Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Yules - Bjørn Berge
New Morning  (Paris)  samedi 20 novembre 2010

Cette soirée au New Morning commence sous les meilleurs hospices avec une salle comble. Les spectateurs semblent fins prêts à savourer la pause week-end avec la première partie assurer par Yules puis la tête d’affiche, Bjørn Berge !

20h30 passé, entre en scène Yules, duo français fort sympathique, comptant un bassiste et un guitariste/chanteur prêts à nous délivrer un folk très inspiré de l’univers des songwritters américains. Ils viennent nous présenter leur second album intitulé Strike a balance, fraîchement sorti.

Le résultat est sobre, mélodique, d’une appréciable humilité qui se retrouve également dans le comportement des artistes.

Ils ne sont pas sans me rappeler la pudeur et la discrétion d’artistes tels que Neal Casal ou You and You. Les quelques morceaux interprétés dont, un titre dédié à Johnny Cash, nous laissent nostalgiques.

Le public, même s’il paraît conquis, réserve un accueil plutôt timide au binôme qui doit sans doute avoir involontairement transmis une certaine réserve.

Le mini set s’achève alors sur une jolie ballade où l’arpège et les tintements de xylophone sont les maîtres-mots. En d’autres termes, leur prestation est douce, lumineuse et constitue une belle introduction à une soirée captivante.

21h30, apparaît la carrure imposante du chanteur/guitariste iconoclaste, Bjørn Berge. Les trois-quarts de la salle sont venues spécialement pour l’artiste. En effet, tout tend à montrer, avec l’accueil chaleureux qui lui est dédié, que sa notoriété est croissante. Il faut dire qu’à lui seul, ce personnage charismatique dispose de cette faculté incroyable d’occuper l’espace. Je me rappelle que l’an dernier, le norvégien avait cumulé quelques dates au Sunset, club de jazz reconnu mais avec une capacité d’accueil bien inférieure à celle du New Morning.

Cette fois, Mister Berge n’est pas là, comme il le précise à plusieurs reprises, pour faire la promo d’un nouvel album, mais simplement pour le plaisir de partager sa musique. Entre blues, folk, rock et black métal "with blood", le métissage d’influences est parfaitement maîtrisé, et retient l’attention des plus septiques. Il attaque son set avec l’énergie de morceaux comme "Crazy Times" et enchaîne tranquillement avec la légèreté de "These Streets". En fait, il manie parfaitement l’art de souffler le chaud et le froid avec des compositions brutes de forge et d’autres toutes en finesse.

Bjørn Berge va aussi rendre hommage à un maître de la slide en interprétant "Vigilante Man" de Ry Cooder. Alternant toujours entre sa guitare 12 cordes et sa 6 cordes, le guitariste émérite à la voix grave, marque le tempo du pied et parvient à faire à lui seul, le bruit d’un groupe entier. Le guitariste nous offre des riffs diaboliquement rythmés. Ayant compris la valeur ajoutée d’un live par rapport au disque, il emmène ses morceaux loin, très loin. Je suis incapable de dire si la part d’improvisation est grande mais il fait voyager ses morceaux et si parfois, le spectateur perd le fil, il parvient sans difficulté à le remettre sur la voie.

Je ne parlerai pas de son air filou, ni même de ses petites blagues (bien exploitées) qui entrecoupent habituellement ses sets. Cela contribue tout de même à la sympathie du personnage en créant une belle interaction avec le public. Pour en revenir à la musique, j’attribue une mention spéciale au titre qui swing, "One Meat Ball".

Le plaisir de jouer étant sans limites, il ne se fait pas prier longtemps pour les rappels et nous offre un bon bonus avec "Paris", instrumental dédié à notre jolie capitale.

Puis il conclut avec nonchalance par un medley allant de "Black Jesus" à "Zebra" de John Butler Trio, en passant par la reprise efficace de "Buena", titre du groupe Morphine. Les spectateurs médusés se lèvent pour saluer l’artiste qui n’a pas oublié de venir avec son enthousiasme et son talent. Ce fou furieux de la musique sait mettre le public dans sa poche et c’est tant mieux !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Strike a balance de Yules
La chronique de l'album A Thousand Voices de Yules
L'interview de Yules (mardi 24 mai 2016)
La chronique de l'album I'm the antipop de Bjorn Berge
La chronique de l'album Live in Europe de Bjorn Berge
La chronique de l'album Fretwork de Bjørn Berge
La chronique de l'album Blackwood de Bjørn Berge
La chronique de l'album Who else ? de Bjørn Berge
Bjorn Berge en concert au Festival Les Transmusicales de Rennes 2004 (jeudi)
Bjorn Berge en concert au Nouveau Casino (21 mars 2005)
Bjorn Berge en concert à l'Espace Vauban (12 mai 2005)
Bjorn Berge en concert au Festival Fnac Indétendances 2005
Bjorn Berge en concert à L'Européen (31 mars 2008)
Bjorn Berge en concert au New Morning (15 octobre 2008)
Bjorn Berge en concert à Sunset (lundi 16 novembre 2009)
Bjorn Berge en concert au New Morning (mardi 26 novembre 2013)
L'interview de Bjorn Berge (27 février 2008)
L'interview de Bjørn Berge (lundi 16 novembre 2009)
L'interview de Bjørn Berge (13 octobre 2011)

En savoir plus :
Le site officiel de Bjørn Berge
Le Myspace de Bjørn Berge
Le site officiel de Yules
Le Soundcloud de Yules
Le Facebook de Yules

Crédits photos : Marie Guerre (Toute la série sur Taste of Indie)


Sarah Defaye         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Yules (24 mai 2016)
Yules (16 novembre 2010)
Bjorn Berge (13 octobre 2011)
Bjorn Berge (16 novembre 2009)
Bjorn Berge (27 février 2008)


# 1er juin 2020 : Retour à la réalité

Le monde d'après ne sera sans doute pas mieux que celui d'avant. Ces 2 mois de répit n'auront sans doute servi qu'à amplifier les frustrations en tout genre. Sans prétendre y remédier voic de quoi vous détendre un peu avec notre sélection culturelle de la semaine.

vous pouvez également revoir notre première émission "La mare aux grenouilles" sur la Froggy's TV. Suivez la chaine pour ne pas rater émissions et concerts en direct.

