Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Les Nuits de l'Alligator 2010 (jeudi 18)
Clues - Local Natives  (Grand Mix, Tourcoing)  jeudi 18 février 2010

Etrange formation que celle des Local Natives, dont le premier album, Gorilla Manor, sorti il y a quelques mois, a retenu l’attention d’une bonne partie de la presse musicale. Première constatation sur scène : ce quintette n’a pas de leader. Chacun des musiciens, hormis le batteur, tient au sein du groupe une place équivalente aux autres : les instruments sont interchangeables – chant, guitare, basse, clavier, percussions – à tel point qu’aucun des musiciens ne semble se détacher du groupe. Cet équilibre est troublant parce qu’il implique, d’une manière assez évidente, l’absence de personnalité, et l’effacement des singularités. Mais cette particularité ne modifie pas la maîtrise des instruments, et la rigueur avec laquelle les changements se font. L’enchaînement des morceaux a lieu sans décrochage. Un système de roulement est ainsi mis en place, sans que la structure des chansons ne se modifie véritablement.

Ce phénomène viendrait de l’expérience en communauté qu’a vécue le groupe l’année dernière, ayant loué une maison à Los Angeles, afin de donner forme à leur album. Leur règle fut que chaque musicien se devait de jouer d’au moins deux instruments. Et chaque décision était votée, démocratiquement, afin que chacun participe équitablement à l'écriture des morceaux. Le résultat correspond à un patchwork musical, où divers styles de musiques ont été digérés, assimilés, pour aboutir à une certaine richesse, souvent difficile à recevoir.

Si les rythmiques tiennent de l’afro-beat, les harmonies vocales rappellent le groupe Fleet Foxes : mêmes envolées mélodiques, même climat pseudo-pastoral, voire épique, même sensation de sortie au grand air ; le tout surligné par des guitares rock, des boucles de clavier assez pop. On parvient en réalité difficilement à avoir prise sur ces chansons : elles nous échappent parce qu’elles n’ont pas de centre ; elles ressemblent à une masse informe qui évolue sans logique sur un plan ; un objet qui se nourrit de multiples influences pour les restituer de manière désordonnée.

Pourtant – et c’est en cela que j’ai parlé du caractère étrange du groupe – ce désordre, extérieurement manifesté par une attitude décontractée, semble masqué en surface par une volonté de précision, un pointillisme qui fait facilement illusion auprès du public. D’où le caractère sophistiqué d’une formation, qui révèle la dimension pop de notre temps. On peut parier que cette recette fonctionnera bien, comme elle a fonctionné pour les Fleet Foxes.

Le groupe canadien Clues a joué en première partie de cette soirée. Son origine est généralement connue du public : un ancien batteur d’Arcade Fire (Brendan Reed), un musicien des Unicorns (Alden Penner), une signature sur l’important label Constellation, voilà de quoi intriguer.

Comme je n’ai toujours pas compris ce qui s’est construit autour d’Arcade Fire – ce grand hold-up musical des dix dernières années – la présence d’un énième groupe s’inscrivant dans cette lignée me laisse perplexe.

Mais au contraire des Local Natives, on perçoit chez Clues un équilibre salutaire : la structure des chansons est faite de retenue.

Une immédiateté s’impose comme le style à part entière du groupe. Pas de surajout ici mais plutôt un dépouillement qui donne à cette musique un caractère nerveux.

La grandiloquence et la simplicité systématique d’Arcade Fire ne sont heureusement pas reproduites sur scène ; au contraire on perçoit plutôt une complexité qui n’est ni forcée ni recherchée.

