Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Patrick Duff
La Nouvelle Java  (Paris)  21 novembre 2003

Le dernier concert où nous avions vus Patrick Duff, leader du défunt groupe Strangelove, se déroulait au Divan du monde. Aujourd’hui, cinq ans après, il nous donne rendez-vous à la Nouvelle Java. Un rendez-vous sans grand renfort de publicité à côté duquel ont dû passer bien des fidèles.

La Nouvelle Java est une horrible petite boîte dans un vétuste quartier populaire dont les rues, au soleil couchant, sont rythmées par les achats du ramadan. Une scène étroite à même le sol, sans hauteur, au fond d’un long boyau transformé en piste de danse parquetée avec, de chaque côté, de vilaines banquettes de moleskine rougeâtre le long des murs aux décors de rues des faubourgs. Et pourtant, c’est là que Patrick Duff se produira ce soir accompagné d’Adrian Utley, le guitariste de Portishead.

Dans cette salle sans backstage, Patrick Duff se promène sans pouvoir s’isoler et c’est dans les toilettes que je le verrai, quelques instants avant qu’il ne regagne la scène, se rafraîchissant le visage, puis se regarder dans le miroir, passer ses mains sur le visage, se regarder à nouveau fixement et sortir. Image volée…Ultime moment…

Le set commence a cappella exercice ô combien périlleux, comme pour se mettre en danger. Les voix se taisent et il chante. Et la magie opére.

Un set acoustique très émouvant et l'émotion ne venait pas, contrairement à ce que l'on aurait pu redouter, d'une nostalgie de Strangelove. Strangelove appartient bien désormais au passé. Simplement l'émotion de le voir si mince, si fragile, accroché à sa guitare, survivant rescapé de l'enfer, comme il le dit lui-même, chantant des textes largement autobiographiques, de "DJ Yoga" qui lui séduit la femme qu'il aime aux amis "Married with kids", de la hantise du miroir reflet de l'âme "Mirror man", proche de "Freak", au frigo bruyant "Refrigerator", de dame nature "Early morning birds" au parking refuge de "Junkie clothes" sur lequel il parvient à faire chanter le public.

 

 

N'oublions pas l'accompagnement efficace d'Adrian Utley qui enrichit certains morceaux et laisse entrevoir ce que donneraient les chansons avec plus d'instruments.

Réminiscences de Strangelove toutefois quand il chante une reprise de "Sway", esquisse un saut sur les retours ou quand, sur la très belle chanson consacrée à Thom Yorke, il quitte la scène très lentement et avance vers le public. Le public s’écarte légèrement, le laissant passer, il se mêle à son auditoire dans le silence, seul sa voix, a capella à nouveau nous murmure encore quelques mots.

Un moment de grâce…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

L'interview de Patrick Duff (21 novembre 2003)

(Crédits photo Hélène)


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

Abonnez vous à la Newsletter pour recevoir, outre les mises à jour en avant première, des infos de première importance et peut être des choses dont vous n'avez même pas encore imaginé l'existence et l'impact sur votre vie... et nous non plus.

se désabonner, changer son mail ... c'est ici!


» Contacter un membre ou toute
   l'équipe (cliquez ici)


Afficher les chroniques d'un membre :

Liste des chroniques... Cécile B.B.
Liste des chroniques... David
Liste des chroniques... Didier Richard
Liste des chroniques... Fred
Liste des chroniques... Jean-Louis Zuccolini
Liste des chroniques... Julien P.
Liste des chroniques... LaBat’
Liste des chroniques... Laurent Coudol
Liste des chroniques... Le Noise (Jérôme Gillet)
Liste des chroniques... Margotte
Liste des chroniques... MM
Liste des chroniques... Monsieur Var
Liste des chroniques... Nathalie Bachelerie
Liste des chroniques... Nicolas Arnstam
Liste des chroniques... Paola Simeone
Liste des chroniques... Philippe Person
Liste des chroniques... Rickeu
Liste des chroniques... Séb.T

 

Les articles de ce site sont la propriété de froggydelight.com et de leurs auteurs.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=