Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Summercase 2008 (Samedi)
Pete and the Pirates - Mishima - Peter Von Poehl - Kooks - Shout Out Louds - The Breeders - The Stranglers - Kings Of Leon - Mogwai - Sex Pistols - The Raveonettes - Kaiser Chiefs- CSS - Leila - Foals - Los Planetas   (Espagne)  19 juillet 2008

17 Heures, les festivaliers les moins fatigués et sans doute accros à l’indie pop anglaise sont déjà nombreux pour accueillir Pete and the Pirates. L’envie de découvrir ce groupe prometteur sur scène fait oublier le soleil encore très accablant en ce tout début de soirée. Très bons sur scène, Pete and the Pirates font penser à « Clap Your Hands Say Yeah ! » ou encore aux dynamiques « Spinto Band ». Grâce à ses mélodies et une énergie à revendre ce groupe fait partie des jeunes espoirs au même titre que les « Arctic Monkeys » il y a 2 ans.

Retour sous le seul chapiteau couvert où jouent depuis déjà une petite demi-heure les Mishima. Emmené par David Caraben, ce groupe sophistiqué barcelonais est en terrain conquis. Musique classieuse, arrangements minutieux : voici une agréable découverte.

Sur la même scène suit Peter Von Poehl. Malheureusement ce suédois davantage connu en France et en Allemagne n’attire que peu de monde (De plus au même moment les Kooks jouent sur la grande scène). Entouré de 4 musiciens dont un saxophoniste et l’excellent Charlie O à l’orgue, ce song-writer hors normes distille des mélodies impeccables pour le plus grand plaisir des spectateurs. Peter Von Poehl ne cesse de remercier le public venu l’applaudir. Succès bien mérité.

19 H passées, il reste encore un peu de temps pour découvrir Shout Out Louds avant de s’attaquer aux poids lourds têtes d’affiche du festival. Comme Peter Von Poehl ce groupe vient de suède, mais sa musique est davantage inspirée par des groupes tels que The Cure, ou bien encore le rock brut des Strokes. Effectivement, la voix de Adam Olenius nous rappelle même un peu celle de Robert Smith. Le public nombreux apprécie pleinement leurs titres déjà accrocheurs.

Il est temps de passer aux choses sérieuses, The Breeders sont très attendus. Les festivaliers de toutes générations confondues s’amassent devant la grande scène. Le concert commence en toute beauté avec l’excellent titre « No Aloha » à consonance très « Pixies ». Les deux sœurs Kim et Kelley toujours souriantes et attachantes font oublier le coté brouillon du concert. La majorité des titres phares sont joués . « Cannonball » est repris en cœur par le public, les récents « Bang on » ou « It's the love » tirés du dernier album « Mountain battles » trouvent également leur place. Le détonant « Tipp City »nous ramène à l’époque de The Amps. La sympathique ballade « Drivin' on 9 » avec au violon une Kelley visiblement débutante, sera prétexte à de nombreuse plaisanteries. Superbe reprise avec « Happyness is a warm gun», déjà présente sur leur 1er Lp. « Regalame esta noche » chantée par Kelley prend toute son ampleur contrairement à l’album où il fait un peu figure d’ovni. Puis les sœurs jumelles disparaîtront aussi vite qu’elles sont arrivées, nous laissant un souvenir impérissable de ce concert.

Les Stranglers jouent déjà sur la deuxième grande scène. Le public est visiblement touché et content de se replonger dans les vieux succès « Always the Sun », « Golden Brown » ou le très Punk « Peaches ». Par contre la surprise et peut être la déception sont de taille lorsque l’on se décide à s’approcher de la scène pour constater que seul Jean-Jacques Burnel et Dave Greenfields sont présents. Le chant et la batterie sont désormais assurés par deux inconnus. En effet, le chanteur Hugh Cornwell et le batteur Jet Black membres fondateurs du groupe ont déclarés forfait depuis déjà quelques années.

21H 30, retour sur le lieu où viennent de se produire les Breeders pour voir les Kings Of Leon. La foule dense montre que l’Espagne a également succombé au récent succès commercial de ces américains avec leur dernier opus « Because Of The Times ». Les festivaliers apprécient ce méga-show aux titres formatés pour la scène.

