Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Dans la nuit de la Hammer
Musée d'Orsay   Du 11 au 27 mars 2011

Inventeurs du roman gothique, avec Ann Radcliffe ("Le confessionnal des pénitents noirs") et M.G. Lewis ("Le Moine"), les Anglais ont ensuite créé les plus grands mythes fantastiques : Frankenstein (Mary Shelley), Dracula (Bram Stocker), Dr Jekyll et Mr Hyde (Robert Louis Stevenson), L’Homme invisible (H.G. Wells).

Quant au plus célèbre des détectives londoniens, Sherlock Holmes, ses aventures se déroulent souvent dans un climat mystérieux, onirique, comme en témoigne le célèbre "Le Chien des Baskerville".

On aurait donc pu logiquement penser que le cinéma britannique se serait copieusement nourri du meilleur de sa littérature populaire.

Or, avant les années 1950, il n’en a rien été et les héros anglais ont fait surtout les beaux jours d’Hollywood qui a codifié et rendu universels les mythes de Frankenstein, avec Boris Karloff en monstre émouvant, et de Dracula, avec Bela Lugosi en prince des ténèbres.

Quant la Hammer Films relève enfin le défi, les "monstres" n’ont plus la cote de l’autre côté de l’Atlantique et les vieilles gloires du genre, comme Lugosi ou Lon Chaney Jr, ne s’agitent plus que dans des productions de plus en plus médiocres, produites avec des bouts de ficelles.

Pour réussir son coup, la Hammer Films en revient à des productions soignées, en couleur, et tournant ainsi le dos au néo-expressionnisme en noir et blanc des films de James Whale. Elle s’appuie sur quelques réalisateurs (Terence Fisher) ou directeurs de la photographie (Freddie Francis) qui soignent les atmosphères, cherchant à créer un vrai sentiment de peur. On crie davantage que dans les productions américaines, on y voit plus de sang, un beau sang bien rouge et les dents des vampires s’enfoncent dans des épaules plus dénudées alors que les monstres plus pervers n’hésitent pas à lorgner des gorges déjà bien décolletées.

Comme on le verra dans cette rétrospective, il y a un véritable style Hammer, un travail de studio cohérent qui ne néglige ni les décors ni les ambiances musicales. On y retrouve aussi une équipe d’acteurs expressifs mais jamais dans l’outrance. L’équipe Peter Cushing-Christopher Lee fait merveille.

Il ne faudra pas rater "Dracula, prince des ténèbres", une des meilleures œuvres de Terence Fisher dans laquelle Christopher Lee crée un Dracula inoubliable et parfaitement antithétique des compositions de Bela Lugosi. Quant à Peter Cushing, il excelle en savant, plus ou moins raisonnable, et l’on ne ratera pas ses premières compositions du Docteur Frankenstein, dans "The Curse of Frankenstein" ou "The Revenge of Frankenstein".

Parmi les films présentés, il ne faudra pas rater "Dr Jekyll et Sister Hyde" de Roy Ward Baker, "The Plagues of the zombies" et "The Reptile" ("La Femme reptile"), deux des meilleurs films de John Gilling, l’autre auteur-maison de la Hammer avec Terence Fisher.

Mais il n’est peut-être pas judicieux de faire des hiérarchies dans le cinéma de genre. En une quinzaine d’années d’intense activité, la Hammer a enrichi le cinéma de films désormais intemporels qui doivent se regarder aujourd’hui sans arrière-pensées, et même sans pensées du tout, comme des moments de pure distraction qui ne feront pas tache dans l’auditorium d’un musée prestigieux.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 24 juillet 2022 : restez au frais

On est avec vous tout l'été pour accompagner vos siestes, vos apéros ou rendre plus douces vos journées au bureau avec des articles et du live et vous suggérer spectacles et expositions ! C'est parti pour le programme de la semaine

Du côté de la musique :

"Hypnos & Morphée" de Dandy Dandie
Retour sur les Vieilles Charrues avec Last Train, Laetitia Sheriff, Johnny Mafia...
"Witch cults" nouveau mix signé Listen In Bed à écouter partout
"César Franck : Piano Quintet - Antonín Dvorák : String Quartet No. 14" de Quatuor Prazak & François Dumont
"Asymétrie" de Slim Abida
"Ostinatos piano solo" de Xavier Thollard
"Homemade" de Yvan Robilliard
le replay du concert et interview de SuperBravo
et toujours :
Rencontre avec Jean Marc Sauvagnargues autour de son album "Ton piano danse toujours (hommage à Michel Berger)"
"We are" de Judith Owen
"Feel this" de Crobot
Festival de Beauregard #14 avec :
Franck Carter & the Rattlesnakes, Vianney, Liam Gallagher, Jungle le vendredi
Cannibale, Goat Girl, Sleaford Mods, Skunk Anansie, Gusgus le samedi
You Said Strange, General Elektrics, PNL, Sum 41 le dimanche
Festival Retro C Trop avec Little Bob, The Undertones, OMD, Madness, Simple minds
"Les choeurs de David Bowie" une émission de Listen In Bed à écouter

Au théâtre :

les comédies de l'été :
"Un cadeau particulier" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ceci n'est pas une comédie romantique" au Théâtre Le Funambule-Montartre
"La Ligne Rose" au Théâtre Lepic
"Dîner de famille" au Café de la Gare
une reprise : "Moi, Dian Fossey" à l'Artistic Théâtre
les autres spectacles à l'affiche parisienne
en direct du Festival Off d'Avignon :
"Martine à la plage" à l'Artéphile
"Un certain penchant pour la cruaité" à la Scala Provence
"Comment Virginie D. m'a sauvé la vie" à l'Arto Théâtre
"Vole Eddie, vole!" au Buffon Théâtre
"Le Chevreuil et Dalida" à l'Artéphile
et les autres spectacles à l'affiche du Festival Off d'Avignon

Expositions :

"Marcel Proust - Du côté de la mère" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme
la visite commentée de l'exposition "La Forêt Magique" au Palais des Beaux-Arts de Lille
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit avec :
"La Belle saison" de Catherine Corsini
"Taxi Téhéran" de Jafar Panahi
"Tout ce qui me reste de la révolution" de Judith Davis
"Trois visages" de Jafar Panahi
"Vie sauvage" de Cédric Kahn

Lecture avec :

"Labyrinthes" de Franck Thilliez
"Méfiez-vous des anges" de Olivier Bal
et toujours :
"Lucia" de Bernard Minier
"Dans les brumes de Capelans" de Olivier Norek

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 25 septembre 2022 : La culture n'est pas un luxe
- 18 septembre 2022 : Nouvelle Vague
- 11 septembre 2022 : C'est reparti pour un tour
- 4 septembre 2022 : C'est la rentrée
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=