Du côté de la musique :

"Nunataq" de Alexandre Herer
"Vodou Alé" de Chouk Bwa & The Angstromers
"Wallsdown" de Enzo Carniel
Interview de Jo Wedin et Jean Felzine à l'occasion de leur concert sur la Froggy's TV
"Pictures of century" de Lane
"Lullaby (mix #15)" nouvelle émission de Listen In Bed à écouter
"Introssessions" de Minhsai
"Guinea music all stars" de Moh! Kouyaté
"Parcelle brillante" de Orwell
"Evocacion" de Quatuor Eclisses
"Is this natural" de Tazieff
"EP 2" de The Reed Conservation Society
et toujours :
Interview de Roman Rappak autour de son nouveau projet Miro Shot
"Par défaut" de Antoine Hénaut
"Three old words" de Eldad Zitrin
"Night dreamer direct to disc sessions" de Gary Bartz & Maisha
"Mareld" de Isabel Sörling
"Miroir" de Jean Daufresne & Mathilde NGuyen
"Self made man" de Larkin Poe
"Notre dame, cathédrale d'émotions" de Maitrise Notre Dame de Paris
"Enchantée" de Marie Oppert
"Miroirs" de Quintet Bumbac

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

les créations contemporaines :
"Le Mardi à Monoprix" de Emmanuel Darley
"Lucide" de Rafael Spregelburd
"Le Royaume des animaux" de Roland Schimmelpfennig
"Délivre-toi de mes désirs" de María Velasco
"L'étudiante et Monsieur Henri" de Yvan Calbérac
de la comédie signée Pierre Palmade:
"Ma soeur est un chic type" de Pierre Palmade
"Pièce montée" de Pierre Palmade
"10 ans de mariage" de Alil Vardar
Au Théâtre ce soir :
"On dînera au lit" de Marc Camoletti
"Le canard à l'orange" de William Douglas Home
"L'Or et la Paille" de Barillet et Grédy
les classiques par la Comédie française :
"L'Avare" de Molière
"Les Rustres" de Goldoni
du côté des humoristes :
un spécial Christophe Alévêque à l'occasion de son inédit 2020 "Le trou noir"
avec
"Christophe Alévêque - Super rebelle... et candidat libre"
"Christophe Alévêque revient bien sûr"

"Christophe Alévêque - Debout"
et du théâtre lyrique revisité:
"Le Postillon de Lonjumeau" d'Adolphe Adam par Michel Fau
"Turandot" de Puccini par Robert Wilson
et de la caricature joyeuse avec "The Opera Locos"

Expositions :

découvrir la visite en ligne d'expositions virtuelles annulées :
"Giorgio de Chirico. La peinture métaphysique" au Musée de l'Orangerie
"Pompéi" au Grand Palais
et "Plein air, de Corot à Monet" au Musée des Impressionnismes de Giverny
s'évader en un clic en direction de la province :
à Nice pour une visite virtuelle du Musée Magnin et celle de l'exposition "Soulages, la puissance créatrice" à la Galerie Lympia
de l'Europe :
en Espagne vers le Musée Carmen Thyssen à Málaga
et en Allemagne avec la visite des 3 niveaux de la Kunsthalle de Brême
et plus loin encore aux Etats-Unis vers le Musée Isabella Stewart Gardner à Boston
et le Musée d'Art de Caroline du Nord à Raleigh
avant le retour sur Paris pour découvrir les éléments décoratifs de L’Opéra national de Paris

Cinéma at home avec :

de l'action :
"Code 211" de York Alec Shackleton
"Duels" de Keith Parmer
de la comédie : "Le boulet" de Alain Berbérian et Frédéric Forestier
du drame :
"Marion, 13 ans pour toujours" de Bourlem Guerdjou
"Happy Sweden" de Ruben Östlund
de la romance :
"Coup de foudre à Jaïpur" de Arnauld Mercadier
"Marions-nous !" de Mary Agnes Donoghue
du thriller :
"The Watcher" de Joe Charbanic
"Résurrection" de Russell Mulcahy
du fantastique : "Godzilla" de Masao Tamai
les années 40 au Ciné-Club :
"Boule de suif" de Christian Jaque
"Le carrefour des enfants perdus" de Léo Joannon
et un clin d'oeil au début du cinéma avec "Le Voyage dans la Lune" de Georges Méliès

Lecture avec :

"BeatleStones" de Yves Demas & Charles Gancel
"L'obscur" de Phlippe Testa
"La géographie, reine des batailles" de Philippe Boulanger
"Trouver l'enfant / La fille aux papillons" de René Denfeld
et toujours :
"J'aurais pu devenir millionnaire, j'ai choisi d'être vagabond" de Alexis Jenni
"Les Beatles" de Frédéric Granier
"Washington Black" de Esi Edugyan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=