Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Clarence Bucaro
New Orleans  (Rykodisc)  novembre 2009

New Orleans… ville la plus peuplée de Louisiane, haut lieu du jazz et nom du nouvel album du new-yorkais, Clarence Bucaro. Cet artiste qui a enregistré les compositions dans la ville sus mentionnée, reste dans un registre traditionnel avec 10 titres qui manquent un peu, voire cruellement, d’originalité.

New Orleans est un album tranquille entre jazz, rythm & blues, soul pour les longues soirées d’hiver qu’on préfère généralement passer dans la chaleur d’un cocon aux lumières tamisées. C’est un peu le calme retrouvé entre deux tempêtes ! La Nouvelle-Orléans connaît sans doute plus de perturbations météorologiques à l’année.

Le bilan est semblable au gris d’un ciel orageux. Clarence est jeune, plutôt beau gosse, mais le disque n’a jamais joint l’image à la musique si ce n’est à travers la pochette. L’instrumentation à grands renforts de cuivres et d’harmonica réhausse les mélodies surexploitées. Mr Bucaro nous propose sa soul avec un timbre un peu nasillard, inspiré de ces nombreuses influences pour ne pas citer le célèbre Neil Young. La frontière entre son univers et celui d’un Jackson Browne est floue bien que le résultat soit plus proche du chanteur écossais (à minettes mais néanmoins talentueux), Paolo Nutini. Avec des compos plus novatrices et en traînant ses valises encore plus loin, la notoriété du new-yorkais pourrait éventuellement atteindre celle des deux précédents artistes.

En tout cas, je suis dans l’incapacité de dire que cet album est exceptionnel et que je l’attendais de pied ferme. En même temps, je culpabilise de tenir de tels propos car le résultat est honnête. La fadeur ne condamne pas l’honnêteté. Des titres comme "Let me Let Go of You", "Light in Your Eyes" ou encore "The Other End" très swing, parlent d’amour et nous conduisent à diriger spontanément l’index vers la touche replay. Les chœurs teintés gospel font une judicieuse apparition sur la plupart des morceaux. Encore une fois, le mérite en revient à un arrangement savamment orchestré dans une musique où le feeling détient une place capitale. En résumé, ni emballé, ni déçu. Juste un disque, comme tant d’autres, à poser sur la pile prête à tomber des fanas du genre.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Clarence Bucaro
Le Myspace de Clarence Bucaro


Sarah Defaye         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

Abonnez vous à la Newsletter pour recevoir, outre les mises à jour en avant première, des infos de première importance et peut être des choses dont vous n'avez même pas encore imaginé l'existence et l'impact sur votre vie... et nous non plus.

se désabonner, changer son mail ... c'est ici!


» Contacter un membre ou toute
   l'équipe (cliquez ici)


Afficher les chroniques d'un membre :

Liste des chroniques... Cécile B.B.
Liste des chroniques... David
Liste des chroniques... Didier Richard
Liste des chroniques... Fred
Liste des chroniques... Jean-Louis Zuccolini
Liste des chroniques... Julien P.
Liste des chroniques... LaBat’
Liste des chroniques... Laurent Coudol
Liste des chroniques... Le Noise (Jérôme Gillet)
Liste des chroniques... Margotte
Liste des chroniques... MM
Liste des chroniques... Monsieur Var
Liste des chroniques... Nathalie Bachelerie
Liste des chroniques... Nicolas Arnstam
Liste des chroniques... Paola Simeone
Liste des chroniques... Philippe Person
Liste des chroniques... Rickeu
Liste des chroniques... Séb.T

 

Les articles de ce site sont la propriété de froggydelight.com et de leurs auteurs.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=