Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Heureux vivons (la mort en attendant
Théâtre Le vent se lève  (Vitry-sur-Seine)  juillet 2009

Comédie écrite et mise en scène par Virginie Ansara, avec Aurélie Chatelard, Marie Coquand, Hélène Durut, Sophie Jullien, Bénédicte Laborie, Frédéric Monnot, Patricia Moreau et Cyril Perrin.

Les acteurs, en costumes, jouent une pièce de théâtre baroque, dos au public. Le spectateur assiste à la générale de presse d'un nouveau spectacle. Il voit les coulisses, et surtout il assiste à l'après-spectacle. Car au sein de la troupe, tout n'est pas rose, les acteurs ne s'entendent pas entre eux, la metteuse en scène est capricieuse et tyrannique, un des acteurs boit... Mais surtout, tous sont là à courir le cachet afin de conserver leur statut d'intermittent ou pour des raisons qui ont plus à voir avec leur orgueil, plutôt que par envie ou pour amour de l'art.

Juste avant la première, les critiques tombent. C'est la distribution qui déplaît à la presse. Ni une, ni deux, la metteuse en scène décide, vingt minutes avant la première représentation publique, que les acteurs doivent intervertir leurs rôles. S'ensuit alors un festival vraiment savoureux de gaffes, de mauvais placement des acteurs, d'inversion de texte, de contrepèteries...

Cette troupe amateur, le Studio Tarento, a réussi une pièce enlevée, drôle, vivante, à la mise en scène originale et efficace, à la scénographie simple mais éclairée, et dont le niveau de jeu rivalise facilement avec celui de professionnels.

Tout d'abord, la scénographie de Coralie Martin élaborée à partir de rideaux transparents qui met le spectateur à l'arrière de la scène ou dans les coulisses dans une position de voyeur des dessous de la pièce et des enjeux, puis enfin dans leur position de spectateur face à la scène, est une idée originale qui fonctionne parfaitement.

La mise en scène, de Virginie Ansara, qui fait sortir les acteurs jusqu'en dehors du théâtre, qui les oblige à un jeu constant parce que les "coulisses" sont sur scène, qui n'oublie pas les détails mais attire le regard du spectateur vers le lieu de l'action sert particulièrement bien ses acteurs. Les voir jouer dos au public au début de la pièce, intrigue autant qu'irrite. De plus, les blancs, les pauses, les silences, l'utilisation d'une voix off pour éclairer les motivations des personnages, permettent de mettre encore plus en relief les effets comiques - de texte ou de situation - qui suivent.

Marie Coquand et Cyril Perrin, dans les rôles du comte et de l'abbesse qui requièrent une présence constante sur scène, montrent tous deux un véritable talent comique. Aurélie Chatelard, Sophie Jullien, Bénédicte Laborie et Patricia Moreau enfilent avec un grand naturel l'habit qui a été taillé pour eux (ou plutôt les habits, puisque chaque acteur joue à la fois le rôle de l'acteur et deux rôles dans la pièce à l'intérieur de la pièce). Quant à Hélène Durut et Frédéric Monnot, servis par des rôles plus discrets dans la seconde partie du spectacle, ils savent se montrer efficaces lorsqu'ils sont sous les projecteurs. La performance des acteurs, dirigés par Virginie Ansara, a été, je le redis, de très grande qualité pour chacun d'entre eux, étonnante pour des amateurs, et bien supérieure à celle de certains professionnels.

Le public qui avait énormément ri pendant la représentation, était visiblement ravi à l'issue du spectacle et a chaleureusement applaudi toute la troupe, qui n'avait ménagé ni le travail ni les efforts, et qui le méritait amplement.

 

Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 29 novembre 2020 : Culture Globale

Ca y est vous n'avez plus d'excuse pour ne pas vous rendre dans les librairies, disquaires et autres lieux de culture chers à nos coeurs, alors FONCEZ ! si vous avez besoin d'un prétexte : On n'a jamais été aussi proche de Noël !

Du côté de la musique :

"I know that you know" de Eau Rouge
"In town" de Switch Trio
"May our chambers be full" de Emma Ruth Rundle & Thou
"The messenger" de Hélène Grimaud
"Songs" de Patrick Messina & Fabrizio Chiovetta
"Star feminine band" de Star Feminine Band
"Signs" de Vaiteani
"Stay" de Valerie June
"Grand plongeoir" de Yves Marie Bellot
"Selectorama" Le nouveau mix (S2M4) de Listen In Bed
"De là" de Clarys
et toujours :
"Sweet roller" de Al Pride
"After the great storm" et "How beauty holds the hand of sorrow" de Ane Brun
"Bisolaire" de Fredda
"Stillness" de Laetitia Shériff
"Un soir d'été" de Aurore Voilqué Trio
"Warning bell" de Daniel Trakell
"Trip" de Lambchop assortie de la nouvelle émission de Listen in Bed "Lambchop's Trip"
"Glo" de Manuel Bienvenu
"Serpentine prison" de Matt Berninger
"Je ne vous oublierai jamais" de Morgane Imbeaud
"Lockdown care bundle EP" de Nadeah
"Nashville tears" de Rumer

Au théâtre at home :
avec les captations vidéo de :
"Les Géants de la montagne" de Luigi Pirandello
"Très chère Mathilde" de Israel Horovitz
"Une des dernières soirées de carnaval" de Carlo Goldoni
"Un amour de jeunesse" de Ivan Calbérac
"La Vérité" de Florian Zeller
"Ils se sont aimés" de Pierre Palmade et Muriel Robin
"La croisière ça use" de Emmanuelle Hamett
"Cyrano m'était conté" de Sotha
et un air d'opéra avec "Miranda" d'après Shakespeare et Purcell

Expositions :

en virtuel :
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"Cristo et Jeanne Claude" au Centre Pompidou
"Jim Dine - A day longer" à la Galerie Templon

"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris
"Pierre Soulages" à l'espace culturel départemental Lympia à Nice
"La "Collection Emil Bührle" au Musée Maillol
"Paris Romantique 1815-1848" au Petit Palais
"Léonard de Vinci" au Musée du Louvre
"La vitrine Gallé" au Musée des Arts et Métiers
et les collections du Musée Guggenheim de New York

Cinéma :

at home en steaming gratuit :
"Caché" de Michael Haneke
"Au loin s'en vont les nuages" de Aki Kaurismaki
"Une valse dans les allées" de Thomas Stuber
"La Lune de Jupiter" de Kornel Mundruczo
"L'enfant d'en-haut" de Ursula Meier
"Le beau monde" de Julie Lopes Curval

Lecture avec :

"L'intériorité dans la peinture" de Pierre Soulages & Anne-Camille Charliat
"Coco de Paris" de France de Griessen
"Considérations sur le homard tome 2" de David Foster Wallace
"Intuitions" de Paul Cleave
"Les aveux" de John Wainwright
"Les ratés de l'aventure" de Titayna
"Un été de neige et de cendres" de Guinevere Glasfurd
et toujours :
"Lire les morts" de Jacob Ross
"La mer sans étoiles" de Erin Morgenstern
"Les filles mortes ne sont pas aussi jolies" de Elizabeth Little
"Batailles" de Isabelle Davion & Béatrice Heuser
"De Gaulle et les communistes" de Henri Christian Giraud

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=