Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Sanseverino
Les Faux Talbins  (Columbia)  novembre 2009

Ah, il nous avait fait patienter depuis Exactement, l’ami Sanseverino ! Un live au Bouffes du Nord pour prendre notre mal en patience, farci d’accordéons et de surprises pour le public… Et puis, enfin, le tout nouvel album de Sanseverino est sorti courant novembre et fait déjà beaucoup parlé de lui. Les Faux Talbins semble marquer une véritable révolution dans la discographie de l’artiste étiqueté swing. Un album au son beaucoup plus dur, à la consistance rock indéniable. Un album qui ne ressemble en rien à ce que Sanseverino avait produit avant…

En rien ? Pas vraiment… Pour les observateurs attentifs, cet opus est finalement parfaitement cohérant avec l’artiste et son parcours. Rock’n roll, Stéphane Sanseverino l’a toujours été. L’homme aux multiples tatouages et piercings a toujours dégagé une énergie sauvage sur scène, une provocante tendresse et un amour assuré du mélange et de la rencontre. Grand admirateur d’AC/DC, combien de fois pendant ses précédentes tournées a-t-il sublimé une tranquille pompe manouche avec un furieux solo électrique, aussi percutant qu’inattendu. Sa reprise de "Rimini" des Wampas aux Bouffes du Nord et ses collaborations avec Parabellum, sont autant d’indices pour nous rappeler que l’étiquette bobo du chanteur swing était sûrement collée avec trop d’empressement et que, finalement, sa famille de cœur est tout autant à chercher du coté rock alternatif que du côté manouche, et sûrement bien plus que coté nouvelle scène française. D’ailleurs, pour rappel, Hervé Legeay, le guitariste qui l’accompagne depuis Le Tango des gens – dont la pochette était d’ailleurs dèjà bien rock’n Roll… – bien avant de devenir élève et guitariste de Romane, est un pur produit de la scène rock-punk des années 80 (notamment avec Stepping Stones, qui assura entre autre des premières parties de Bowie et Iggy Pop !).

Les Faux Talbins est donc un album réfléchi, riche et complexe. On évolue dans une ambiance de vieux films en noir et blanc. Quelques airs rockabilly, bluegrass ("Les mariolles") ou cajuns ("Finis ta vaisselle") accompagnent les blousons noirs. Quelques clins d’œil rétros à San Antonio ou Gene Vincent colorent en sépia quelques pistes, qui parfois nous rappellent même Fréhel et son univers réaliste ("Rita et Riton"). Mais cet album est aussi très moderne – "Chérie c’est la guerre !" à la mélodie tzigane bien balancée – et suffisamment provocant et drôle ("Tu pues Benny" – "Je suis un malade mental" – "Je t’aime pas") pour nous promettre des grands moment de live !

Cet album est une vraie réussite qui dévoile un peu plus sa profondeur à chaque écoute. Saltimbanque depuis son enfance, Sanseverino continue donc d’avancer, s’inspirant des paysages changeants qui défilent, assumant, sans mépris, le pied de nez fait à tout ceux qui le souhaitent figé dans le formol et qui réclament sans cesse le même album, pour satisfaire leurs oreilles de consommateurs.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Sanseverino en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2004
Sanseverino en concert au Festival Solidays 2004 (samedi)
Sanseverino en concert au Festival Les Rockeurs ont du coeur 2005
Sanseverino en concert au Festival des Vieilles Charrues 2007 (jeudi)
Sanseverino en concert au Festival Les Nuits Secrètes
Sanseverino en concert à Denfert Rochereau (dimanche 21 juin 2009)
Sanseverino en concert au Fil (vendredi 18 décembre2009)

En savoir plus :
Le Myspace de Sanseverino


Cyril Hortala         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 10 janvier 2021 : En route pour l'aventure

On ne sait pas encore ce qui nous attend en 2021, espérons pouvoir enfin retourner voir des spectacles bientôt, en attendant on va essayer d'organiser de nouveaux des concerts en live sur notre chaine Twitch. On vous en parle bientôt. D'ici là, voici la sélection de la semaine.

Commençons par le sommaire et le replay de la Mare Aux Grenouilles #18

Du côté de la musique :

"Vivaldi, Le quattro stagioni" de Alexandra Conunova
"Contrastes" de Duo W
"Beethoven, si tu nous entends" de La Symphonie de Poche & Nicolas Simon
"Ras la trompe" de Lila Tamazit Trio
"La sélection de Julien Bousquet" émission #6 de Listen In Bed
"Fleurs" de Mélody Louledjian & Antoine Palloc
"Monks of nothingness" de Olivier Lasiney & Yantras
"In paradisum" de Schola Cantorum of the Cardinal Vaughan Memorial School
et toujours :
"Le cas très inquiétant de ton cri" de MelmACHello
"Douze oiseaux dans la forêt de pylônes électriques" de Nicolas Jules
"L'allégresse" de DaYTona, la 200ème chronique de CycoLys
"Across the universe" Saison 2, Mix 7, encore un beau mix de Listen In Bed
"Hiver(s)" de Matthias Billard

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Le dernier jour du jeûne" de Simon Abkarian
"Ali Baba" de Macha Makeieff
"Mon père avait raison" de Sacha Guitry
"Adieu Monsieur Haffmann" de Jean-Pierre Daguerre
"Le canard à l'orange" de Marc-Gilbert Sauvajon
"Une heure de tranquillité" de Florian Zeller
"Madame Arthur ose Bashung"

Expositions :

en virtuel :
"Picasso et la bande dessinée" au Musée Picasso
"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris
"Soulages" à l'Espace Lympia
"Christian Dior, couturier du rêve" au Musée des Arts Décoratifs
"Bacon en toutes lettres" au Centre Pompidou
"Turner, peintures et aquarelles - Collections de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Delacroix" au Musée du Louvre
"Berthe Morisot" au Musée d'Orsay

Cinéma :

at home :
"Dim Sum Funeral" de Anna Chi
"Son of Sofia" d'Elina Psykou
"Fin du monde" de Carolina Hellsgård
"Brooklyn" de Pascal Tessaud
"Hôtel Fantôme" de Daniel Kehlmann
"Motherland" de Tomas Vengris
"La classe volante" de Kurt Hoffmann
et un regard vers le cinéma hollywoodien avec :
"Le plus grand cirque du monde" de Henry Hathaway
"Une étoile est née" de William Wellman
"La Taverne de la Jamaïque" d'Alfred Hitchcock
"Top Secret" de Blake Edwards

Lecture avec :

"Inside story" de Martin Amis
"Là où nous dansions" de Judith Perrignon
"Le bonheur est au fond du couloir à gauche" de J.M. Erre
"Les douze morts de Napoléon" de David Chanteranne
"Tiger" de Eric Richer
"Un papillon, un scarabée, une rose" de Aimee Bender
et toujours :
"59 rue des Archives" de Bruno Guermonprez, David Koperhant & Rebecca Zissmann
"Oeuvres complètes III" de Roberto Bolano
"Vox populi" de Thomas Harnois

Du côté des jeux vidéos :

Les jeux de l'année selon Boris Mirroir de Doom à Minoria !
"DevilZ, Survival" sur PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=