ravi…Il enchaîne sur "Le sirop de la rue", "Marche à l’ombre" et "La teigne" ; il dédiera "La ballade de Willy Brouillard" à "un flic du forum", "Dans la jungle" à Ingrid Betancourt, "Leonard’s song" à Leonard Peltier et "Putain de camion" à Coluche. Et puis, Renaud s’adresse à "Elsa qui est dans la salle"… Ce sera sûrement le moment le plus émouvant du concert, Renaud fixant le balcon et chantant "Elsa", uniquement pour celle à qui est destinée la chanson…

Lors de sa tournée, Renaud chantait un "medley Lolita", il le fera également mais en chantant intégralement les chansons ("Chanson pour Pierrot", "En cloque", "Morgane de toi", "Baby-sitting blues", "Mistral gagnant", "Il pleut", "Mon amoureux", "C’est quand qu’on va où ?", "Elle a vu le loup" et "Adieu l’enfance"). Faute d’avoir Axelle Red dans les parages, Renaud interprétera "Manhattan-Kaboul" avec Romane.

Au bout d’environ 2 heures, vient l’heure de l’entracte… Renaud fait monter son médecin sur scène qui nous interprétera magistralement "Jealous Rock" et "Johnny B Good" !

Après 20 minutes de repos, les musiciens reviennent sur scène. Les premiers rangs demandent alors à Jean Pierre Buccolo de rejouer "Morgane De Toi" et le public se met à chanter un texte écrit spécialement pour Renaud ("tu vois frangin, comme on est bien ensemble / Pour toi on s'ra jamais assez nombreux / T'entends pas c'bruit, c'est la Cigale qui tremble / Sous les cris de tes fans qui sont si heureux…3), Renaud est ému par ce p’tit hommage !

Renaud voguera ainsi entre ses 14 albums tout au long de la soirée ! Il fera également trois reprises de Brassens : "Je suis un voyou", "Hécatombe" et "J’me suis fait tout p’tit" en duo avec Renan Luce.

Pendant "Mon bistrot préféré", le public gonfle des ballons rouges, noirs et rose et les jette jusqu’à la scène… à la fin du titre, le sol est entièrement couvert de ballon… les musiciens peuvent alors s’amuser à les éclater !

Il y a quand même eu quelques plantages : les musiciens qui ne reviennent pas sur scène quand Renaud a terminé ses chansons en solo, Renaud qui se plante sur "Dans ton sac"… Mais on a quand même eu droit à un magnifique concert et au plaisir de réentendre des titres qu’il ne jouait plus depuis très longtemps !

La Cigale devant absolument être libérée pour 23h00, Renaud ne perd pas de temps à retourner en coulisse le temps que les gens demandent un rappel ; il reste sur scène et balance "Hexagone", "Rouge sang" et "Dans mon HLM", qui viendra conclure ce concert qui restera un grand moment pour les fans du "Docteur Renaud".

23h15, le concert marathon aura finalement duré presque six heures, Renaud aura chanté pas loin de 70 chansons. Il quitte la scène sous les "Merci Renaud, merci Renaud !" du public pour qui ce concert est déjà leur meilleur souvenir de Renaud sur scène !

Un Cd et DVD live devraient sortir très prochainement.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Rouge sang de Renaud
La chronique de l'album Un Renaud pour moi tout seul de Monsieur Lune
La chronique de l'album La gueule de l'emploi de Lénine Renaud
Renaud en concert au Festival des terre-Neuvas Bobital 2007 (Samedi et dimanche)
Renaud en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2017 - du 13 au 16 juillet 2017

En savoir plus :

Le site officiel de Renaud


Frizet         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=