Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Rodolphe Burger - Speed Caravan
L'Alhambra  (Paris)  12 juin 2008

Ce sera la première fois que je mets les pieds et les oreilles dans cette salle récemment réouverte qu'est l'Alhambra. Il faut dire qu'elle est restée fermée pendant trente ans, tout de même. Cet ancien théâtre, dispose de places assises au balcon et un par terre relativement spacieux.

L'ouverture du concert est assurée par Mehdi Haddab, musicien au sein de Speed Caravan, qui est à la fois heureux et ému, car comme il nous le dira, d'habitude, il est accompagné de ses comparses et se sent nu.

Mehdi joue du Oud, instrument traditionnel arabe à cordes pincées, détourné de son usage originel par l'utilisation de l'électricité, d'une pédale Wah-Wah et d'un pédalier d'effets lui offrant l'opportunité de travailler des boucles, et ainsi de partir dans des envolées distordues entre blues, rock et mélodies orientales.

L'ensemble donne l'impression d'écouter du Léhéd Zéhéplin (je fais très mal l'accent maghrébin à l'écrit, désolé) un mélange surprenant.

La nudité dans laquelle Mehdi se trouve est touchante, il se confond en remerciements au public et louanges envers l'ancien chanteur de Kat Onoma. Il jouera quelques titres avant de tirer sa révérence.

Après une attente, jugée par certains interminable, le géant alsacien entre enfin sur scène, il est accompagné d'un bassiste qui jouera aussi du clavier et d'un batteur à couper le souffle.

"Avance" sera le titre d'introduction, Rodolphe Burger est installé sur un tabouret, guitare sur la cuisse, à ses cotés, une table ornée d'un sampleur et un pupitre soutenant un livre intitulé sobrement No Sport.

L'homme remue sur son siège de manière désordonnée, féline, il est déjà en transe dès les premières notes, le regard dans le vague.

Suivront quantité de titres du dernier album, tous magiques, "Elle Est Pas Belle Ma Chérie", et "Vicky" sont en particulier marquantes.

Black Sifichi montera pour l'accompagner sur "Cheval Mouvement". Le titre sera un long crescendo incroyable, qui finira par retomber sur ses pattes dans une cassure de rythme, la salle en gloussera de plaisir.

L'enchainement sera une reprise de David McWilliams, "The Days Of Pearly Spencer", un tube des années 60, que Rodolphe fera sien ce soir, toujours accompagné de Black Sifichi.

Arrivée sur scène de Rachid Taha tout de blanc vêtu pour "Arabécédaire", les deux amis exécuteront ce titre lourd de sens. Il était évident que Rachid devrait être présent pour ce titre.

Convocation de James Blood Ulmer par l'entremise du sampleur pour "Marie", le titre qui avait déjà séduit sur l'album est ici magnifié par le jeu de guitare et le martèlement de la batterie.

Arrivée de Poulout, l'homme au Korg et à la chevelure impeccable, pour jouer "Ensemble", enchainé avec "Billy The Kid" qui verra le retour de Black Sifichi. Ce sera sur ce titre que les musiciens se retireront, mais pas pour très longtemps.

Ne voulant pas en rester là, le public en redemande à corps et à cris. Rodolphe et ses musiciens reviendront pour "The Passenger", titre parfaitement joué.

Le concert se clôturera sur le retour de tous les invités de la soirée, pour un long final, légèrement troublé par un Rachid Taha facétieux.

Le blues, ce soir, a pris possession de l'Alhambra, tout comme il a pris possession de Rodolphe Burger il y a bien longtemps.

Il vit avec cette bête qu'il a apprivoisée avec ses doigts et avec son cœur, la guitare semble être l'instrument de domptage de cet animal sauvage. L'accueil réservé ce soir au public par Rodolphe Burger était grand, une belle surprise et une soirée parfaite préparée par un homme de grand talent.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album No Sport de Rodolphe Burger
La chronique de l'album Good de Rodolphe Burger
Rodolphe Burger en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2004 (samedi)
Rodolphe Burger en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2006 (vendredi)
Rodolphe Burger en concert au Bataclan (5 mars 2009)
Rodolphe Burger en concert à Théâtre National de l'Odéon (mercredi 16 novembre 2011)
L'interview de Rodolphe Burger (7 février 2008)

En savoir plus :
Le site officiel de Rodolphe Burger
Le Soundcloud de Rodolphe Burger
Le Facebook de Rodolphe Burger

Crédits Photos : David Didier (retrouvez toute la série sur Taste of Indie)


Monsieur Var         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres
- 6 octobre 2019 : Coup de froid
- 29 septembre 2019 : Une édition sans chichis
- 22 septembre 2019 : Fin d'été
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=