Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Les Nuits de l'Alligator 2010 (jeudi 18)
Clues - Local Natives  (Grand Mix, Tourcoing)  jeudi 18 février 2010

Etrange formation que celle des Local Natives, dont le premier album, Gorilla Manor, sorti il y a quelques mois, a retenu l’attention d’une bonne partie de la presse musicale. Première constatation sur scène : ce quintette n’a pas de leader. Chacun des musiciens, hormis le batteur, tient au sein du groupe une place équivalente aux autres : les instruments sont interchangeables – chant, guitare, basse, clavier, percussions – à tel point qu’aucun des musiciens ne semble se détacher du groupe. Cet équilibre est troublant parce qu’il implique, d’une manière assez évidente, l’absence de personnalité, et l’effacement des singularités. Mais cette particularité ne modifie pas la maîtrise des instruments, et la rigueur avec laquelle les changements se font. L’enchaînement des morceaux a lieu sans décrochage. Un système de roulement est ainsi mis en place, sans que la structure des chansons ne se modifie véritablement.

Ce phénomène viendrait de l’expérience en communauté qu’a vécue le groupe l’année dernière, ayant loué une maison à Los Angeles, afin de donner forme à leur album. Leur règle fut que chaque musicien se devait de jouer d’au moins deux instruments. Et chaque décision était votée, démocratiquement, afin que chacun participe équitablement à l'écriture des morceaux. Le résultat correspond à un patchwork musical, où divers styles de musiques ont été digérés, assimilés, pour aboutir à une certaine richesse, souvent difficile à recevoir.

Si les rythmiques tiennent de l’afro-beat, les harmonies vocales rappellent le groupe Fleet Foxes : mêmes envolées mélodiques, même climat pseudo-pastoral, voire épique, même sensation de sortie au grand air ; le tout surligné par des guitares rock, des boucles de clavier assez pop. On parvient en réalité difficilement à avoir prise sur ces chansons : elles nous échappent parce qu’elles n’ont pas de centre ; elles ressemblent à une masse informe qui évolue sans logique sur un plan ; un objet qui se nourrit de multiples influences pour les restituer de manière désordonnée.

Pourtant – et c’est en cela que j’ai parlé du caractère étrange du groupe – ce désordre, extérieurement manifesté par une attitude décontractée, semble masqué en surface par une volonté de précision, un pointillisme qui fait facilement illusion auprès du public. D’où le caractère sophistiqué d’une formation, qui révèle la dimension pop de notre temps. On peut parier que cette recette fonctionnera bien, comme elle a fonctionné pour les Fleet Foxes.

Le groupe canadien Clues a joué en première partie de cette soirée. Son origine est généralement connue du public : un ancien batteur d’Arcade Fire (Brendan Reed), un musicien des Unicorns (Alden Penner), une signature sur l’important label Constellation, voilà de quoi intriguer.

Comme je n’ai toujours pas compris ce qui s’est construit autour d’Arcade Fire – ce grand hold-up musical des dix dernières années – la présence d’un énième groupe s’inscrivant dans cette lignée me laisse perplexe.

Mais au contraire des Local Natives, on perçoit chez Clues un équilibre salutaire : la structure des chansons est faite de retenue.

Une immédiateté s’impose comme le style à part entière du groupe. Pas de surajout ici mais plutôt un dépouillement qui donne à cette musique un caractère nerveux.

La grandiloquence et la simplicité systématique d’Arcade Fire ne sont heureusement pas reproduites sur scène ; au contraire on perçoit plutôt une complexité qui n’est ni forcée ni recherchée.