Enfin, il est temps de se précipiter à nouveau vers l’autre grande scène car ce soir va se jouer un concert mythique : en effet Mogwai, groupe connu pour être le gardien du mouvement post-rock depuis 1997 avec le dévastateur Lp « Young Team », va nous rejouer entièrement cet album et produire une performance exceptionnelle. Et quelle claque ! Dès les premiers longs morceaux, l’ambiance est là, inaltérable. Distorsions, larsens et mélodies mélancoliques sont toujours au rendez-vous. Mogwai a eu la bonne idée de partager avec nous ces morceaux somptueux avant la sortie d’un nouvel album prometteur pour cet automne. Le final est malheureusement perturbé par le début du set des Sex Pistols sur la scène opposée. Les écossais en sourient et terminent en apothéose.
Les festivaliers se serrent devant la grande scène où se produisent les Sex Pistols, sans doute beaucoup par curiosité. En effet, avec sa tenue excentrique, Johnny Rotten a toujours une réputation à tenir ! (même jusque dans les backstages avec une altercation avec le leader des Bloc Party présents ce soir-là !). La prestation est sans surprise.
Une partie de la foule décide d’aller voir les Raveonettes. C’est ainsi qu’un public dense se retrouve devant la petite scène pour le plus grand bonheur des danois surpris qu’il n’y ait pas plus de monde resté devant les Sex Pistols. Leur musique oscille entre Ramones, Jesus and Mary Chain et le rock des années 50. Suspendu à ce moment de plaisir, le public n’en perd pas une miette et tout au long du concert chante et danse.

La foule se scinde ensuite entre Kaiser Chiefs, qui était déjà là l’année passée et les brésiliens de CSS. Les Barcelonais redoublent d’énergie pour danser sur cette disco-pop. Toutefois, Lovefoxx semble perdue sur cette immense scène devant cette marée humaine.

Quelques spectateurs séduits par la beauté du dernier album de Leila « Blood Looms and Blooms » viennent assister à son concert. L’artiste iranienne touche à tout et bidouilleuse de sons nous délivre ici un show qui déconcerte le public par sa manière de pousser volume et distorsion à l’extrême. Heureusement les morceaux chantés nous replongent dans l’atmosphère de l’album.

2H15 : alors que les festivaliers sont au summum de leur forme, les Foals entrent en scène. Ces petits génies d’Oxford ont déjà atteint la notoriété d’un grand groupe rock avec seulement un album à leur actif. Cette ascension fulgurante et le style musical nous rappellent les Bloc Party.

Dernier et long concert rock de la soirée avec Los Planetas, groupe populaire espagnol mais inconnu en France qui permet aux Barcelonais de poursuivre la fête jusqu’au petit matin.

