Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Katerine - Da Brasilians
Aéronef  (Lille)  samedi 20 novembre 2010

Ah Philippe Katerine ! Qu'attend-on de lui ? Que va-t-il se passer sur scène ?

Cet "énergumène" est si controversé. On l'aime pour sa simplicité garante d'énergie, pour son second degré qui n'en est pas un, pour son "jemenfoutisme" caricaturé. On le déteste parce qu'il joue avec son image de "branleur" et parce qu'il nous donne l'impression qu'avec la musique, faut pas se faire chier ! Pour citer les Wampas, "le rock c'est tout à fond".

Ce samedi 20 novembre, à l'Aéronef (Lille), la salle est comble. Beaucoup sont venus pour se payer une bonne tranche de folie. Certains ont des perruques ; d'autres se sont dessiné une moustache. Beaucoup sont armés d'une banane qu'il faut jeter sur scène au moment opportun. Tous semblent impatients. Mais que va-t-il bien se passer ?

Philippe Katerine fait son show.

D'abord, il est venu chanter, le temps d'un titre, avec la première partie (Da Brasilians). Il chante en duo une chanson aux accents Beach Boys. On se dit que c'est fort sympathique de sa part. Cela présage plein de bonnes choses.

La première partie étant terminée, on installe la scène : une batterie au centre, un "podium" juste derrière, un écran. Les musiciens prennent possession de leurs instruments ; le public s'excite. L'écran se lève...

Katerine apparaît entourer de deux danseuses. La fête commence. Les chansons du dernier album s'enchaînent avec bonne humeur. Les chorégraphies très "pom pom girl" colorent la scénographie d'une touche très enfantine.

Tout se déroule à merveille...

Le set est bien ciselé. Et c'est là que ça coince. Il est un peu trop bien ciselé. C'est énergique mais il y a peu d'interactivité avec le public. Un public conquis d'avance pourtant. On pouvait s'attendre à ce que la fête soit plus collégiale. Finalement, nous regardons un spectacle plutôt qu'un concert.

Katerine ne s'ennuie-t-il pas de ses propres chansons ? Elles sont si entêtantes qu'elles finissent peut-être par perdre de leur énergie primale quand on les joue de trop.

D'ailleurs, le premier rappel donne l'impression d'un autre concert. L'énergie dégagée par les chansons issues des autres albums (Robots après tout, principalement) diffère de ce que l'on a vu avant. Le groupe prend-il plus de plaisir ?

Un spectacle bien sans plus.

Samedi, Katerine nous a offert un spectacle réussi.

Ceux qui sont venus faire la fête n'en sont pas sortis déçus.

Néanmoins, cela manquait, paradoxalement, de folie !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Robots après tout de Katerine
La chronique de l'album Border Live cd/dvd de Philippe Katerine
La chronique de l'album Le Film de Katerine
Katerine en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2006 (samedi)
Katerine en concert au Festival Art Rock 2006 (Samedi)
Katerine en concert au Festival Art Rock 2006 (Samedi) - 2ème
Katerine en concert au Festival La Route du Rock 2006 (dimanche)
Katerine en concert au Festival des Vieilles Charrues 2007 (jeudi)
Katerine en concert au Fil (jeudi 9 décembre 2010)
Katerine en concert au Festival Solidays #13 (édition 2011) - vendredi
Katerine en concert au Festival Beauregard #3 (édition 2011) - Vendredi
Katerine en concert au Festival Fnac Live #6 (édition 2016) - vendredi 22 juillet
La conférence de presse de Katerine (29 avril 2006)
L'interview de Katerine (15 août 2006)

En savoir plus :
Le site officiel de Katerine
Le Myspace de Da Brasilians

Crédits photos : Cédric Chort (Toute la série sur Taste of Indie)


Luneart         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-08-02 :
Listen in Bed - Nina Simone 2/2(Mix #21)
 

• Archives :
Crack Cloud - Pain Olympics
We hate you please die - Waiting room
Cheyenne - Surprends-moi
Listen in Bed - Nina Simone 1/2 (Mix #20)
La Mare Aux Grenouilles #06 - Talk Show Culturel
L'éclair - Noshtta EP
Toybloïd - Modern Love
Listen in Bed - Jimmy Cobb (Mix #19)
Divers artistes - INTENTA Experimental & Electronic Music from Switzerland 1981-93
Thibault Noally & L'ensemble Les Accents - Alessandro Scarlatti : Il Martirio di Santa Teodosia
Benoît Menut - Les îles
Musica Nigella & Takénori Némoto - Chausson le littéraire
Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet - Echange
Marianne Piketty, Le Concert Idéal - L'Heure bleue
Silas Bassa - Silas
Kristiansand Symphony Orchestra sous la direction de Peter Szilvay - Eivind Groven Symphonies N°1 & 2
Jean-Efflam Bavouzet - The Beethoven Connection Vol1 : Sonatas by Clementi, Hummel, Dussek and Wölfl
Benjamin Biolay - Grand Prix
Merakhaazan - Veines
Marion Cousin & Kaumwald - Tu rabo par'abanico
Cie Guillaume Lopez - Anda-Lutz
François Club - Cobra
Yadam - Safeplace EP
Hailey Tuck - Coquette EP
Austyn - Désordres EP
Volo - Avec son frère
Daniel Jea - A l'instinct A l'instant
Epilexique - Cérébro Dancing
Fugu - As Found
Magic Malik - Fanfare XP, volume 2
- les derniers albums (6111)
- les derniers articles (158)
- les derniers concerts (2323)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1095)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=