Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Fièvre
Théâtre des Mathurins  (Paris)  janvier 2010

Monologue dramatique de Wallace Shawn, mise en scène de Lars Norén, avec Simona Maïcanescu.

Arrivée par la salle, une femme timide à la démarche hésitante investit la scène pour y raconter son histoire : celle d’une femme aisée qui, à la suite de la lecture d’un livre déposé devant sa porte (et quel livre) et d’un voyage dans un pays pauvre, prend soudainement conscience de l’injustice sociale.

On ne peut entrer dans "Fièvre" que si l’on accepte de se faire emporter par une vision neuve, décalée, mais définitivement indélébile. Ecrit par Wallace Shawn, auteur et acteur new-yorkais, à la fin des années 80 mais plus actuelle que jamais, la pièce décrit une révélation face à la terrible banalisation de la pauvreté, face à l’insoutenable qu’on avait fini par admettre par habitude, résignation ou volonté de garder son petit niveau de confort.

Simona Maïcanescu, qui a traduit et adapté le manuscrit de l’anglais, porte avec un feu ininterrompu l’émotion qui la submerge. La comédienne offre une performance atypique parce que loin du jeu et même du théâtre : elle est dans la vie, dans ce monde et porte une parole dont il est rare qu’elle soit dite avec une telle simplicité, une telle vérité, une telle évidence. A voix basse, entre confidence et don, elle retrace lentement ce parcours de femme riche qui découvre l’obscène vérité et le bouillonnement dans son âme qui s’ensuit ; l’émotion affleurant tout au long, marquée par des tortillements de mains et des accélérations en fins de phrases.

La mise en scène de Lars Norén, dont on comprend qu’il puisse participer à ce projet tant il ressemble à ses propres pièces (la violence en moins) est la plus minimaliste qu’il soit, le maître suédois n’ayant visiblement pas voulu "théâtraliser" le moins du monde le spectacle. La scénographie est également la plus dépouillée possible puisqu’elle n’est constituée que d’un cyclo, toile tendue en fond de scène qui change imperceptiblement de couleur au fil du monologue et des différentes étapes qui le jalonnent. Et le costume, robe chic garnie d’ornements et talons hauts, signes ostentatoires de richesse dont elle se sépare à la fin, symbolisent clairement l’abandon à ce monde occidental, repus et autiste.

Au-delà du spectacle, il y a là un acte unique qui agit sur nos consciences d’européens privilégiés comme un électrochoc. Et pour qui découvre ce texte fulgurant et essentiel, il y aura fatalement un avant et un après "Fièvre" : l’étincelle qu’il allume se propagera bien au-delà de la représentation, éclairant d’une perspective nouvelle notre vision du monde et y répercutant l’écho dans nos vies.

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-11-01 :
Promenade de santé - Théâtre Le Verbe Fou

• Edition du 2020-10-25 :
Tout Dostoievski - Théâtre Le Lucernaire

• Edition du 2020-10-18 :
Saccage - Manufacture des Abbesses
Le Dernier jour d'un condamné - Théâtre Essaion
Jeanne d'Arc - Théâtre de la Contrescarpe
Don Juan - Théâtre national de Chaillot
L'Art de conserver la santé - Théâtre de la Bastille
On purge bébé - Théâtre de l'Atelier
Here & Now - Centre Culturel Suisse
Le destin moyen d'un mec fabuleux - Studio Hébertot
 

• Archives :
Virginie Hocq ou presque - Théâtre Tristan Bernard
Nicolas de Staël - La fureur de peindre - Théâtre Le Lucernaire
Un jour, je reviendrai - Théâtre de Sartrouville
L'Habilleur - Théâtre Berthelot
La Légende du Saint Buveur - Théâtre du Petit Montparnasse
Petit frère, la grande histoire Aznavour - Théâtre 12
Aux 2 colombes - Théâtre Le Ranelagh
Le petit coiffeur - Théâtre Rive Gauche
Mon âge d'Or - Théâtre Les Rendez Vous d'Ailleurs
L'Amérique n'existe pas - Théâtre Essaion
Et le coeur fume encore - Théâtre Gérard Philippe
Vivre ! - Théâtre la Colline
Un cadeau particulier - Théâtre Le Funambule-Montmartre
Exils intérieurs - Théâtre des Abbesses
La loi de la gravité - Comédie de Béthune
Exécuteur 14 - Théâtre du Rond-Point
Lorsque Françoise paraît - Théâtre Lepic
Crésus - Théâtre Athénée-Louis Jouvet
Flagrant déni - Théâtre de la Huchette
Les spectacles - Octobre 2020
Le Grand Inquisiteur - Théâtre national de l'Odéon
Philippe K. ou la fille aux cheveux noirs - Théâtre de la Tempête
Les Pieds tanqués - Théâtre 12
Le Grand Théâtre de l'épidémie - Théâtre de Poche-Montparnasse
Le Quai de Ouistreham - Théâtre 14
Le nom sur le bout de la langue - Théâtre de la Huchette
Crise de nerfs - Théâtre de l'Atelier
La folle et inconvenante histoire des femmes - Théâtre Le Funambule-Montmartre
Iphigénie - Ateliers Berthier
Sabbat - Théâtre 13/Seine
- les derniers (3)
- les derniers albums (5)
- les derniers articles (4)
- les derniers concerts (8)
- les derniers expos (2)
- les derniers films (3)
- les derniers interview (1)
- les derniers interviews (264)
- les derniers livres (3)
- les derniers spectacles (6956)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=