Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Séraphine de Senlis
Musée Maillol  (Paris)  Du 1er octobre 2008 au 30 mars 2009

Triple actualité pour Séraphine Louis, dite Séraphine de Senlis, peintre autodidacte resssortissant au primitivisme moderne, qui eut ses jours de gloire mais aujourd'hui méconnue : un film de Martin Provost avec Yolande Moreau, une biographie de Françoise Cloarec et une exposition éponyme initiée par le Musée Maillol.

Bertrand Lorquin, directeur artistique du Musée Maillol et commissaire de l’exposition, a joint aux toiles du fonds Dina Verny détenu par le musée, celles du Musée d'Art et d'Archéologie de Senlis et de collection particulière pour composer un florilège étonnant.

Entre deux clôtures, le couvent - élevée chez les sœurs, elle y reste pendant près de 40 ans - et l'asile d'aliénés où elle périra d'inanition, une embellie exceptionnelle qui se caractérise par une création picturale inattendue, exaltée, dictée par un mysticisme exacerbé.

"Des feuilles, des fleurs et des fruits"

Cette exposition apporte une nouvelle pierre au débat jamais élucidé des sources du génie et des interpénétrations mystérieuses de l'art, du sacré et de la conscience altérée.

Séraphine de Senlis peint en toute indépendance artistique, de manière solitaire et exaltée, possédée par ses aspirations mystiques et vouant résolument son oeuvre à Dieu.

Une oeuvre duelle à la fois spontanée et fondée sur la récurrence et la variation, des sujets inlassablement répétés, les fruits, les fleurs et les feuilles, une composition centrale unique pour créer un arbre-bouquet central aux efflorescences vibrantes et multicolores qui envahissent la toile. Une ode à la vie qui germe à partir souvent de rien pour s'élancer vers les cieux

Ces jaillissements aux couleurs intenses, des couleurs qu'elle fabriquait elle-même à partir d'éléments organiques ou végétaux mélangé à de l'huile de messe, d'où le fameux rouge sang de boeuf, magnifient une nature édenique ("L'arbre du paradis") mais également une nature métaphore de l'élan vital, de l'âme, ("L'arbre de vie") qui anime l'homme.

Une oeuvre atypique, troublante et émouvante qui a manifestement séduit le public, l'exposition est prolongée de 3 mois. A ne pas rater donc.

 

En savoir plus :

Le site officiel du Musée Maillol

Crédits photos : MM
avec l'aimable autorisation du Musée Maillol


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

Abonnez vous à la Newsletter pour recevoir, outre les mises à jour en avant première, des infos de première importance et peut être des choses dont vous n'avez même pas encore imaginé l'existence et l'impact sur votre vie... et nous non plus.

se désabonner, changer son mail ... c'est ici!


» Contacter un membre ou toute
   l'équipe (cliquez ici)


Afficher les chroniques d'un membre :

Liste des chroniques... Cécile B.B.
Liste des chroniques... David
Liste des chroniques... Didier Richard
Liste des chroniques... Fred
Liste des chroniques... Jean-Louis Zuccolini
Liste des chroniques... Julien P.
Liste des chroniques... LaBat’
Liste des chroniques... Laurent Coudol
Liste des chroniques... Le Noise (Jérôme Gillet)
Liste des chroniques... Margotte
Liste des chroniques... MM
Liste des chroniques... Monsieur Var
Liste des chroniques... Nathalie Bachelerie
Liste des chroniques... Nicolas Arnstam
Liste des chroniques... Paola Simeone
Liste des chroniques... Philippe Person
Liste des chroniques... Rickeu
Liste des chroniques... Séb.T

 

Les articles de ce site sont la propriété de froggydelight.com et de leurs auteurs.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=