Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les Rois de la Suède - C++
Le Café de la Danse  (Paris)  vendredi 3 décembre 2010

Fin novembre, on me propose d'aller voir Les Rois de la Suède en concert. Jamais entendu parler mais je me dis pourquoi pas, car cela m'a l'air d'être plutôt sympathique comme projet. En ce moment j'ai envie de rire !

J'arrive vendredi soir au Café de la Danse ; dans la file je retrouve deux amis que je n'avais pas vus depuis deux ans. La soirée commence bien. En revanche nous nous sentons bien vieux tout d'un coup ; à mon avis, la moyenne d'âge ne dépasse pas les 17 ans.

La première partie démarre, il s'agit de C++. Il paraît qu'ils ont fait un tube il y a quelques années. Guitare, clavier, batterie, le trio est mené par un bout de femme en robe verte et collants rouges, qui aime chanter sur des "thèmes trop peu abordés par la chanson française" comme le fard à paupières. Un humour décalé, très second degré et déclamé d'un air détaché sur fond de musique pop-rock. Il y a du potentiel, je le sens, mais je n'arrive pas à accrocher. J'attends désespérément, aussi, leur fameux tube. Ce soir-là, la mémoire ne m'est pas revenue, à mes voisins non plus...

21h. Ca y est, les trois rois montent sur scène. Le public hurle, les geeks, les dreadeux, les jeunes filles en fleur, il fait bien chaud tout d'un coup.

Monsieur Poulpe introduit le spectacle par un speech sur la pauvreté, je me demande sur le coup si c'est sincère ou du second degré (j'avoue, j'ai mes côtés naïfs). Évidemment, c'était un prétexte pour lancer le premier titre. Je découvre que Poulpe est plutôt un slameur spécialiste du chant en apnée, et Ivan (fondateur des Fatals Picards) le seul vrai chanteur du groupe.

Se rajoutent François, guitariste d'Elista, ainsi que deux batteurs venus en renfort. Sur scène, ces garçons sont en osmose. Et là je plonge dans leur univers, je ris, les trois zigotos s'amusent, improvisent, jouent avec le public en brandissant leur appareil indicateur de beauté (puisque tous les Suédois sont beaux).

Ce n'est pas un concert, c'est un vrai show, un spectacle surprenant qui sort de ceux qu'on a l'habitude de voir. Les blagues sont parfois limites, mais on leur pardonne tout. Je ne me remets toujours pas de l'introduction de "Parniak le Cougar", sur laquelle Poulpe excelle dans l'art de faire le clown. "Il y a la ville", "Les deux doigts dans la prise", l'hommage bouleversant sur "La crasse américaine" pour Kurt Cobain, ainsi qu'un double clin d'œil au socialisme avec "Tu ne passeras pas par moi" puis "Socialisme". J'adhère totalement !

La salle est tellement survoltée, 1h30 plus tard, que l'on a même droit à non pas un, ni deux, mais trois rappels ! Ainsi qu'à une reprise explosive et surprenante d'Amel Bent sur laquelle on ne peut s'empêcher de se trémousser.

Je ressors conquise, longue vie à la royauté suédoise !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Best Of Volume 1 des Rois de la Suède
La chronique de l'album Néon Futur des Rois de la Suède
La chronique de l'album Punk Rock Academy des Rois de la Suède
Les Rois de la Suède en concert à La Maroquinerie (vendredi 5 février 2010)
L'interview des Rois de la Suède (24 novembre 2010)

En savoir plus :
Le site officiel des Rois de la Suède
Le Myspace des Rois de la Suède
Le Myspace de C++

Crédits photos : David Didier (Toute la série sur Taste of Indie)


ACG         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Les Rois de la Suède (24 novembre 2010)


# 22 novembre 2020 : Le Froggy's Nouveau

L'arrivée du Beaujolais nouveau sera moins festive qu'à l'habitude cette année. Qu'à cela ne tienne la nouvelle édition de Froggy's Delight et le replay de la nouvelle Mare Aux Grenouilles est là pour vous tenir chaud ! Voici le programme :

Du côté de la musique :

"Sweet roller" de Al Pride
"After the great storm" et "How beauty holds the hand of sorrow" de Ane Brun
"Bisolaire" de Fredda
"Stillness" de Laetitia Shériff
"Un soir d'été" de Aurore Voilqué Trio
"Warning bell" de Daniel Trakell
"Trip" de Lambchop assortie de la nouvelle émission de Listen in Bed "Lambchop's Trip"
"Glo" de Manuel Bienvenu
"Serpentine prison" de Matt Berninger
"Je ne vous oublierai jamais" de Morgane Imbeaud
"Lockdown care bundle EP" de Nadeah
"Nashville tears" de Rumer

et toujours :
"Pursue a less miserable life" de Saffron Eyes
"Reborn" de Aldo Romano
"Dear mademoiselle" de Astrig Siranossian
"Lignes futures" de Brazzier
"Song machine, season one : Strange timez" de Gorillaz
"Mémoire d'un enfant de 300 000 ans" de Imbert Imbert
"Perspectives & avatars" de Laura Perrudin
"Aux amis qui manquent" la 4eme émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Frédéric Chopin" de Roustem Saitkoulov
"Beethoven, un nouveau manifeste" de Simon Zaoui
"Any day now" de The Brooks

Au théâtre at home :
avec les captations vidéo de :
"Douze Hommes en colère" de Reginald Rose
"Phèdre!" par François Gremaud
"La Dame de chez Maxim" de Georges Feydeau
"Comme s'il en pleuvait" de Sébastien Thiéry
"La journée de la jupe" de Jean-Paul Lilenfeld
"Hier est un autre jour" de Sylvain Meyrac et Jean-François Cros
"10 ans de mariage" d'Alil Vardar
"Ils s’aiment" de Pierre Palmade et Muriel Robin
"Le Professeur Rollin se re-rebiffe" de François Rollin
et un malicieux air d'opéra avec "The Opera Locos"

Expositions :

découvrir l'exposition commentée "Soleils Noirs" au Louvre-Lens
en virtuel :
"Miro "Bleu I, Bleu II, Bleu III" au Centre Pompidou
"Gregory Crewdson - An Eclipse of Moths" à la Galerie Templon
voir ou revoir l'exposition "Les costumes font leur show !" au Centre national du costume de scène à Moulins
parcourir les collections de la National Gallery of Denmark à Copenhague
du Palais de Schönbrunn à Vienne
du Museu Imperial de Petropolis au Brésil et en Thaïlande
et du Museum of Contemporary Art à Bangkok
et "Les petites histoires des chansons coquines" du Musée de la Sacem

Cinéma :

at home en steaming gratuit :
"Les bien-aimés" de Christophe Honoré
"L'exercice de l'Etat" de Pierre Schoeller
"Jimmy Rivière" de Teddy Lussi-Modeste
"Peur de rien" de Danielle Arbid
"The Bookshop" de Isabel Coixet

Lecture avec :

"Lire les morts" de Jacob Ross
"La mer sans étoiles" de Erin Morgenstern
"Les filles mortes ne sont pas aussi jolies" de Elizabeth Little
"Batailles" de Isabelle Davion & Béatrice Heuser
"De Gaulle et les communistes" de Henri Christian Giraud
et toujours :
"Histoire politique de la roue" de Raphael Meltz
"Inépuisables" de Vivian Gornick
"Kudos" de Rachel Cusk
"Se cacher pour l'hiver" de Sarah St-Vincent
"Histoire navale de la seconde guerre mondiale" de Craig L. Symonds

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=