C’est ainsi que s’achève ce festival intense avec pas moins de 63 concerts en 2 jours. Comme l’année dernière, l’équilibre est parfait entre la musique électro-dance et le rock indé. L’organisation est impeccable avec une seule fausse note : l’annulation des Sons and Daughters. Cette année encore, malgré la concurrence toute proche de Benicassim le même week-end et la présence de Bruce Springsteen au Neu Camp de Barcelone, Summercase a affiché complet. C’est un festival qui mérite le détour.
 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Little Death de Pete and the Pirates
Pete and the Pirates en concert au Festival FNAC Indétendances 2008
L'interview de Pete and the Pirates (17 mars 2008)
La chronique de l'album Going to see where the tea trees are de Peter Von Poehl
La chronique de l'album May Day de Peter Von Poehl
La chronique de l'album Sympathetic Magic de Peter Von Poehl
Peter Von Poehl en concert à La Cigale (30 mai 2006)
Peter Von Poehl en concert au Festival Art Rock 2006 (Dimanche)
Peter Von Poehl en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2007 (jeudi)
Peter Von Poehl en concert à Paléo Festival #34 (2009)
Peter Von Poehl en concert au Festival FNAC Indétendances 2009
L'interview de Peter Von Poehl (avril 2007)
La chronique de l'album Inside in, inside out de The Kooks
Articles : Festival Rock en Seine 2010 - Programmation du vendredi - Minus The Bear - All Time Low - Roken is Dodelijk - Band of
Kooks en concert à La Maroquinerie (15 décembre 2005)
Kooks en concert au Festival International de Benicassim 2006 (samedi)
Kooks en concert au Festival Les Inrocks 2006
Kooks en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Mercredi)
Kooks en concert à EMI ( 6 mai 2008)
Kooks en concert au Festival des Inrocks iDTGV 2008
Kooks en concert au Festival Pukkelpop 2010 (jeudi 19 août 2010)
Kooks en concert au Festival Rock en Seine 2010 (vendredi 27 août 2010)
Kooks en concert au Festival Beauregard #3 (édition 2011) - Dimanche
Kooks en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #24 (2012) - vendredi
Kooks en concert au Festival BIME Live! 2014 (édition #2) - samedi 1er novembre
La chronique de l'album Howl Howl Gaff Gaff de Shout Out Louds
Shout Out Louds en concert au Café de la Danse (mercredi 3 avril 2013)
La chronique de l'album Mountain battles de The Breeders
La chronique de l'album All Nerve de The Breeders
The Breeders en concert à La Cigale (18 avril 2008)
The Breeders en concert au Festival La Route du Rock 2008
The Breeders en concert à Last Splash 20th Anniversary Tour (lundi 27 mai 2013)
The Breeders en concert au Festival Beauregard #10 (édition 2018) - Dimanche 8 juillet
La chronique de l'album Aha shake Heartbreak de Kings of Leon
Kings Of Leon en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2004 (dimanche)
Kings Of Leon en concert au Festival International Benicàssim #15 (2009)
Kings Of Leon en concert au Festival International Benicàssim #15 (2009) - 2ème
La chronique de l'album Happy songs for happy people de Mogwai
La chronique de l'album Mr Beast de Mogwai
Mogwai parmi une sélection de singles (été 2006)
La chronique de l'album Zidane : A 21st Century Portrait de Mogwai
La chronique de l'album The Hawk is Howling de Mogwai
La chronique de l'album Special Moves de Mogwai
La chronique de l'album Hardcore will never die but you will de Mogwai
La chronique de l'album Les Revenants OST de Mogwai
La chronique de l'album A wrenched virile lore de Mogwai
La chronique de l'album Rave Tapes de Mogwai
La chronique de l'album Central Belters de Mogwai
La chronique de l'album Every Country's Sun de Mogwai
Mogwai en concert à l'Elysée Montmartre (5 juin 2003)
Mogwai en concert à La Laiterie (9 avril 2006)
Mogwai en concert au Festival Primavera Sound 2006 (samedi)
Mogwai en concert au Festival Les Eurockéennes 2006 (dimanche)
Mogwai en concert au Festival La Route du Rock 2006 (vendredi)
Mogwai en concert à l'Olympia (30 septembre 2006)
Mogwai en concert à L'Aéronef (vendredi 18 mars 2011)
Mogwai en concert au Trianon (jeudi 17 mars 2011)
Mogwai en concert au Festival La Route du Rock #21 (vendredi 12 août 2011)
Mogwai en concert au Festival Beauregard #11 (édition 2019) - Samedi 6 juillet
L'interview de Mogwai (Avril 2004)
L'interview de Mogwai (5 juin 2003)
L'interview de Mogwai (décembre 2005)
L'interview de Mogwai (8 juillet 2008)
Sex Pistols en concert au Festival des terre-Neuvas Bobital 2008 - Dimanche
La chronique de l'album Whip it on de the Raveonettes
La chronique de l'album Pretty in black de The Raveonettes
La chronique de l'album Raven In The Grave de The Raveonettes
The Raveonettes en concert au Festival International de Benicassim 2005 (samedi)
The Raveonettes en concert au Festival La Route du Rock 2005 (samedi)
The Raveonettes en concert à La Maroquinerie (20 septembre 2007)
The Raveonettes en concert au Festival La Route du Rock 2008 Collection Hiver
L'interview de The Raveonettes (13 août 2005)
La chronique de l'album Yours truly, angry mob de Kaiser Chiefs
Kaiser Chiefs en concert au Festival Les Trans 2006 (samedi)
Kaiser Chiefs en concert au Festival Summercase 2007 (samedi)
Kaiser Chiefs en concert à Paléo Festival #34 (2009)
Kaiser Chiefs en concert au Festival des Vieilles Charrues #20 (édition 2011) - Jeudi
Kaiser Chiefs en concert au Festival Beauregard #4 (édition 2012) - Samedi
La chronique de l'album Cansei de ser sexy de CSS
La chronique de l'album Donkey de CSS
La chronique de l'album Planta de CSS
CSS en concert au Festival La Route du Rock 2007 (vendredi)
CSS en concert au Festival Rock en Seine 2011 - Programmation du vendredi
CSS en concert au Festival Rock en Seine 2011 (vendredi 26 août 2011)
La chronique de l'album Auguste de Leïla Huissoud
La chronique de l'album What Went Down de Foals
Foals en concert au Festival des Inrocks Motorola 2007
Foals en concert au Festival Le Rock Dans Tous ses Etats 2008
Foals en concert au Festival des Inrocks iDTGV 2008
Foals en concert au Festival International Benicàssim #15 (2009)
Foals en concert au Festival International Benicàssim #15 (2009) - 2ème
Foals en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2010 (samedi 17)
Foals en concert au Festival International de Benicàssim #16 (dimanche 18 juillet 2010)
Foals en concert au Festival La Route du Rock 2010 (samedi)
Foals en concert au Festival Pukkelpop 2010 (vendredi 20 août 2010)
Foals en concert à Splendid (mardi 16 novembre 2010)
Foals en concert au Festival Art Rock 2014 - 6, 7 et 8 juin
Foals en concert au Festival La Route du Rock #25 (samedi 15 août 2015)
Foals en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #28 (édition 2016) - samedi 2
Foals en concert au Festival Rock en Seine 2016 - Dimanche 28 août
Foals en concert au Festival Beauregard #9 (édition 2017)
Foals en concert au Festival Beauregard #9 (édition 2017) - Dimanche 9 juillet
Foals en concert au Festival Check-In Party #1 (édition 2019) - Vendredi 23 août
Los Planetas en concert au Festival International Benicàssim #15 (2009)
Los Planetas en concert au Festival International Benicàssim #15 (2009) - 2ème
Summercase en concert au 2ème édition du Festival Summercase
Summercase en concert au Festival Summercase 2007 (vendredi)
Summercase en concert au Festival Summercase 2008
Summercase en concert au Festival Summercase 2008 (vendredi)

