Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Patrice
Le Fil  (Saint-Etienne)  24 février 2009

A l'affiche du Fil ainsi qu'inscrit en lettres rouges sur les tickets d'entrée, un seul et unique prénom : Patrice. "Ah bon? Alors comme ça il n'y a pas de première partie, ce soir? D'accord... Non, mais j'm'étais habitué, moi! Après tout! Ah bon..."

Et comment voulez-vous que je trouve une introduction qui tienne à peu près la route, avec (ou plutôt sans) tout ça? C'est le vide. Déjà qu'habituellement, je saccage joyeusement mes entames de chroniques (j'en ai fait mon style)... Alors là, ça va être Beyrouth. (Blague malheureusement indémodable.)

A l'inverse de mon cerveau, la salle se remplit doucement. C'est complet depuis quelques jours, mais à la vérité, les gens sont presque tous arrivés au dernier moment! L'histoire voudra que l'on retienne ce soir là, le fait que le photographe de Froggy's fut littéralement pris au piège au beau milieu des tout premiers rangs... Etouffé par une foule follement féminine. Eric (prénom d'emprunt afin de préserver l'identité secrète de notre agent "photographiste") qui a donc failli y rester, aura pris tous ces risques pour ce magnifique article, pour FD, et donc pour vous! C'est pas glorieux tout ça, hein?

Ce n'est pas que je cherche à faire diversion (ou si peu), mais il faudrait tout de même que je vous parle du concert, non ? Obscurité totale. Quelques premières notes. Et c'est parti! Pour plus de deux heures.

On observe d'abord Patrice monter sensiblement "en pression". Les premiers morceaux sont appliqués, puis il se lance dans une improvisation en français. ("impro, mon oeil !") En tous cas, le contact s'établit très vite et de manière très chaleureuse avec nous autres, le public. Les chansons du dernier album sont fredonnées et les quelques autres, reprises des précédents opus, sont chantées "tous en coeur" ("Soulstorm", "Murderer", "Up in my room"...) Patrice sautille, rigole, s'amuse et se balade en ballades sur scène.

Sans trop en faire, il nous emmène dans d'irrépréssibles envies de sauter sur place, lorsqu'il pause en ragga - hip-hop, cette voix donnant souvent l'impression d'être si maléable. Puis d' écouter cette même voix soul et plus douceureuse à d'autres instants, et repartir en reggae dépoussiéré à sa sauce.

Plusieurs cordes à son arc, mais également, plusieurs flèches dans son carquois ! Une telle diversité musicale avec autant d'aisance, à l'intérieur d'autant de "styles"  différents, m'a réellement laissé sous le charme de cet artiste, allant jusqu'à joué au beau milieu du public, au beau milieu de son concert (Accompagné de trois de ses musiciens, le keyboard étant resté sur scène. Ne me demandez pas pourquoi, j'en sais rien. Certainement était-il plus pleutre, ou tout simplement plus petit que les autres?!)

Je vous mets à l'aise tout de suite : Je la sens pas trop, la fin de cette chronique... Voire, pas géniale du tout...
Voyez ! J'vous avais pas menti !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album One de Patrice
La chronique de l'album Ville Nouvelle / Nouvelle ville de Pascal Bouaziz / Michel Cloup / Patrice Cartier
Patrice en concert au Festival Solidays 2004 (vendredi)
Patrice en concert au Festival Art Rock 2005 (Samedi)
Patrice en concert au Festival Solidays 2005 (dimanche)
Patrice en concert au Festival des terre-Neuvas 2006 (Samedi)
Patrice en concert au Festival de Saint Nolff 2006 - Fichez nous la paix !
Patrice en concert au Festival Beauregard #3 (édition 2011) - Dimanche
L'interview de Patrice (9 juillet 2004)
L'interview de Patrice (26 juillet 2010)

En savoir plus :
Le Myspace de Patrice
Le site officiel de Patrice

Crédits photos : Eric Ségelle (Retrouvez toute la série sur Taste of Indie)


17         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-08-02 :
Listen in Bed - Nina Simone 2/2(Mix #21)
 

• Archives :
Crack Cloud - Pain Olympics
We hate you please die - Waiting room
Cheyenne - Surprends-moi
Listen in Bed - Nina Simone 1/2 (Mix #20)
La Mare Aux Grenouilles #06 - Talk Show Culturel
L'éclair - Noshtta EP
Toybloïd - Modern Love
Listen in Bed - Jimmy Cobb (Mix #19)
Divers artistes - INTENTA Experimental & Electronic Music from Switzerland 1981-93
Thibault Noally & L'ensemble Les Accents - Alessandro Scarlatti : Il Martirio di Santa Teodosia
Benoît Menut - Les îles
Musica Nigella & Takénori Némoto - Chausson le littéraire
Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet - Echange
Marianne Piketty, Le Concert Idéal - L'Heure bleue
Silas Bassa - Silas
Kristiansand Symphony Orchestra sous la direction de Peter Szilvay - Eivind Groven Symphonies N°1 & 2
Jean-Efflam Bavouzet - The Beethoven Connection Vol1 : Sonatas by Clementi, Hummel, Dussek and Wölfl
Benjamin Biolay - Grand Prix
Merakhaazan - Veines
Marion Cousin & Kaumwald - Tu rabo par'abanico
Cie Guillaume Lopez - Anda-Lutz
François Club - Cobra
Yadam - Safeplace EP
Hailey Tuck - Coquette EP
Austyn - Désordres EP
Volo - Avec son frère
Daniel Jea - A l'instinct A l'instant
Epilexique - Cérébro Dancing
Fugu - As Found
Magic Malik - Fanfare XP, volume 2
- les derniers albums (6111)
- les derniers articles (158)
- les derniers concerts (2323)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1095)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=