Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Sophie Hunger
1983  (Emarcy)  avril 2010

Il était fort à craindre que le troisième album de Sophie Hunger, 1983, fût décevant. Pour une raison évidente : avec Monday’s Ghost la chanteuse suisse avait réalisé en 2008 un coup de maître : disque inépuisable dont la profondeur s’est confirmée avec le temps. Il ne s’agissait pas d’un accident (le talent survient aussi par accident), mais d’une preuve de maturité se vérifiant également sur scène. L’affranchissement de Hunger à l’endroit des groupes folks actuels était à ce moment indiscutable. Il était donc difficile pour elle, deux ans après, de faire mieux : approcher cette quasi-perfection eût été un bon objectif.

Les chansons de 1983 sont certes élégantes, mais dès la première écoute on sent qu’elles se situent un niveau en-dessous de l’album précédent : moins d’audace, des mélodies sans éclat, aucun titre ne se détachant réellement de l’ensemble. On pourrait dire qu’il s’agit d’une œuvre inégale, mais c’est le contraire qui se produit : disque égal c’est-à-dire sans aspérités, sans surprise, comme s’il correspondait aux chutes de Monday’s Ghost  − titres que la chanteuse n’aurait pas désiré inscrire sur cet album-là à cause de leur faiblesse ; morceaux rangés dans un tiroir, et assemblés à l’occasion d’un nouvel album assez prévisible. Quoique la formule fonctionne par moments, sur des titres comme "1983", "Your Personal Religion", ou "Breaking The Waves". Par contre cette reprise de Noir Désir, "Le Vent Nous Portera", ce titre très classique, et aussi le moins intéressant du groupe français,  Sophie Hunger le chante sans conviction, d’une manière neutre. Rien de plus inutile que les reprises faibles, n’apportant rien de plus à l’original.

L’on ne peut tout de même pas reprocher à Sophie Hunger d’avoir sorti ce disque : les fans se réjouiront en attendant la suite (mais un autre disque de cette facture serait pour elle désastreux) ; quant aux autres, les curieux, les impatients, je leur recommande de passer leur chemin, et de réécouter par exemple Hounds Of Love de Kate Bush (1985 !), l’histoire d’en découdre une bonne fois pour toutes avec le génie féminin.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Monday's Ghost de Sophie Hunger
La chronique de l'album The Danger of Light de Sophie Hunger
Sophie Hunger en concert au Festival GéNéRiQ 2008 (6 mars 2008)
Sophie Hunger en concert à Paléo Festival #34 (2009)
Sophie Hunger en concert au Grand Mix (samedi 17 otobre 2009)
Sophie Hunger en concert à L'Aéronef (1er juin 2010)
Sophie Hunger en concert au Festival Fnac Live #3 (édition 2013) - Dimanche

En savoir plus :
Le Myspace de Sophie Hunger


David Falkowicz         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-09-27 :
Romain Humeau - Echos
Luc Spencer - Oiseau(x) scratch
Ensemble Triptikh - Grand Ecran
The Flaming Lips - American Head
Quatuor Ardeo - XIII
Philippe Bianconi - Debussy
Pogo Car Crash Control - Tête Blême
Fabrizio Chiovetta - Beethoven : Op. 109, 110, 111
Listen in Bed - B.O. d'une scène de meurtre (Saison 2 Emission 1)

• Edition du 2020-09-20 :
The Apartments - In and out of the light
La Caravane Passe - Nomadic Spirit
Babylon Circus - State of Emergency
Atrisma - Chrone EP
Orchestre national d'Auvergne & Roberto Forés Veses - Berg, Webern, Schreker
Marie-Gold - Règle d'or

• Edition du 2020-09-13 :
Thomas Bel - Cerna Vez
Bandit Bandit - Bandit Bandit
Jeanne Added - Both Sides
Gabriel Tur - Papillon Blanc
Emily Loizeau - Run Run Run (Hommage à Lou Reed)
Emily Loizeau - Le Centquatre
Collectif La Boutique - Twins
Hugo Chastanet - Dix chansons naturelles et sauvages
Elysian Fields - Transience of life
 

• Archives :
Théo Fouchenneret - Beethoven : Waldstein & Hammerklavier
Inflatable Dead Horse - Love Songs
Lisza - Charango
Alexis HK - Comme un ours (Live)
Morgane Ji - Woman Soldier
Feldup - A thousand doors, just one key
Vladimir Torres - Inicial
Creeper - Sex, Death & The infinite Void
Fantastic Negrito - Have You Lost Your Mind Yet ?
Plumes - Oh Orwell
Rue de Tanger - Simone
Anna Aaron - Pallas Dreams
Biffy Clyro - A Celebration of Endings
All We Are - Providence
Ana Carla Maza - La Flor
Listen in Bed - Lazy Lagoon (Mix #22)
Neil Young - Homegrown
Vertige - Populaire
Talisco - Inner songs
Listen in Bed - Nina Simone 2/2(Mix #21)
Crack Cloud - Pain Olympics
We hate you please die - Waiting room
Cheyenne - Surprends-moi
Listen in Bed - Nina Simone 1/2 (Mix #20)
La Mare Aux Grenouilles #06 - Talk Show Culturel
L'éclair - Noshtta EP
Toybloïd - Modern Love
Listen in Bed - Jimmy Cobb (Mix #19)
Divers artistes - INTENTA Experimental & Electronic Music from Switzerland 1981-93
Thibault Noally & L'ensemble Les Accents - Alessandro Scarlatti : Il Martirio di Santa Teodosia
- les derniers albums (6150)
- les derniers articles (160)
- les derniers concerts (2325)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1095)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=