Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Catherine Ringer chante les Rita Mitsouko and more
Concert Live à la Cigale 2008  (Warner Music France)  novembre 2008

Quand Fred Chichin meurt à 53 ans, c’est une des figures les plus familières de la scène musicale française qui disparaît. Depuis 1985, année où les Rita Mitsouko sortent Marcia Baila, nous sommes habitués à compter le groupe parmi les artistes à suivre. Catherine Ringer impose son baroque : voix puissante et rock, corps endiablé, sauvage et incarnation de femme-louve, capable de s’inventer, de se réinventer, et Fred, musicien curieux qui sait aussi prendre des risques. Alors les Rita Mitsouko en tant que groupe des années 80 s’est placé dans une région où les critiques rock et le public savent se réconcilier.

Inoxydables, ils semblaient l’être, non ? Ce couple dessiné en robots sur les affiches de leurs derniers spectacles. Mais c’est la mort qui t’a assassiné. Alors Catherine sans Fred ? Quel avenir pour le groupe ? Et pour elle quel personnage ?

Or Catherine Ringer n’a jamais joué les créatures d’un quelconque Pygmalion, n’a pas commencé sous les auspices des conseillers en marketing. Elle a fait preuve de combativité dans sa musique et dans sa vie d’artiste. Et si elle s’est mise au service d’un projet, comme celui d’Alfredo Arias, on la sent toujours libre et souveraine. Alors un combat de plus. Une expérience à partager avec le public. Un exemple de plus à donner aux femmes, aux hommes en général. Face à l’adversité, garder la tête haute, ne rien renier et continuer, vers la joie. Elle nous l’a démontré : il ne faut pas compter sur elle pour jouer les veuves éplorées (sans pour autant être voyeuse joyeuse, simplement veuve décente), faire fructifier un capital, thésauriser des rééditions à n’en plus finir, extirper des fonds de tiroir : ce qu’elle a souhaité, juste ne pas oublier en laissant le groupe disparaître avec son mari. Elle ne chantera plus les Rita Mitsouko sur scène, elle laissera d’autres interprètes, je suppose, s’approprier le travail d’une entité à deux têtes qui n’est plus.

Pour solder les comptes, elle a donné les derniers concerts à la Cigale : le disque Live et le DVD du concert sont sortis cette année.
On sent que ce n’est pas très évident pour elle, elle est en robe noire, un chapeau à voilette. Les musiciens n’en font pas trop mais jouent avec retenue. Les chansons, leur énergie viennent frapper à la porte, veulent sortir, veulent exploser les murs de la citadelle. Mais est-ce possible ? Peut-être plus avec Catherine Ringer, bien qu’elle soit portée par le public, par sa foi dans la musique, foi dans la vie.

Alors allons-nous condamner un DVD live qui se cantonne à filmer le concert, l’enthousiasme du public, la générosité de l’interprète ? C’est bien mais c’est peu. Considérant les circonstances, c’est peut-être juste ce qu’il faut. Quand la vie pousse Catherine Ringer à s’incarner dans d’autres chansons, avant qu’elle se remette à l’œuvre elle-même pour son propre compte. Et pour nous, il faudra aussi un peu de temps pour qu’on écoute les Rita Mitsouko sans ce voile de tristesse, sans ce rappel du temps compté de nos affections.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Variéty de Rita Mitsouko
Rita Mitsouko parmi une sélection de singles (mai 2007)
La chronique de l'album Variety de Rita Mitsouko
Rita Mitsouko parmi une sélection de singles (octobre 2007)
Rita Mitsouko parmi une sélection de singles (décembre 2007)
Rita Mitsouko en concert au Festival Art Rock 2007 (Samedi et Dimanche)
Rita Mitsouko en concert au Festival Les Eurockéennes 2007 (vendredi)
Rita Mitsouko en concert au Festival des Vieilles Charrues 2007 (jeudi)
Rita Mitsouko en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Vendredi)
La chronique de l'album Ring n' Roll de Catherine Ringer
Catherine Ringer en concert au Fil (mercredi 20 avril 2011)

En savoir plus :
Le site officiel des Rita Mitsouko
Le Myspace des Rita Mitsouko


Sandrine Gaillard         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=