Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce My Morning Jacket
Evil urges  (Rough Trade / PIAS)  juin 2008

Evil Urges, le cinquième album de My Morning Jacket a été enregistré à New-York loin du Kentucky d’où sont originaires ses membres.

Formé voilà une décennie, le groupe n’a pas encore trouvé un écho important chez nous et ce, malgré un album de référence Z qui aurait pu leur apporter une reconnaissance certaine.

Pour ce présent opus, la volonté de changement et la prise de risque semblent de mise. Ainsi, outre le changement d’horizon, le combo délaisse le producteur John Leckie, un vieux routard expérimenté (The Stone Roses, Muses, Radiohead) pour laisser les manettes au chanteur Jim James.

Ça commençait plutôt bien. Les premières notes de l’intro de "Evil Urges" sonnaient même joliment à mes oreilles. Des petites notes aigues imprimaient une mélodie ma foi assez plaisante. Puis Jim James attaqua le chant et là les choses se compliquèrent sérieusement. Le début d’un long, très long moment de solitude du chroniqueur.

La voix du leader se résuma alors à un petit filet de voix quelque peu pathétique. Cependant les choses s’arrangèrent légèrement avec la chanson suivante "Touch me, I’m going to scream", gentille chanson pop qui sans atteindre des sommets, restait écoutable. Mais l’espoir fut de courte durée puisque tenace, Jim James remit le couvert dans "Hifgly suspicious" avec une voix faussement sensuelle à la Prince (oh pardon, love symbol) et des chœurs russo-robotiques.

Et la suite ne fut pas forcément plus heureuse : "Sec Walkin" sortait d’un show des années 70 de la télé américaine avec un chant presque crooner à la manière d’un Paul Anka et "Two Halves" était une chanson pop agrémentée d’une mélodie sans imagination tout comme "Aluminium park" au refrain entendu un bon millier de fois. Légère éclaircie, "I’m amazed" virait dans l’americana assez plaisant et "Librarian" dans une veine folk n’était pas désagréable mais subissait malheureusement une reverb dont le niveau avait été oublié au maximum.

Finalement, au bout de quatorze titres, l’album se clôturait (enfin !?) sur 12 secondes intitulées "Good intentions" qui me faisaient réaliser que chaque instant de la vie est précieux et ne doit décidément pas être gâché (en fait, il ne s’agissait que de 2 secondes bruitistes et 10 de vide cosmique).

Einstein l’avait dit et la preuve est là. Le temps peut se dilater et sembler long, très long. Avec des mélodies assez faciles, des clichés en veux-tu en voilà, Evil Urges peine à étonner et même à séduire. Il oscille entre l’écoutable assez fade et l’envie de passer directement à la chanson suivante voir à l’arrêt définitif de la chaine hifi.

Pourtant, subjectivité oblige, chacun se fera son idée. Bon courage.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Kadavar - Pond - My Morning Jacket - Last Train - Hot Chip - Here we go magic - Tame Impala de Festival Rock en Seine 2015 - Dimanche 30 août
My Morning Jacket en concert au Festival International Benicàssim 2008
My Morning Jacket en concert au Festival International Benicàssim 2008 - 2ème

En savoir plus :

Le site officiel de My Morning Jacket


        
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-09-20 :
The Apartments - In and out of the light
La Caravane Passe - Nomadic Spirit
Babylon Circus - State of Emergency
Atrisma - Chrone EP
Orchestre national d'Auvergne & Roberto Forés Veses - Berg, Webern, Schreker
Marie-Gold - Règle d'or

• Edition du 2020-09-13 :
Thomas Bel - Cerna Vez
Bandit Bandit - Bandit Bandit
Jeanne Added - Both Sides
Gabriel Tur - Papillon Blanc
Emily Loizeau - Run Run Run (Hommage à Lou Reed)
Emily Loizeau - Le Centquatre
Collectif La Boutique - Twins
Hugo Chastanet - Dix chansons naturelles et sauvages
Elysian Fields - Transience of life
 

• Archives :
Théo Fouchenneret - Beethoven : Waldstein & Hammerklavier
Inflatable Dead Horse - Love Songs
Lisza - Charango
Alexis HK - Comme un ours (Live)
Morgane Ji - Woman Soldier
Feldup - A thousand doors, just one key
Vladimir Torres - Inicial
Creeper - Sex, Death & The infinite Void
Fantastic Negrito - Have You Lost Your Mind Yet ?
Plumes - Oh Orwell
Rue de Tanger - Simone
Anna Aaron - Pallas Dreams
Biffy Clyro - A Celebration of Endings
All We Are - Providence
Ana Carla Maza - La Flor
Listen in Bed - Lazy Lagoon (Mix #22)
Neil Young - Homegrown
Vertige - Populaire
Talisco - Inner songs
Listen in Bed - Nina Simone 2/2(Mix #21)
Crack Cloud - Pain Olympics
We hate you please die - Waiting room
Cheyenne - Surprends-moi
Listen in Bed - Nina Simone 1/2 (Mix #20)
La Mare Aux Grenouilles #06 - Talk Show Culturel
L'éclair - Noshtta EP
Toybloïd - Modern Love
Listen in Bed - Jimmy Cobb (Mix #19)
Divers artistes - INTENTA Experimental & Electronic Music from Switzerland 1981-93
Thibault Noally & L'ensemble Les Accents - Alessandro Scarlatti : Il Martirio di Santa Teodosia
- les derniers albums (6142)
- les derniers articles (159)
- les derniers concerts (2325)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1095)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=