Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Pagan Poetry
La Scène du Canal  (Paris)  jeudi 5 novembre 2015

La Magie Pagan Poetry

Si chaque concert de Pagan Poetry donne toujours la sensation de vivre un moment exceptionnel, je dirais que celui du 5 novembre a eu la particularité d’ajouter l’adjectif "privilégié".

Privilégié, comme le public présent ce soir là, car il a pu entendre pour la première fois tous les titres dans une version adaptée à un concert amplifié (travaillés lors de la dernière résidence à La Scène du Canal), mais aussi la version française de Another Earth : "Des Siècles Encore". Oui, un titre en français !

Quelle poésie dans ce texte chargé de sens qui sonne comme sa version anglaise, incroyable ! C’était comme si aucun mot n’avait été modifié, mais que par magie la compréhension était offerte à tous.

De la création, il y en avait aussi sur la scène avec un nouveau décor et un habillage de lumière surréaliste (bravo à Olivier Ferhat pour les costumes de lumière ! Sans oublier Etienne Oury au son !).

Pour ceux qui ont déjà assisté à un concert de Pagan Poetry, vous savez à quel point la magie peut opérer… ce concert était plus fort encore, plus intense en "connexions" et j’avoue qu’il me devient de plus en plus difficile de vous le décrire. Je me sens un peu comme si j’essayais de trouver les mots justes pour décrire l’océan à un non voyant ! Je ne baisserai pas les bras pour autant. Parce que partager Pagan Poetry, c’est permettre à chacun de retrouver le chemin qui mène à soi-même, c’est aller au cœur du cœur, rendre palpable l’insaisissable, imaginer l’impensable : apercevoir l’invisible.

Vivre un concert de Pagan Poetry, c’est se donner un rendez-vous avec la partie la plus intime de soi-même. C’est non pas faire appel à ses croyances, mais réaliser ses certitudes.

D’ailleurs, la meilleure des descriptions aurait pu être une photo, puisqu’une image vaut mille mots. J’aurais dû prendre une photo du public, absorbé, émerveillé, connecté, relié, recentré plus que concentré, ému, conquis.

Le chemin que vous entamez avec Pagan Poetry dès le premier concert, vous le continuez au suivant. Ce n’est jamais vraiment le même décor mais vous n’êtes plus seul sur ce chemin, puisque grâce à cette musique vous avez fait connaissance avec vous-même. Et puis, plus les jours passent et plus je me rends compte que nous sommes nombreux sur ces parallèles païennes… et ça fait tellement de bien de découvrir tout ça, de recevoir tous ces cadeaux que personne ne pourra jamais vous prendre.

De nos parallèles, Pagan Poetry construit des passerelles de lumière qu’il est doux d’emprunter en toutes saisons…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album The Unseen de Pagan Poetry
Pagan Poetry parmi une sélection de singles (mai 2014)
Pagan Poetry en concert à Alone and Me - Pagan Poetry - Face à la Mer (17 et 18 mai 2016)
L'interview de Pagan Poetry (jeudi 27 février 2014)
L'interview de Pagan Poetry (septembre 2015 )

En savoir plus :
Le site officiel de Pagan Poetry
Le Bandcamp de Pagan Poetry
Le Soundcloud de Pagan Poetry
Le Facebook de Pagan Poetry
Le site officiel de Nathalie Réaux
Le Facebook de Nathalie Réaux

Crédits photos : Marie Destouet


Marie Destouet         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Pagan Poetry (27 janvier 2014)


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=