Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Cargo, les hommes perdus
Léon Desclozeaux  août 2010

Réalisé par Léon Desclozeaux. France. Action. Durée : 1h40. (Sortie 18 aût 2010). Avec Aurélien Recoing, Abel Jafri, Morgan Marinne et Alexandre Medvedev.

"Cargo, les hommes perdus" n'est pas un film d'action de plus. Léon Desclozeaux ne songe pas à distraire son spectateur en décrivant le sort tragique de l'équipage d'un cargo à la dérive au large d'un port de Thaïlande. C'est, tout au contraire, une plongée éprouvante, presque documentaire, dans la vie des marins modernes, guettés par les pirates, victimes d'armateurs véreux et d'autorités portuaires corrompues. Une accumulation qui ne paraît hélas pas invraisemblable.

Ceux qui feront l'effort de participer à cette aventure noire et âpre auront ainsi l'occasion de réfléchir sur l'état actuel de cette marine marchande qui, jadis, faisait rêver Marius au fond du Bar de la Marine dans le vieux port de Marseille et fournissait à Conrad des personnages extraordinaires comme Lord Jim.

Paradoxalement, le film de Léon Desclozeaux est en phase avec son sujet grâce au manque de moyens que l'on devine et aux difficultés inhérentes à un tournage peu évident que l'on ressent. Film malade sur bien des plans, fragile aussi, "Cargo, les hommes perdus" est bien plus convaincant que bon nombre d'œuvres plus léchées et plus élaborées. On y lira une sincérité absolue servie par des acteurs totalement concernés qui, jusqu'au bout, incarnent la souffrance de ces hommes victimes de toutes les dérégulations post-capitalistes.

Dans cet équipage-Babel, on soulignera notamment les belles prestations d'Aurélien Recoing, d'Alexandre Medvedev et d'Abel Jafri.

Malgré sa facture parfois aléatoire, on est ici face à un film qui parvient à faire passer son message humaniste. Léon Desclozeaux a donné vie à des hommes de devoir et de peine. Au-delà de son austérité, "Cargo, les hommes perdus" rend un bel hommage à ces marins qui, envers et contre tout, portent encore très haut l'étendard de la nature humaine.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2024-07-21 :
Aventurera - Alberto Gout
Karmapolice - Julien Paolini

• Edition du 2024-07-14 :
La récréation de juillet - Pablo Cotten et Joseph Rozé

• Edition du 2024-07-07 :
Saravah - Pierre Barouh
 

• Archives :
El Profesor - Maria Alché et Benjamin Naishtat
Six pieds sur terre - Karim Bensalah
Nouveau monde - Vincent Capello
La Gardav - Thomas et Dimitri Lemoine
Heroico - David Zonana
Roqya - Saïd Belktibia
L'esprit Coubertin - Jérémie Sein
Marilu - Sandrine Dumas
Que notre joie demeure - Cheyenne-Marie Carron
Le déserteur - Dani Rosenberg
L'île - Damien Manivel
Amal - Jawad Rhalib
Le Naméssime - Xavier Bélony Mussel
Yurt - Nehir Tuna
Le squelette de Madame Morales - Rogelio A. Gonzalez
Le Jeu De La Reine - Karim Aïnouz
Laissez-moi - Maxime Rappaz
L'innondation - Igor Miniaev
El Bola - Achero Manas
Blue Giant - Yuzuru Tachikawa
Alice - Jan Svankmajer
Universal Theory - Timm Kroger
Elaha - Milena Aboyan
L'Homme d'argile - Anaïs Tellenne
Means Girls, Lolita malgré moi - Samantha Jayne et Arturo Perez Jr
Sirocco et le royaume des courants d'air - Benoit Chieux
La Venus d'Argent - Helena Klotz
Ricardo et la peinture - Barbet Schroeder
A L'intérieur - Vasilis Katsoupis
Le Gang du Bois du Temple - Rabah Ameur-Zaimeche
- les derniers articles (2)
- les derniers cineclub (6)
- les derniers concerts (20)
- les derniers expos (1)
- les derniers films (1699)
- les derniers interviews (15)
- les derniers spectacles (4)
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=