Une complexité en fait qui semble s’imposer d’elle-même. Il faudra vérifier sur d’autres albums si le talent de Clues se confirme, et si les compositions continuent d’évoluer selon la même direction : celle de la rigueur et de la clarté.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Clues en concert à Saint des Seins (mardi 23 février 2010)
Clues en concert au Festival Les Nuits de l'Alligator 2010 (samedi 27)
La chronique de l'album Gorilla Manor de Local Natives
La chronique de l'album Hummingbird de Local Natives
Local Natives en concert à La Maroquinerie (mercredi 17 février 2010)
Local Natives en concert au Festival Pukkelpop 2010 (vendredi 20 août 2010)
Local Natives en concert au Festival Beauregard #5 (2013) - Vendredi
Local Natives en concert au Festival La Route du Rock #23 (jeudi 15 août 2013)
La chronique de l'album Funeral de Arcade Fire
Une 2ème chronique de l'album Funeral de Arcade Fire
La chronique de l'album The Suburbs de Arcade Fire
La chronique de l'album Reflektor de Arcade Fire
Articles : Festival Rock en Seine 2010 - Programmation du dimanche - Wallis Bird - The Temper Trap - Success - The Black Angels
Arcade Fire en concert à la Maison de la Radio (White session) (9 mars 2005)
Arcade Fire en concert à l'Olympia (19 mars 2007)
Arcade Fire en concert à l'Olympia (20 mars 2007)
Arcade Fire en concert au Festival Les Eurockéennes 2007 (dimanche)
Arcade Fire en concert au Festival Summercase 2007 (vendredi)
Arcade Fire en concert au Festival des Vieilles Charrues 2007 (vendredi)
Arcade Fire en concert au Festival Rock en Seine 2010 (dimanche 29 août 2010)
Arcade Fire en concert à Halle Tony Garnier (vendredi 26 novembre 2010)
Arcade Fire en concert au Festival International de Benicàssim #17 (dimanche 17 juillet 2011)
Arcade Fire en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2017 - du 13 au 16 juillet 2017
Arcade Fire en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2017 - du vendredi au dimanche
L'interview de Arcade Fire (1er mars 2005)

En savoir plus :
Le site officiel de Clues
Le Myspace de Clues
Le site officiel de Local Natives
Le Myspace de Local Natives
Le site officiel du Festival Les Nuits de l'alligator

Crédits photos : Marion Agé (Toute la série sur Taste of Indie)


David Falkowicz         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 22 septembre 2019 : Fin d'été

Fin d'été c'est le titre du nouvel album de Samir Barris, on vous en parle en ces premiers jours d'automne, tout comme les autres sorties musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques et muséales qui ont retenu notre attention cette semaine. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Corpse flower" de Mike Patton & Jean Claude Vannier
Rencontre avec Joseph Fisher autour de "Chemin Vert", assortie d'une session acoustique à découvrir ici
"Prokofiev : Visions fugitives" de Florian Noack
"The basement tapes" de Mister Moonlight
"The uncompleted works volume 1, 2 & 3" de Nantucket Nurse
"Là-Haut" de Gérald Genty
"Ilel" de Hildebrandt
"Buxton palace hotel" de Studio Electrophonique
"Vian" par Debout sur le Zinc
"Impressions d'Afrique" de Quatuor Béia & Moriba Koita
"Fin d'été" de Samir Barris
et toujours :
"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"L'Autre monde ou les Etats et Empires de la Lune" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Le Misanthrope" à l'Espace Cardin
"L'Animal imaginaire" au Théâtre de la Colline
"Data Mossoul" au Théâtre de la Colline
"Danser à la Lughnasa" au Théâtre 13/Jardin
"Le Frigo" au Théâtre de la Tempête
"A deux heures du matin" au Théâtre L'Atalante
"La Veuve Champagne" au Théâtre de la Huchette
"Le Square" au Lavoir Moderne Parisien
"Jo" au Théâtre du Gymnase
"Jean-Marie Galey - Ma Comédie française" au Lavoir Moderne Parisien
"Ah ! Félix" à l'Eglise Sainte-Eustache
"Le Voyage musical des Soeurs Papilles" à la Comédie des 3 Bornes
"Lucie Carbone - Badaboum" à la Comédie des 3 Bornes
"Casse-toi diva" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Nora Hamzawi" au Théâtre du Rond-Point
des reprises
"Letzlove - Portrait(s) Foucault" aux Plateaux Sauvages
"One night with Holly Woodlawn" aux Plateaux Sauvages
"Diva sur Divan" à la Comédie Bastille
"La Liste de mes envies" au Théâtre Lepic
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Mondrian figuratif" au Musée Marmottan-Monet
"L'Age d'or de la peinture anglaise - De Reynolds à Turner" au Musée du Luxembourg

Cinéma avec :

"Ne croyez surtout pas que je hurle" de Franck Beauvais
Oldies but Goodies avec "Marie pour mémoire" de Philippe Garrel

et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Barbarossa : 1941. La guerre absolue" de Jean Lopez & Lasha Otkhmezuri
"Bête noire" de Anthony Neil Smith
"Dictionnaire égoiste de la littérature mondiale" de Charles Dantzig
"Gaeska" de Elrikur Orn Norddahl
"Les refuges" de Jérôme Loubry
"Liquide inflammable" de Robert Bryndza
et toujours :
"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 22 septembre 2019 : Fin d'été
- 15 septembre 2019 : Life in Vain
- 8 septembre 2019 : du nouveau à l'Horizon
- 1er septembre 2019 : C'est reparti pour un tour
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=