Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Maceo Parker
Le Plan  (Ris-Orangis)  jeudi 3 décembre 2009

James Brown, George Clinton, Bootsy Collins, Prince : les noms prestigieux avec lesquels Maceo Parker a écumé les salles de concert au cours de sa carrière donnent des étincelles dans les yeux et placent un peu mieux le personnage.

Maceo Parker en impose. Par son parcours et sa virtuosité au saxophone. Cela saute aux yeux : nous avons affaire à un musicien à l'expérience immense et au bagage exceptionnel. Malgré les milliers de concerts qu'il a déjà donnés, il poursuit sans relâche sa mission : donner et prendre du plaisir sur scène. Et ça marche : pendant près de 3 heures, il a délivré un set hautement funky maîtrisé de bout en bout.

L'ambiance, un peu retenue dans la salle au début, s'est progressivement réchauffée, le public se lâchant au fur et à mesure. Maceo nous a avertis au début du concert : "le jazz, c'est pour lire le journal, nous, on fait du funk !". Une façon de replacer les débats : ce soir, c'est groove à tous les étages ! Servi par une session rythmique en béton armé, un guitariste et un bassiste à l'aisance déconcertante, un clavier imperturbable, un trompettiste et un trombone géniaux, Maceo joue sur du velours. Seuls les choristes (dont le fils de Maceo) sont un peu en retrait. Ce qui impressionne le plus, c'est la facilité apparente des musiciens. Tout est remarquablement en place, ils jouent juste, se trouvent les yeux fermés et sont rythmiquement imperturbables : l'unisson est parfait entre les cuivres, il n'y a pas une croche qui dépasse, pas un demi-soupir oublié. Ce soir, les fausses notes vont être rares...

Maceo sait également être un chanteur étonnant, tout en rupture, avec un phrasé rythmé très inspiré d'un certain James Brown. Il fera d'ailleurs des clins d'oeil réguliers au Godfather ("Papa's Got A Brand New Bag" notamment) puis à Ray Charles ("What I'd Say"). Le concert atteint les deux heures sans que l'on s'en rende compte, jusqu'à ce que Mr. Parker joue les prolongations pour un rappel de presque une heure. L'envie de faire durer le plaisir est très compréhensible mais là, trop c'est trop : après la vingtième présentation de son groupe et le cinquième "WE love YOU !" adressé au public, les musiciens se retirent.

Nous retiendrons donc de ce show ses très bonnes deux premières heures. Le rappel sentait un peu le réchauffé, mais qu'importe : Maceo Parker et sa troupe nous ont donné ce soir une leçon de funk en bonne et due forme.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Maceo Parker en concert au Festival des 3 éléphants 2006
Maceo Parker en concert à Oeno Music Festival #2 (édition 2015)

En savoir plus :
Le site officiel de Maceo Parker
Le blog de Pierre


Pierre Baubeau         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-02-16 :
Octave Noire - Monolithe
Mira Cétii - Cailloux & météores
Fontiac - The Wall single
Thorbjorn Risager & The Black Tornado - Come on In
The Inspector Cluzo - Brothers in Ideals
Mokado - Ghosts EP
Baptiste Dupré - Petites choses et vaste monde
The Jackson Pollock - Frustration - Le Fil
Sotomayor - Orígenes
Stone Temple Pilots - Perdida
Ásgeir - Bury the Moon
Sunflowers - Endless Voyage
Listen In Bed - M. I. A. (émission 10)

• Edition du 2020-02-09 :
Listen in Bed - Ooh Hah (Mix #10)
Loki Lonestar - Show no Mercy
Caesaria - I become a Beast
Jon Boutellier - On Both Sides of The Atlantic
Claudia Solal & Benoît Delbecq - Hopetown
Moonlight Benjamin - Simido
Jean-Philippe Collard - Granados Goyescas
Mira Cétii - Cailloux & météores
Kid Francescoli - Lovers
Cyril Adda - L'îlot
 

• Archives :
Feu Robertson - The Underground Secession
Bo - Everything Begins EP
Tito Candela - Paradais EP
Jean-Louis Bergère - Ce qui demeure
Rodrigue - A fuck toute - A love toute
André Minvielle & Papanosh - Prévert Parade
Superbravo - Sentinelle
Ensemble Gustave - Bretagne[S]
Hortense Cartier-Bresson - Brahms : Fantasien, 116, Intermezzi, 117 & Klavierstücke, OP. 118
En attendant Ana - Juillet
Listen in Bed - Whosampled.com, part 2 (Mix #9)
Listen in Bed - Il Est Où Le Bonheur (émission 9)
Blankass - C'est quoi ton nom ?
Alexandre Tharaud - Pesson, Abrahamsen & Strasnoy : Piano Concertos
Naclia - La légende de Naclia
Pierre Génisson, BBC Concert Orchestra & Keith Lockhart - Swing, a Benny Goodman Story
Theo Hakola - Water is wet
Le Noiseur - Musique de chambre
Cyril Mokaiesh - Paris-Beyrouth
Mr Bosseigne - Theo Lawrence - Le Fil
No One is Innocent - Interview
Tristen - Les identités remarquables
Listen in Bed - Vinyle, Suite No 2 (émission 8)
Bombay Bicycle Club - Everything Else Has Gone Wrong
Burkingyouth - Fire EP
Andriamad - Jaimalé EP
Abel Orion - Late Night Music EP
Okidoki - When Oki meets Doki EP
Ensemble Consonance - François Bazola - Dolci Affeti
Emmanuel Tugny - Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)
- les derniers albums (5921)
- les derniers articles (144)
- les derniers concerts (2322)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1085)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=