Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Roky Erickson with Okkervil River
True love cast out all evil  (Chemikal Underground / PIAS)  avril 2010

On ressort, c'est la mode, tous les vieux rockeurs du placard en ce moment. A croire que contrairement à ce que l'on veut nous faire croire, le rock est bel et bien mort et que c'est dans l'histoire qu'il faut aller piocher plutôt que de croire en l'avenir.

Cette fois ci, c'est au tour du vénérable Roky Erikson de reprendre du service après plus de 30 années passées sans sortir le moindre disque. Les plus mauvaises langues diront sans sortir tout court, si ce n'est de l'hôpital psychiatrique, et ce n'est pas la belle mais inquiétante photo sur la pochette qui pourra démentir, dans lequel il a séjourné après la séparation de son groupe historique et mythique, les 13th floor elevator.

Le temps a donc passé sans Roky et sa bande et finalement, à part se passer de temps en temps quelques vieux vinyles, ils n'ont pas manqué à grand monde. Pourtant, c'est Chemikal Underground qui est allé le débusquer et c'est avec quelques jeunots, texans tout autant que lui qu'Erikson sort donc ce True love cast out all evil. Okkervil River, formé à l'origine par Will Sheff et Jonathan Meiburg, qui vole aujourd'hui de ses propres ailes avec sa formation Shearwater, est le backing band et accessoirement le réalisateur par la main de Sheff de ce nouveau de Erikson, 63 ans et plutôt en formé finalement.

Construit pour l'essentiel autour de matériel inédit, mais pas forcément récent, ce disque est le fruit d'une sélection faite par Will Sheff parmi, dit-il, une soixantaine de titres proposés par Erikson, datant de la période psychédélique des Elevator mais également de celle moins glorieuse de son séjour en hôpital durant lequel il écrivit non pas des chansons à l'origine mais des poèmes.

Ce choix éclectique et décousu de prime abord est au final particulièrement cohérent grâce au travail de mise en musique qui offre un beau liant aux textes de Erikson. Certes, il va falloir avoir quelques affinités avec la country texane et l'americana pour en apprécier la valeur, mais le profane en la matière que je suis sait néanmoins goûter au plaisir des chansons bien faites, avec ou sans chapeau de cowboy.

Le premier titre du disque, très lo-fi, fait craindre le pire : vont-ils nous faire le coup célèbre du Daniel Johnston, en faisant chanter un gars qui n'aurait plus toute sa tête et pas davantage de voix ? Fausse alerte, l'effet de style laisse place à des titres plus proches de Neil Young ("Me and bring me home") que de Johnston alternant folk très américaine et ballades plus folles dont l'orchestration toute country soit-elle laisse transparaître la patte Erikson, qui n'a pas survécu aux années 60 pour rien.

Le nom chaland "Think of as one" et ses cuivres ne tardent pas à convaincre tout comme la belle ballade banale piano voix "Please judge" qu'Erikson, avec ce groupe là, est encore capable de mettre la fessée à pas mal de jeunots mal dégrossis qui voudrait se prétendre Neil Young, Johnny Cash et consorts.

True love cast all evil, au-delà d'être un événement pour les plus anciens d'entre nous, est un beau disque d'americana, réussissant le mélange délicat des générations entre les jeunes Okkervil River et leur country orchestrée mais dans le respect des traditions et le rock plus tordu du vénérable Roky revenu de tous et dont la voix, qui a finalement de beaux restes, habite totalement les compositions.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Away de Okkervil River
Okkervil River en concert au Festival La Route du Rock #21 (dimanche 14 août 2011)

En savoir plus :
Le site officiel de Roky Erikson
Le Myspace de Roky Erikson
Le site officiel de Okkervil River
Le Bandcamp de Okkervil River
Le Soundcloud de Okkervil River
Le Facebook de Okkervil River


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

Abonnez vous à la Newsletter pour recevoir, outre les mises à jour en avant première, des infos de première importance et peut être des choses dont vous n'avez même pas encore imaginé l'existence et l'impact sur votre vie... et nous non plus.

se désabonner, changer son mail ... c'est ici!


» Contacter un membre ou toute
   l'équipe (cliquez ici)


Afficher les chroniques d'un membre :

Liste des chroniques... Cécile B.B.
Liste des chroniques... David
Liste des chroniques... Didier Richard
Liste des chroniques... Fred
Liste des chroniques... Jean-Louis Zuccolini
Liste des chroniques... Julien P.
Liste des chroniques... LaBat’
Liste des chroniques... Laurent Coudol
Liste des chroniques... Le Noise (Jérôme Gillet)
Liste des chroniques... Margotte
Liste des chroniques... MM
Liste des chroniques... Monsieur Var
Liste des chroniques... Nathalie Bachelerie
Liste des chroniques... Nicolas Arnstam
Liste des chroniques... Paola Simeone
Liste des chroniques... Philippe Person
Liste des chroniques... Rickeu
Liste des chroniques... Séb.T

 

Les articles de ce site sont la propriété de froggydelight.com et de leurs auteurs.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=