Une complexité en fait qui semble s’imposer d’elle-même. Il faudra vérifier sur d’autres albums si le talent de Clues se confirme, et si les compositions continuent d’évoluer selon la même direction : celle de la rigueur et de la clarté.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Clues en concert à Saint des Seins (mardi 23 février 2010)
Clues en concert au Festival Les Nuits de l'Alligator 2010 (samedi 27)
La chronique de l'album Gorilla Manor de Local Natives
La chronique de l'album Hummingbird de Local Natives
Local Natives en concert à La Maroquinerie (mercredi 17 février 2010)
Local Natives en concert au Festival Pukkelpop 2010 (vendredi 20 août 2010)
Local Natives en concert au Festival Beauregard #5 (2013) - Vendredi
Local Natives en concert au Festival La Route du Rock #23 (jeudi 15 août 2013)
La chronique de l'album Funeral de Arcade Fire
Une 2ème chronique de l'album Funeral de Arcade Fire
La chronique de l'album The Suburbs de Arcade Fire
La chronique de l'album Reflektor de Arcade Fire
Articles : Festival Rock en Seine 2010 - Programmation du dimanche - Wallis Bird - The Temper Trap - Success - The Black Angels
Arcade Fire en concert à la Maison de la Radio (White session) (9 mars 2005)
Arcade Fire en concert à l'Olympia (19 mars 2007)
Arcade Fire en concert à l'Olympia (20 mars 2007)
Arcade Fire en concert au Festival Les Eurockéennes 2007 (dimanche)
Arcade Fire en concert au Festival Summercase 2007 (vendredi)
Arcade Fire en concert au Festival des Vieilles Charrues 2007 (vendredi)
Arcade Fire en concert au Festival Rock en Seine 2010 (dimanche 29 août 2010)
Arcade Fire en concert à Halle Tony Garnier (vendredi 26 novembre 2010)
Arcade Fire en concert au Festival International de Benicàssim #17 (dimanche 17 juillet 2011)
Arcade Fire en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2017 - du 13 au 16 juillet 2017
Arcade Fire en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2017 - du vendredi au dimanche
L'interview de Arcade Fire (1er mars 2005)

En savoir plus :
Le site officiel de Clues
Le Myspace de Clues
Le site officiel de Local Natives
Le Myspace de Local Natives
Le site officiel du Festival Les Nuits de l'alligator

Crédits photos : Marion Agé (Toute la série sur Taste of Indie)


David Falkowicz         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture

La Saint Valentin est passée. Nous espérons que vous avez pioché des idées de cadeaux culturels dans notre sélection de la semaine dernière. Ceci dit il n'y a jamais assez d'occasions de faire plaisir, alors voici une nouvelle sélection qui saura vous séduire. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne
et toujours :
"I become a beast" de Caesaria
"Hopetown" de Claudial Solal et Benoit Delbecq
"L'îlot" de Cyril Adda, à retrouver aussi en session
"Granados Goyescas" de Jean Philippe Colard
"On both sides of the atlantic" de Jon Bouteiller
"Lovers" de Kid Francescoli
"Ooh Hah" le mix numéro 10 de Listen in Bed
"Show no mercy" de Loki Lonestar
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Simido" de Moonlight Benjamin

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"La Collection" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Correspondance avec la mouette" au Théâtre Les Déchargeurs
"Ni couronne ni plaque" au Théâtre de Belleville
"Dans les forêts de Sibérie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Hedda" au Théâtre de Belleville
"Roi du silence" au Théâtre Les Déchargeurs
"Aime-moi" au Théâtre de Belleville
"Mon Olympe" au Théâtre de Belleville
"Ciel, mon Paris !" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Faucheuses" à la Comédie Nation
"Le petit résistant illustré" au Théâtre Essaion
des reprises :
"Huis Clos" au Théâtre Dejazet
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"What is love" à la Divine Comédie
"Ah ! Félix (n'est pas le bon titre)" au Trois Baudets
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Picasso - Tableaux magiques" au Musée national Picasso
"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais
"Le Rêveur de la forêt" au Musée Zadline
"Du Douanier Rousseau à Séraphine - Les grands maîtres naïfs" au Musée Maillol
"Le Marché de Art sous l'Occupation 1940-1944" au Mémorial de la Shoah

Cinéma avec :

"Sortilège" de Ala Eddine Slim
Oldies but Goodies avec "Les Vertes Années" de Paulo Rocha
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox
et toujours :
"Alt life" de Joseph Falzon & Thomas Cadène
"Ce qui est nommé reste en vie" de Claire Fercak
"Dévorer les ténèbres" de Richard Lloyd Parry
"Il est juste que les forts soient frappés" de Thibault Bérard
"L'homme qui n'est jamais mort" de Olivier Margot
"La chute" de Jacques Ravenne
"Le livre de Sarah" de Scoot McClanahan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture
- 9 février 2020 : On se calme et on se cultive
- 2 février 2020 : Place aux crèpes
- 26 janvier 2020 : Les rois des galettes
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=