En savoir plus :
La journée de vendredi
Le site officiel du festival

Crédits photos : Rickeu


Joel         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2021-05-09 :
Listen in Bed - Vous écoutez quoi, en travaillant ? (Avec Flavien Girard, Guillaume Long et Francis Bourganel) (Saison 2 EMISSION 10)
Hae-Sun Kang - Électron libre
Orkester Nord - Martin Wåhlberg - Augustin Pfleger : The life and passion of the Christ
Ceylon - Le Grand Secret Des Oiseaux De Sable
Weezer - Van Weezer
Rover - Eiskeller
Captain Obvious - Let's Do Porn
Valerie June - The Moon and Stars : Prescriptions for Dreamers
Lady Arlette - Autobiographie Pirate EP
Tremor Ama - Beneath
Françoiz Breut - Flux Flou de la Foule
Intraveineuse - Chronicles of an Inevitable Outcome EP

• Edition du 2021-05-02 :
Veik - Surrounding Structures
Thierry Peala & Verioca Lherm - A Tania Maria Journey
Fabrice Martinez, Laurent Bardainne et Thomas de Pourquery - Drôles de Dames
Jac Berrocal & Riverdog - Fallen Chrome
Maxwell Farrington & Le SuperHomard - Once
Davy Sicard - Bal Kabar
Henry Shek & Moscow Symphony Orchestra - Nikolaï Tcherepnin : Le Pavillon d'Armide op.29
Hilary Hahn - Paris : Chausson, Prokofiev, Rautavaara
We Hate You Please Die - Can't wait to be fine
FauxX - StatistiC Ego
Rover - Interview
La Mare Aux Grenouilles #26 - Talk Show Culturel
Listen in Bed - Amnésique, mais d'une bonne manière (avec Francis Bourganel, Guillaume Long et Flavien Girard) (Saison 2 EMISSION 9)
 

• Archives :
Edward Barrow - Niki Demiller - Blessings - La reine garçon - Pharaon de Winter - Ni Vus Ni Connus
Hans Rott - Orchestral Works
Phlip Glass - Piano Sonata by Maki Namekawa
Steam Powered Giraffe - Fart Patrol
Liquid Bear - Heavy Grounds EP
Sophie Dervaux - Impressions
Listen in Bed - EAT (Saison 2 MIX 20)
La Mare Aux Grenouilles #25 - Talk Show Culturel
Les Marteaux Pikettes - Racine carrée de vos utopies
Slim Paul - Good for you
Requin chagrin - Bye bye baby
Ballaké Sissoko - Djourou
The Apartments - A Life Full of Farewells
Marie-Andrée Joerger - Bach en Miroir
Peter Heise - Drot og marsk
Listen in Bed - Detectorists (Saison 2 MIX 19)
La Mare Aux Grenouilles - Culture & COVID - Talk Show Culturel
Hanna & Kerttu - Texas - A Certain Ratio - Johnny Mafia - Chevalrex & Thousand - Ni Vus Ni Connus
Listen in Bed - Le style (avec Guillaume Long et Flavien Girard) (Saison 2 EMISSION 8)
Duo Fines Lames - InTime Brubeck
Paddy Sherlock - Dusk
Sarah Vaughan - Live at the Berlin Philharmonie 1969
João Selva - Navegar
Listen in Bed - Courtesy of Geoff Barrow: Unsung Heroes (Saison 2 MIX 18)
La Mare Aux Grenouilles #24 - Talk Show Culturel
Sourdure - De mòrt viva
Tristan Mélia - Mistake Romance
Stefano Di Battista - Morricone Stories
Ô Lake - Luwten - Corentin Ollivier - Ghern - Old Caltone - Ni Vus Ni Connus
Olivier Rocabois - Olivier Rocabois Goes Too far
- les derniers albums (6428)
- les derniers articles (211)
- les derniers concerts (2326)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1102)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=