Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Chelsea Wolfe - Françoiz Breut
Nouveau Casino  (Paris)  15 mai 2009

La scène est tout d'abord occupée par la chanteuse californienne folk, Chelsea Wolfe. Signée sur le label T-Rec, elle se lance dans l'exercice difficile de la première partie, seule en scène avec sa guitare électrique. Son allure étrange, ses bas troués, son bonnet rouge vissé sur la tête à la Commandant Cousteau, sont autant de signes d'une personnalité un peu hors-norme, doucement barrée. Les chansons sont solides, et la voix posée, Chelsea Wolfe interprète d'agréables petites ballades douces-amères. Cette entrée en matière satisfait un public qui, de toute façon, n'est venu que pour Françoiz Breut.

Françoiz Breut sera ce soir-là accompagnée uniquement par un batteur, et par son complice, guitariste et désormais moustachu, Boris Gronemberger. L'accompagnement musical sera donc plus minimal que lors de sa précédente apparition parisienne, au Point Éphémère en novembre dernier.

La bouche maquillée de rouge, dans un ensemble strict chocolat, un chemisier bleu orné d'une broche en camée, Françoiz est à l'aise sur scène. Elle continue de chanter les yeux fermés, mais sa main gauche a cessé depuis longtemps de compter les mesures. Les premières chansons sont consacrées au dernier album, A L'Aveuglette. Sur le quatrième morceau, "Les Jeunes Pousses", la batterie se fait plus présente, Françoiz se tourne vers ses musiciens, les regarde en souriant, commence à faire quelques pas sur scène.

Devant un public essentiellement trentenaire et quadragénaire, c'est une femme indépendante qu'on retrouve. Une femme qui a écrit pour la première fois les paroles de ses chansons pour le dernier album, une femme de plus en plus indépendante. C'est aussi un personnage qui a une place à part sur la scène française, de par la qualité de ses textes, la justesse et l'émotion de son chant, ses collaborations passées.

"De Fil En Aiguille" sera aussi l'un des moments forts de ce concert. Françoiz et ses musiciens échangent des regards, se sourient, un profond respect règne entre eux. Le concert sera traversé de moments de grâce :"Le Don D'Ubiquité", "Ma colère", "Si tu disais", "Ultimo", "Please Be Hangry".

En cours du spectacle, le public est réellement tombé sous le charme, à l'aune des sourires qui illuminaient les visages. En rappel, l'un demande "Le Nord", un autre "Le Ravin", ce sera finalement "A L'Origine Du Monde", "de notre fou préféré, Katerine" dixit Françoiz, qui clôturera une soirée toute en douceur et en subtilité.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Pain Is Beauty de Chelsea Wolfe
La chronique de l'album Abyss de Chelsea Wolfe
La chronique de l'album A l'aveuglette de Françoiz Breut
La chronique de l'album La chirurgie des sentiments de Françoiz Breut
Françoiz Breut en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2005 (mercredi)
Françoiz Breut en concert au Café de la Danse (lundi 18 février 2013)
Françoiz Breut en concert au Trianon (mardi 15 décembre 2015)
La conférence de presse de Françoiz Breut (20 avril 2005)
L'interview de Francoiz Breut (3 janvier 2009)

En savoir plus :
Le Myspace de Chelsea Wolfe
Le site officiel de Chelsea Wolfe
Le Myspace de Françoiz Breut
Le site officiel de Françoiz Breut


Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-07-12 :
La Mare Aux Grenouilles #06 - Talk Show Culturel
L'éclair - Noshtta EP
Toybloïd - Modern Love

• Edition du 2020-07-05 :
Listen in Bed - Jimmy Cobb (Mix #19)
Divers artistes - INTENTA Experimental & Electronic Music from Switzerland 1981-93
Thibault Noally & L'ensemble Les Accents - Alessandro Scarlatti : Il Martirio di Santa Teodosia
Benoît Menut - Les îles
Musica Nigella & Takénori Némoto - Chausson le littéraire
Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet - Echange

• Edition du 2020-06-28 :
Marianne Piketty, Le Concert Idéal - L'Heure bleue
Silas Bassa - Silas
Kristiansand Symphony Orchestra sous la direction de Peter Szilvay - Eivind Groven Symphonies N°1 & 2
Jean-Efflam Bavouzet - The Beethoven Connection Vol1 : Sonatas by Clementi, Hummel, Dussek and Wölfl
Benjamin Biolay - Grand Prix
Merakhaazan - Veines
Marion Cousin & Kaumwald - Tu rabo par'abanico
 

• Archives :
Cie Guillaume Lopez - Anda-Lutz
François Club - Cobra
Yadam - Safeplace EP
Hailey Tuck - Coquette EP
Austyn - Désordres EP
Volo - Avec son frère
Daniel Jea - A l'instinct A l'instant
Epilexique - Cérébro Dancing
Fugu - As Found
Magic Malik - Fanfare XP, volume 2
Listen in Bed - Springtime With No Harm (Mix #18)
Listen in Bed - Two Lovers (Mix #17)
Cold War Kids - New Age Norms 1
The Nits - Knot
Ensemble Thélème & Quatuor XASAX - Mutations Les chimères de Clément Janequin
Les Marquises - La battue
Sarah Lancman - Parisienne
Charles-Baptiste - Le Love & le Seum
Gontard! - Le Sismographe / Noyé 45 tours
Olivier Perrot - C'est la vie
Camille Bénâtre - Après le soir
Roseland - To save what is left
Dätcha Mandala - Interview
Listen in Bed - Plus Rien (Mix #16)
Mcbaise - Raviolo EP
Fontiac - Oxurya EP
YN - Chants de force EP
Söng Söng - Polychrome sounds from the underground
Olivier Savaresse - Acapas
Dätcha Mandala - Hara
- les derniers albums (6108)
- les derniers articles (156)
- les derniers concerts (2323)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1095)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=