Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Friends of Dean Martinez
Interview  (Paris)  Mai 2003

Né en 1995 de la réunion des membres de Giant Sand, groupe de rock expérimental des années 70 et de Naked Prey, groupe de country-rock des années 80, Friends of Dean Martinez est un groupe à géométrie variable qui perdure sous l’impulsion de Bill Elm, malgré le départ de Joey Burns et John Convertino (les compères qui ont fondé Calexico en 1998).

Après la sortie de "Under The Waves" et une tournée européenne, qui a oublié la France, Bill Elm répond à quelques questions pour Froggy Delight.

Comment est née l'idée, en 1995, de créer un nouveau groupe avec les membres de Giant Sand et ceux de Naked Prey ? Et pourquoi ?

Nous étions tous amis et nous jouions déja ensemble sous differentes formations. Je voulais créer un groupe du genre "Santo et Johnny" et j'ai demandé à mes potes, qui sont les musiciens les plus talentueux de la ville de bien vouloir jouer avec moi. Je crois que c'était marrant pour eux aussi.

Quelles sont les différences musicales entre tous ces groupes ?

Nous sommes un groupe instrumental, et Giant sand n'en est pas un, et Naked Prey existe plus...

Est ce que les autres membres continuent de jouer avec leur groupe respectif en même temps qu'ils jouent avec FODM ?

Oh oui ! FODM n'a jamais été un travail à plein temps que pour moi.

Pourquoi vouliez vous vous appeller tout d'abord "Friends of Dean Martin" ?

En fait on voulait pas specialement de nom si ce n'est pour les concerts. Ca n'a rien a voir avec Dean Martin.

Comment définirais tu le style de la musique de FODM ?

Instrumental

Comment écris tu tes chansons ? Où trouves tu l'inspiration ?

Je trouve l'inspiration partout, par bonheur, aussi loin que me conduit l'écriture. J'essaie, pour le meilleur ou pour le pire, de laisser les chansons s'écrire d'elles même, plutôt que de me fixer des directions à suivre.

Pourquoi un intérêt aussi fort pour la musique du sud de l'Amérique ?

Je ne crois pas que j'ai un intérêt fort et particulier pour cette musique, ça sonne comme ça dans les oreilles des autres c'est tout.

Vos disques sont à la fois différents mais gardent une certaines continuités. Quels sont les évolutions de FODM et les lignes de base ?<

Justement, l'evolution c'est ... l'evolution, tout simplement, et la ligne de base c'est le format.

Quel est l'histoire de l'album Retrograde ?

L'histoire s'est perdue dans l'enregistrement par petits morceaux. Ca aurait du avoir plus de sens mais on avait des problèmes à ce moment là.

Certains magazines disent que votre musique est postmoderne, à la fois amusante et intelligente. Qu'en penses tu ?

C'est un peu con je trouve. C'est quoi la musique rock postmoderne ?Ca me fait penser à une course....

Comment FODM perdure-t-il malgré le changement constant de membres dans le groupe ? Qui est vraiment permanent dans le groupe ? Qui est le leader, celui qui est la mémoire de FODM ?

Le turn over est moindre maintenant car nous ne sommes plus que 3. J'ai créé le groupe et je suis le seul membre fondateur et permanent

Pourquoi John Convertino et Joey Burns ont-ils quitté le groupe ? Est ce que FODM préfigurait Calexico ?

Ils sont partis pour former leur propre groupe. Quant à dire si cela préfigurait Calexico, il est certain que nous sommes amis et avons les mêmes centres d'intérêt musicaux, c'est d'ailleurs pour cela que nous jouions ensemble.

Pourquoi faites vous autant de reprises (Beach Boys, Henry Mancini, Michel Legrand ...) ? Aimez vous les remixes ?

J'adore faire des reprises, il y a tant de si belles chansons de partout !

Est ce vrai que FODM est disponible pour les mariages, fêtes, bandes son de films ?

Oui bien sûr, mais j'ai du mal à imaginer qui voudrait de nous à son mariage, ce serait un peu trop fort!

Quel est le futur de FODM ? As tu des projets personnels ?

Encore plus de disque de FODM et de tournées. Je n'ai pas de projet solo mais j'ai un autre groupe appelé Zentrum (steel guitare, claviers bizarres et des boucles de sons)

Si tu n'avais que 3 mots pour définir ta musique, lesquels seraient ils ?

instrumental, impressioniste, bande son

Quand FODM viendra t il jouer à Paris ?

Je ne sais pas, j'aimerais bien que ce soit bientôt

Quelques mots ? un Souhait ?

J'aimerais apprendre au monde entier à chanter ... quelque chose comme ça!

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Under the waves de Friends of Dean Martinez
La chronique de l'album Ramdom Harvest de Friends of Dean Martinez
Friends of Dean Martinez en concert au Festival La Route du Rock 2006 (vendredi)


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 21 juillet 2019 : La folle histoire de l'espace

Ces jours-ci on célèbre les premiers pas de l'homme sur la lune, on ambitionne d'y retourner. En attendant, c'est les pieds sur terre que nous vous proposons notre petite sélection culturelle pour vous inviter à décoller un peu vous aussi du quotidien. C'est parti :

Du côté de la musique :

"Triple ripple" de Automatic City
"Jaws" de Condore
"480" de DBK Project
"Echo" de Marion Roch
"Bach & co" de Thibault Noally & Les Accents
"To be continued" de Tropical Mannschaft
Haiku Hands au festival Terre du Son #15
Sara Zinger égalment à Terre du Son, à retrouver en interview
interview de The Psychotic Monks toujours à Terre du Son
On vous parle du Festival de Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Samedi avec Beach Youth, Clara Luciani, Idles, The Hives, Mogwai...
Dimanche pour finir avec Bro Gunnar Jansson, Jeanne Added, Tears for Fears, Interpol...
et toujours :
"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...

Au théâtre :

"Iceberg" au Théâtre de la Reine Blanche
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle

Cinéma :

la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"Benalla, la vraie histoire" de Sophie Coignard
"Floride" de Laurent Groff
"Whitman" de Barlen Pyamootoo
et toujours :
"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"La traque du Bismarck" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=