Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Guilty of romance
Sono Sion  juillet 2012

Réalisé par Sono Sion. Japon Drame. 1h52. (Sortie 9 mai 2012). Avec Megumi Kagurazaka, Miki Mizumo et Makoto Togashi.

Si l'on veut résumer "Guilty of romance" par une formule, on peut écrire que "c'est Belle de Jour au pays du soleil levant".

Une jeune mariée nipponne est soumise à son mari, un écrivain brillant qui a réglé leur vie commune selon un étrange cérémonial. Gare à elle, si elle ne fait pas attention à l'ordre des choses et à la place des chaussons sur le paillasson.

On se doute vite que ce bel agencement bourgeois, excessivement et anormalement ritualisé, cache une part maudite. "Guilty of romance" est un récit cruel, une sorte de "Jardin des supplices" d'Octave Mirbeau plongé dans l'univers du "Giallo".

Les amateurs de ce cinéma italien qui mêlait luxure et cruauté, faisant courir la froide lame d'un couteau brillant sur les chairs palpitantes de jeunes vierges dans une atmosphère de cuir et de fouet, trouveront ici les recettes correspondantes, épicées à la sauce japonaise.

La jeune épouse s'enfoncera dans les bas-fonds les plus sordides, entraînée dans les pires dépravations par une universitaire aussi sublime que perverse. Eros voisinera bien entendu avec son compère Thanatos, la maison des perversités avec la poésie la plus subtile.

Chant d'amour désespéré dans l'ambiance kitsch des "love hotels" tokyoïtes, "Guilty of romance" de Sono Sion touchera profondément ceux qui admettent que l'amour et la mort ne sont pas des contraires et peuvent jouer ensemble une partition dangereuse. Evidemment, comme toujours dans ce genre de cinéma de genre, il faut accepter les présupposés et les clichés, ne pas les évacuer d'emblée et les réfuter en ricanant.

Dans "Guilty of romance" de Sono Sion, on n'est pas loin de l'opéra et de ses canevas impossibles voire ridicules.

En n'acceptant pas les minces arguments de Tosca ou de Madame Butterfly, on passe à côté d'un art à la fois raffiné et trivial trouvant son apothéose dans le chant d'amour et de mort des grandes divas. Ici, c'est pareil : l'univers de Sono Sion paraîtra factice à certains alors que d'autres y verront l'expression la plus déchirante et la plus noire illustrant l'impasse de l'amour physique.

Connu principalement par "Suicide Club", film qui reste tenace dans la mémoire de ceux qui l'ont vu, Sono Sion est l'auteur d'une bonne vingtaine de films. On aimerait qu'ils soient à leur tour visibles car "Guilty of romanc" révèle indéniablement une écriture.

Maître ou petit maître, peu importe : ce cinéma sulfureux et sexuel, ennemi du tiède et du mitigé, est à découvrir, à aimer ou à détester comme un bouquet de fleurs du mal d'aujourd'hui. Mention fantasmatique spéciale aux deux très belles Megumi Kagurazaba et Makoto Togashi qui donneraient envie de tâter des amours de perdition si on avait la garantie qu'elles en fussent l'enjeu...

/td id="fincorps">
 

Philippe Person         
Nouveau Actualités Voir aussi Contact

O

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
 
Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 septembre 2020 : Orages ...ô des...espoirs !

Ce bel été indien se termine sur des orages, du tonnerre et des inondations terribles. Décidément 2020 ne nous épargne rien. Dans l'espoir de jours meilleurs et se faire plaisir au milieu de tout cela, voici notre sélection culturelle de la semaine.

Du côté de la musique :

"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses
et toujours :
"Transience of life" de Elysian Fields
"Cerna vez" de Thomas Bel
"Bandit bandit" de Bandit Bandit
"Twins" de Collectif La Boutique
"Run run run (hommage à Lou Reed" de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert au CentQuatre
"Papillon blanc" de Gabriel Tur
"Dix chansons naturelles et sauvages" de Hugo Chastanet
"Both sides" le spectacle de Jeanne Added au CentQuatre

Au théâtre :

les nouveautés :
"Aux éclats..." au Théâtre de la Bastille
"Onéguine" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Surprise parti" au Théâtre de la Reine Blanche
"Mademoiselle Else" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Killing Robots" au Théâtre Paris-Villette
les reprises :
"Marie des Poules" au Théâtre du Petit Montparnasse
"Hector Obalk - Toute l'Histoire de la peinture en moins de deux heures" au Théâtre de l'Atelier
"Trinidad - Pour que tu t'aimes encore" au Studio Hébertot
"Carla Bianchi - Migrando" à la Nouvelle Seine
"Jos Jouben - L'Art du rire" à La Scala
"Mudith Monroevitz" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec "Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris
la dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - La collection de Madame" au Musée du Quai Branly
et toujours :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Ailleurs" de Gints Zilbalodis
at home :
"Caramel" de Nadine Labaki
"Tomboy" de Céline Sciamma
"Peur" de Danielle Arbid
"La Cour de Babel" de Julie Bertucelli
"La Bataille de Solférino" de Justine Triet

Lecture avec :

clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi

"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel
et toujours :
"Apeirogon" de Colum McCann
"Ce lien entre nous" de David Joy
"Dans la vallée du soleil" de Andy Davidson et "Les dynamiteurs" de Benjamin Whitmer
"Ensemble, on aboie en silence" de Gringe
"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz
"Mes fous" de Jean-Pierre Martin et "Et si on arrêtait de faire semblant" de Jonathan Franzen

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=