Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Pascal Bouaziz
Haïkus  (Ici d'Ailleurs...)  mai 2016

Printemps 2001. Concert de Mendelson sur la Guinguette Pirate, désormais rebaptisée Dame de Canton. Pascal Bouaziz commence son concert avec ces mots (de mémoire) : "Cet hiver, il y a eu des drames. Il y a eu les inondations, et des morts. Mais le pire drame, ça a été que le concert de Mendelson a été annulé. Réjouis-toi, aujourd'hui nous sommes-là et nous allons faire la fête. Notre première chanson s'appelle "Le Brouillard". Quinze ans plus tard, Paris subit les crus de la Seine, les quais sont inondés. Pascal Bouaziz ne joue plus sur une péniche mais à la Maison de la Poésie.

Certaines choses ont changé depuis Quelque Part, d'autres non. "L'Ombre" (2016) : "Regarde sur le trottoir de ta vie" vs. "Monsieur" (2000) : "C'est très sale par la fenêtre, tu regardes les voitures et tu t'arrêtes". "Encore Envie" (2016) : "J'ai comme envie de prendre ta main et de m'endormir contre toi. J'ai comme envie de vivre" vs. "Katherine Hepburn" (2000) : "La nuit je la regarde quand elle dort, qui me fait confiance. Et c'est elle qui m'aura sauvé, et c'est elle qui j'aime encore".

Décembre 2004. Concert de Mendelson à la Cité de la Musique, désormais rebaptisée Philarmonie de Paris. Pascal Bouaziz commence son concert avec ces mots (de mémoire) : "Comment était le concert de Dominique A et Katerine ? C'était bien ? Parce que parfois la vieillesse est un naufrage".

Certaines choses ont changé depuis Seul au sommet, d'autres continuent. "Loin" : "Nous ne sommes jamais arrivés." ou "L'être humain" : "Parfois je me laisse aller avec toi. Tu me fais presque croire en l'être humain." Aujourd'hui par rapport à hier, certaines choses ne changeraient pas : 2003, Bertrand Betsch en concert au Nouveau Casino. Pascal Bouaziz est dans la salle, il m'écrase le pied. Il est beaucoup plus grand que moi, je suis couard, je ne dis rien.

Après le triple album de Mendelson (2013), après la parenthèse "tongue in cheek" Bruit Noir (2015), Pascal Bouaziz effectue une forme de saut de 15 ans en arrière, dans sa manière de chanter, et non plus de parler, dans son écriture plus économe, dans ses mélodies douces sans être apaisées. On pense à un Elysian Fields de proximité, un Red House Painters de quartier, un voisin physique et temporel, un voisin pas forcément bienveillant, pas celui à qui on confie son chat pour les vacances, un voisin un peu taciturne et discret, mais qu'on écoute quand il parle. Quand Pascal Bouaziz parle, ce n'est pas pour rien, alors on l'écoute avec attention, et se souvient de ses mots.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Ville Nouvelle / Nouvelle ville de Pascal Bouaziz / Michel Cloup / Patrice Cartier
La chronique de l'album Seul au sommet de Mendelson
La chronique de l'album eponyme de Mendelson
La chronique de l'album Sciences politiques de Mendelson
Mendelson en concert au Grand Mix (samedi 11 mai 2013)

En savoir plus :
Le site officiel de Mendelson
Le Facebook de Pascal Bouaziz


Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 29 septembre 2019 : Une édition sans chichis

Un nouveau podcast hebdomadaire, du théâtre, des livres, des expos, du cinéma et de la musique. Pas de doute, c'est l'heure de la nouvelle édition hebdomadaire de Froggy's Delight.

Du côté de la musique :

"The hunger" de Alarm Will Sound
"Initiative H x Moondog Pax for a sax remix" de Initiative H
"Troubadours" de Sylvain Rifflet
"Déborder" de Boucan
"Chopin : nocturnes" de Bruno Rigutto
"Chronologic" de Caravan Palace
"Brel et Barbara a capella" de Ensemble Aedes & Mathieu Romano
"Luxe featuring Alex Taylor" de Holy Fuck
"The NYC summer sessions" de Johanna Saint Pierre
et toujours :
"Corpse flower" de Mike Patton & Jean Claude Vannier
Rencontre avec Joseph Fisher autour de "Chemin Vert", assortie d'une session acoustique à découvrir ici
"Prokofiev : Visions fugitives" de Florian Noack
"The basement tapes" de Mister Moonlight
"The uncompleted works volume 1, 2 & 3" de Nantucket Nurse
"Là-Haut" de Gérald Genty
"Ilel" de Hildebrandt
"Buxton palace hotel" de Studio Electrophonique
"Vian" par Debout sur le Zinc
"Impressions d'Afrique" de Quatuor Béia & Moriba Koita
"Fin d'été" de Samir Barris

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"L'un de nous deux" au Théâtre du Petit Montparnasse
"Lewis versus Alice" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Vestiges Fureur" au Lavoir Moderne Parisien
"Michaël Hirsch - Je pionce donc je suis" au Théâtre Le Lucernaire
"Un sac de billes" au Théâtre Le Lucernaire
"Trinidad - Pour que tu m'aimes encore" à la Comédie Bastille
"Søren Prévost - Balance ton père" au Théâtre Lepic
"Benjamin Tranié - Le dernier relais" au Théâtre Trévise
"Livane - Piaf, Fréhel, Damia et Moi" au Théâtre de Dix Heures
"La vraie histoire du cheval de Troie" au Théâtre Les Déchargeurs
des reprises
"Mademoiselle Julie" au Théâtre de l'Atelier
"Elle est là" à la Manufacture des Abbesses
"Tchekhov à la Folie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Michel For ever" au Théâtre de Poche-Montparnas
"Constance - Pot Pourri" au Théâtre des Deux Anes
"Ich bin Charlotte" à la Scène Libre
"J'arriverai par l'ascenseur de 22h43" au Théâtre Les Déchargeurs
"Le cri de la pomme de terre du Connecticut" au Théâtre du Rond-Point
"Juliette Drouet" au Théâtre L'Archipel
"Julie Villers - Je buterai bien ma mère un dimanche" au Point Virgule
"Rhinocéros" au Théâtre Essaion
"Ma grammaire fait du vélo" au Théâtre Essaion
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le mauvais passant" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Mondrian Marmottan-Monet
"L'Age d'or de la peinture anglaise - De Reynolds à Turner" au Musée du Luxembourg

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Alice et le maire" de Nicolas Pariser
"Gwen et le livre de sable" de Jean-François Laguionie
Oldies but Goodies avec :
la rétrospective Hal Hartley - The Long island Trilogy
"Brèves rencontres" de Kira Mouratova
et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"L'âge de la lumière" de Whitney Scharer
"La terre invisible" de Hubert Mingarelli
"Les guerres intérieures" de Valérie Tong Cuong
"Que le diable l'emporte" de Anonyme
"Quelque chose dans la tête" de Denis Kambouchner
"Un livre de martyrs américains" de Joyce Carol Oates
et toujours :
"Barbarossa : 1941. La guerre absolue" de Jean Lopez & Lasha Otkhmezuri
"Bête noire" de Anthony Neil Smith
"Dictionnaire égoiste de la littérature mondiale" de Charles Dantzig
"Gaeska" de Elrikur Orn Norddahl
"Les refuges" de Jérôme Loubry
"Liquide inflammable" de Robert Bryndza

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 10 novembre 2019 : Non à la morosité
- 3 novembre 2019 : Ivan, Boris et elle
- 27 octobre 2019 : La révolution en marche
- 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=