Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Sandrine Kiberlain
Coupés net et bien carré  (Virgin)  octobre 2007

Malgré un premier album, Sandrine Kiberlain reste une actrice qui s’essaie à la chanson. On ne modifie pas si aisément une image construite en une vingtaine d’années, à travers le désir des autres.

Alors il faut se méfier de certaines idées préconçues qui nous inciteraient à négliger cette expérience, d’autant qu’elle est comme écrasée par des médias qui font trop et mal, surexposant l’actrice pour mieux cacher la chanteuse.

Si Sandrine Kiberlain se lance ce défi d’écrire des chansons et de les défendre, pourquoi ne pas se pencher également sur son travail.

Assurant chacun des textes des 11 chansons, elle retrouve cette fois-ci encore Camille Bazbaz (mélodiste subtil) et Pierre Souchon pour la composition, et s’essaie à de nouvelles collaborations avec Etienne Daho et Mickaël Furnon.

Il est alors moins surprenant d’entendre un peu du succès de Jane Birkin, partageant la même ironie sur la starification, elle dit aussi en substance "je suis chanteuse et je vous emmerde", lorsqu’elle chante "Je suis chanteuse/Et je m’y crois, il faut que j’déjeune/Avoir Carla et Vanessa /Pour parler d’ ça."

Aussi est-il dommage qu’elle ne dépasse pas les bornes : son univers est un peu trop conventionnel, les gens y pansent leurs blessures dans la solitude. C’est vrai qu’elle n’a pas non plus la voix de Catherine Ringer ou de Véronique Sanson, mais nous n’en demandons pas tant non plus : une voix à la Jane Birkin fait l’affaire.

La chanson éponyme de l’album est certainement la plus originale. ("Coupés bien net et bien carré") sur un rythme vif saccadé , elle mène un parallèle entre "changer de tête" (la coupe de cheveux) et "changer de vie" (un nouveau départ).

Malgré une certaine qualité de travail, Dominique Blanc-Franquard est quand même à la production !, le disque de Kiberlain ne laisse pas beaucoup de traces, peut-être parce qu’elle cherche elle-même de quoi parler et sur quel registre, alternant les sujets (de société ?) drôles et tendres comme Edouard qui fume le cigare et qui est un homme au foyer ("Je m’appelle Edouard"), les ruptures ravageantes ("Parlons plutôt de vous"), aimer un homme de soixante ans ("Pluvieux")… : un peu trop sur le mode des titres de couverture de Marie-Claire… (Surtout qu’on se rappelle bien qu’Edouard qui fume le cigare vit avec Gaston qui s’occupe du téléfon : discrétion…)

L’écart est grand alors, avec une chanteuse comme Pauline Croze par exemple, que Kiberlain elle-même fait rimer avec "ose" : "Il ose,/Il m’envoie sur les roses/ N’écoute que Pauline Croze…".

Force est de constater qu’on serait plutôt d’accord avec lui.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Manquait plus qu'ca de Sandrine Kiberlain

En savoir plus :

Le site officiel de Sandrine Kiberlain


Sandrine Gaillard         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-10-18 :
Mondo Cane - Ce qui suit EP
Jacques Schwarz-Bart - Soné Ka-la 2 Odyssey
Christophe Rousset - Armand-Louis Couperin : Pièces de clavecin
Pointe du Lac - LP2
Vox Bigerri - Jorn
Dominique Fillon Augmented Trio - Awaiting Ship
Listen in Bed - Killing Eve + Australie (Saison 2 MIX 2)

• Edition du 2020-10-11 :
Listen in Bed - Seven Inch (Saison 2 Emission 2)
Raphaël Pannier Quartet - Faune
Karine Deshayes - Deux mezzos sinon rien
Mickaël Mottet - Glover's mistake
Yvan Marc - L'ancien soleil
The Yokel - Y
Minhsai - INTROSESSIONS EP
La Phaze - Visible(s)
Alexandre Tharaud et Sabine Devieilhe - Chanson d'Amour
Shaken Soda - Shaken Soda
 

• Archives :
BT93 - BT93
Shadows of Planes - Glasgow Kiss EP
Nubya Garcia - Source 
Nicolas Baldeyrou - Dialogues
Martin Joey Dine - Both at Once
Les Talens Lyriques & Christophe Rousset - Mozart : Betulia Liberata
Geoffroy Couteau - Brahms : Brahms musique de chambre vol 3 et 4
Anna von Hausswolff - All Thoughts Fly
Les Goguettes (en trio mais à 4) - Le temps béni de la pandémie
Apple Jelly - Die, Motherfucker ! Die !!! 
Listen in Bed - Fargo + BBC6 (Saison 2 MIX 1)
Romain Humeau - Echos
Luc Spencer - Oiseau(x) scratch
Ensemble Triptikh - Grand Ecran
The Flaming Lips - American Head
Quatuor Ardeo - XIII
Philippe Bianconi - Debussy
Pogo Car Crash Control - Tête Blême
Fabrizio Chiovetta - Beethoven : Op. 109, 110, 111
Listen in Bed - B.O. d'une scène de meurtre (Saison 2 Emission 1)
The Apartments - In and out of the light
La Caravane Passe - Nomadic Spirit
Babylon Circus - State of Emergency
Atrisma - Chrone EP
Orchestre national d'Auvergne & Roberto Forés Veses - Berg, Webern, Schreker
Marie-Gold - Règle d'or
Thomas Bel - Cerna Vez
Bandit Bandit - Bandit Bandit
Jeanne Added - Both Sides
Gabriel Tur - Papillon Blanc
- les derniers albums (6175)
- les derniers articles (163)
- les derniers concerts (2325)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1095)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=