Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Blonde Redhead
Misery is a butterfly  (4AD)  avril 2004

La première fois que j’ai entendu cet album, un frisson m’a parcouru le dos. Puis j’ai eu envie de rejoindre la lumière, le soleil, sortir au grand air. Embarquer un lecteur de CD portable, ce disque Misery is butterfly, une monographie de Nicolas de Staël et me jeter sur un gazon bien frais pour dévorer tout cela.

Mais voilà. Coincé entre mes quatre murs, je ne peux pas aller bien loin. Du coup, je m’assoie, ferme les yeux – je ne les rouvre que pour compulser les paysages méditerranéens tels que les perçoit de Staël dans le recueil que j’ai extrait de la bibliothèque – et j’écoute.

Et ce que j’entends tout au long de cet album est merveilleux, unique, presque irréaliste. Une musique fantastique, chaude, épaisse envahit mes songes alors que la voix sexy de Kazu Makino m’inspire d’autres pensées, plus sensuelles, moins tranquilles celles-là mais tout aussi douces et envoûtantes.

Etrangement quand j’entends "Magic Mountain" (neuvième titre de l’album), je me jette sur mon magnétoscope, farfouille parmi la pile des cassettes vidéo et m’empresse de placer "Histoire d’O" dans le lecteur.Sais pas pourquoi...(je n’explique toujours pas mon geste.)

... mais les images, fantomatiques, romantiques et érotiques que je vois alors (j’ai coupé le son) s’accordent très bien avec les reproductions de De Staël et les prodigieuses sonorités des Blonde Redhead.

Oui voilà cet album est presque sensuel, presque érotique. Hum ! Bon, je descends de mon nuage...

Les Blonde Redhead ont fait du chemin depuis Melody of Certain Damaged Lemons sorti en 2000. L’attente a été longue, notre patience commençait à atteindre ses limites mais – ô sublime – Misery is butterfly vient récompenser notre endurance. C’est un véritable plaisir, inédit à ce jour, que d’entendre des titres comme "Elephant Woman" qui atteint des sommets (et ce n’est que le premier titre !), comme "Misery is butterfly" ou "Falling man".

Délaissant les ambiances bruyantes, les différents sons (cordes, guitares, électroniques, batterie...) fusionnent, se lient, forment une trame qui s’évapore à la fin de chaque titre. Une osmose est créée. Tous les instruments et les voix (Amedeo Pace et Kazu Makino) trouvent leur place : rien de superflu ici.

En plus, le tout est emballé dans un packaging terrible, original et luxueux tout à fait dans la ligne 4AD.

Misery is butterfly est un bijou, une merveille. Appelez cela comme vous voulez : de l’avant-garde noisy, de la pop baroque expérimentale…Je m’en fiche. Je sais seulement que cet album est le meilleur que j’ai écouté en 2004, et peut être même depuis 2003.

Et de loin.

 

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album 23 de Blonde Redhead
La chronique de l'album Penny Sparkle de Blonde Redhead
La chronique de l'album Barragàn de Blonde Redhead
La chronique de l'album Masculin Féminin de Blonde Redhead
Articles : Photos Blonde Redhead et Girls in Hawaii - La Route Du Rock
Blonde Redhead en concert au Festival La Route du Rock 2004 (dimanche)
Blonde Redhead en concert au Festival Primavera sound 2007 (vendredi)
Blonde Redhead en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Vendredi)
Blonde Redhead en concert au Bataclan (17 avril 2008)
Blonde Redhead en concert au Festival Rock en Seine 2011 - Programmation du samedi
Blonde Redhead en concert au Festival La Route du Rock #21 (samedi 13 août 2011)
La conférence de presse de Blonde Redhead (août 2004)


Olivier K         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-09-20 :
The Apartments - In and out of the light
La Caravane Passe - Nomadic Spirit
Babylon Circus - State of Emergency
Atrisma - Chrone EP
Orchestre national d'Auvergne & Roberto Forés Veses - Berg, Webern, Schreker
Marie-Gold - Règle d'or

• Edition du 2020-09-13 :
Thomas Bel - Cerna Vez
Bandit Bandit - Bandit Bandit
Jeanne Added - Both Sides
Gabriel Tur - Papillon Blanc
Emily Loizeau - Run Run Run (Hommage à Lou Reed)
Emily Loizeau - Le Centquatre
Collectif La Boutique - Twins
Hugo Chastanet - Dix chansons naturelles et sauvages
Elysian Fields - Transience of life
 

• Archives :
Théo Fouchenneret - Beethoven : Waldstein & Hammerklavier
Inflatable Dead Horse - Love Songs
Lisza - Charango
Alexis HK - Comme un ours (Live)
Morgane Ji - Woman Soldier
Feldup - A thousand doors, just one key
Vladimir Torres - Inicial
Creeper - Sex, Death & The infinite Void
Fantastic Negrito - Have You Lost Your Mind Yet ?
Plumes - Oh Orwell
Rue de Tanger - Simone
Anna Aaron - Pallas Dreams
Biffy Clyro - A Celebration of Endings
All We Are - Providence
Ana Carla Maza - La Flor
Listen in Bed - Lazy Lagoon (Mix #22)
Neil Young - Homegrown
Vertige - Populaire
Talisco - Inner songs
Listen in Bed - Nina Simone 2/2(Mix #21)
Crack Cloud - Pain Olympics
We hate you please die - Waiting room
Cheyenne - Surprends-moi
Listen in Bed - Nina Simone 1/2 (Mix #20)
La Mare Aux Grenouilles #06 - Talk Show Culturel
L'éclair - Noshtta EP
Toybloïd - Modern Love
Listen in Bed - Jimmy Cobb (Mix #19)
Divers artistes - INTENTA Experimental & Electronic Music from Switzerland 1981-93
Thibault Noally & L'ensemble Les Accents - Alessandro Scarlatti : Il Martirio di Santa Teodosia
- les derniers albums (6150)
- les derniers articles (160)
- les derniers concerts (2325)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1095)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=