Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Miroslav Tichy
Centre Pompidou  (Paris)  Du 25 juin au 22 septembre2008

Le Centre Pompidou présente une galerie photographique singulière avec l'exposition consacrée à Miroslav Tichy

Art brut ou art contemporain, monomanie artistique ou voyeurisme libineux et psychotique, ses photographies recensées par le réalisateur Roman Buxbaum qui l'a connu enfant, Tichy étant le locataire de sa grand-mère et le camarade d'école de son oncle, au sein d'une collection remise à une fondation créée en 2005 et portées récemment à la connaissance du public par le commissaire d'exposition suisse Harald Szeemann, alimentent la plume des critiques d'art.

D'origine tchèque, peintre et dessinateur de formation, des dérives personnelles l'amènent à une vie de solitaire dans son appartement dont il ne sort que pour des séances compulsives et ritualisées de shooting photographique, pendant une vingtaine d'années de 1960 à 1980, consacrées à un sujet unique : les femmes.

La photographie qu'il découvre et apprend de manière autodidacte et qu'il pratique avec des appareils fabriqués avec des bouts de ficelle.

Et ce au sens strict du terme : il fabriquait lui-même ses appareils photos à partir d'éléments de récupération et ceux exposés laissent perplexes.

Une optique rudimentaire et des tirages tout aussi artisanaux dans lesquels toutes les caractéristiques de la photo, netteté, grain, lumière, sont soumises aux aléas d'un développement subodoré non maîtrisé.

Avant de laisser ses clichés à l'abandon, il prend soin de les retoucher au crayon ou au stylo et de les encadrer en les entourant cadre sommaire en carton agrémenté de découpages et de rehauts graphiques.

Leur accrochage sur des cimaises taupe et carmin scénographiées par l'architecte Katia Samari en accentue le caractère pictural revendiqué par leur auteur pour qui "photographier, c’est peindre avec la lumière !.

"Pour moi, une femme est un motif"

Miroslav Tichy nie toute composante érotique - "L'érotisme n'est qu'un rêve de toute façon. Le monde n'est qu'une illusion, notre illusion." dit-il - voyant dans la femme un sujet comme un autre qui participe de la création artistique.

Le commissaire de l'exposition, Quentin Bajac, conservateur au Musée National d'Art Moderne, y voit une "œuvre poétique, nostalgique, à la recherche du temps perdu, de la féminité telle qu'il la dessinait aux Beaux Arts"

Malgré leurs "défauts" par rapport à une photographie lisse de catalogue, flou, surexposition, cadrage singulier, superposition, ces photos ressortissent à celle d'un amateur éclairé par sa formation à l'histoire de l'art et témoignent d'un oeil acéré et d'un ancrage dans l'art classique.

Par ailleurs, malgré leur atypisme et l'évitement de la scène artistique par leur auteur, ces photographies semblent résolument s'inscrire dans le grand puzzle de l'histoire de la photographie.

D'aucuns y voient des liens avec le surréalisme, par l'expérimentation sur le médium, la tradition photographique tchèque qui associe à la photographie le travail graphique ainsi qu'avec les courants néodada et anti art qui s'opposaient à l'art officiel prôné dans les pays communistes.

Pour le néophyte, demeurent ces femmes terriblement présentes et pourtant inaccessibles, il se dégage de ces clichés une étrange sensation d'intimité dévoilée plutôt que dérobée, d'exposition charnelle implicite et un sentiment d'inquiétante étrangeté. Et si elles se savaient photographiées…

 

En savoir plus :

Le site officiel du Centre Pompidou

Crédits photos : MM (Plus de photos sur La Galerie)


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 20 septembre 2020 : Orages ...ô des...espoirs !

Ce bel été indien se termine sur des orages, du tonnerre et des inondations terribles. Décidément 2020 ne nous épargne rien. Dans l'espoir de jours meilleurs et se faire plaisir au milieu de tout cela, voici notre sélection culturelle de la semaine.

Du côté de la musique :

"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses
et toujours :
"Transience of life" de Elysian Fields
"Cerna vez" de Thomas Bel
"Bandit bandit" de Bandit Bandit
"Twins" de Collectif La Boutique
"Run run run (hommage à Lou Reed" de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert au CentQuatre
"Papillon blanc" de Gabriel Tur
"Dix chansons naturelles et sauvages" de Hugo Chastanet
"Both sides" le spectacle de Jeanne Added au CentQuatre

Au théâtre :

les nouveautés :
"Aux éclats..." au Théâtre de la Bastille
"Onéguine" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Surprise parti" au Théâtre de la Reine Blanche
"Mademoiselle Else" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Killing Robots" au Théâtre Paris-Villette
les reprises :
"Marie des Poules" au Théâtre du Petit Montparnasse
"Hector Obalk - Toute l'Histoire de la peinture en moins de deux heures" au Théâtre de l'Atelier
"Trinidad - Pour que tu t'aimes encore" au Studio Hébertot
"Carla Bianchi - Migrando" à la Nouvelle Seine
"Jos Jouben - L'Art du rire" à La Scala
"Mudith Monroevitz" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec "Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris
la dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - La collection de Madame" au Musée du Quai Branly
et toujours :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Ailleurs" de Gints Zilbalodis
at home :
"Caramel" de Nadine Labaki
"Tomboy" de Céline Sciamma
"Peur" de Danielle Arbid
"La Cour de Babel" de Julie Bertucelli
"La Bataille de Solférino" de Justine Triet

Lecture avec :

clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi

"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel
et toujours :
"Apeirogon" de Colum McCann
"Ce lien entre nous" de David Joy
"Dans la vallée du soleil" de Andy Davidson et "Les dynamiteurs" de Benjamin Whitmer
"Ensemble, on aboie en silence" de Gringe
"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz
"Mes fous" de Jean-Pierre Martin et "Et si on arrêtait de faire semblant" de Jonathan Franzen

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 20 septembre 2020 : Orages ...ô des...espoirs !
- 13 septembre 2020 : On ira où tu voudras quand tu voudras
- La Mare Aux Grenouilles #10
- 6 septembre 2020 : On danse au bal masqué
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=