Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Scènes de la vie conjugale
Théâtre de la Bastille  (Paris)  février 2014

Comédie dramatique de Ingmar Bergman, mise en scène par Frank Vercruyssen, avec Ruth Vega Fernandez et Frank Vercruyssen.

Frank Vercruyssen, la cheville-ouvrière du Collectif Tg STAN, a conçu avec "3 Pièces", un triptyque autour de la figure féminine.

Après "Mademoiselle Else" d'Arthur Schnitzer et "Nusch" de Paul Éluard, l'artiste flamand s'est accaparé une des œuvres cinématographiques majeures d'Ingmar Bergman, "Scènes de la vie conjugale".

C'est un défi majuscule qui s'offrait à lui. Car, si Bergman appartient à cette race de cinéastes qui ne se cache de penser très fort que le cinéma et le théâtre sont des arts frères qui entretiennent des rapports si étroits qu'on peut les qualifier d'incestueux, il faisait lui-même le choix de son support.

Donc, en l'occurrence, il avait considéré que "Scènes de la vie conjugale" était fait pour être filmé et non monté sur les planches.

Franck Vercruyssen réussit ce pari de montrer au grand maître suédois, sans aucun doute le plus grand cinéaste de l'après-guerre, que ses six heures disséquant la vie d'un couple pouvaient être transposées sur un plateau et condensées en deux heures et demie d'âpres engueulades et de trafics de sentiments sans concession.

Partant d'un film à l'esthétique délibérément télé, qui accumulait les gros plans et traquait les corps au plus près, Franck Vercruyssen et Ruth Vega Fernandez parviennent pourtant à un résultat théâtral magistral.

Évidemment, la qualité de leur adaptation est déjà pour beaucoup dans leur réussite. Ils ont opéré les bons choix, découpé presque cliniquement ce long parcours d'un couple modèle dont il est dit au départ que "le manque de problèmes fait problème".

Quand on connaît bien l'oeuvre de Bergman, on mesure tout le travail qu'a été cette transposition sans trahison. Quand on se souvient du couple originel de Bergman et qu'on a encore dans les yeux les visages de Liv Ullmann et Erland Josephson, quintessence des acteurs bergmaniens, on est admiratif devant la subtilité de l'interprétation de Frank Vercruyssen et de Ruth Vega Fernandez.

Les deux acteurs de tg STAN sont en effet vraiment à la hauteur de leurs modèles sans avoir besoin de les imiter. Ce qui fascine dans ce moment de théâtre qui fonctionne parfaitement c'est qu'on a tout de suite conscience que tout va fonctionner parfaitement. Tout ici est simple et évident. On s'habille d'un côté de la scène et on se nourrit de l'autre.

On déplace les tables et les chaises là où ils doivent être posés. On peut même se permettre un passage vidéo avec reconstitution d'une scène liminaire du film de Bergman qui ne cherche même pas à lui rendre un hommage clin d'oeil, mais qui s'attache simplement à traiter un moment-clé pour la suite de l'histoire.

Cette simplicité a quelque chose de chaleureux et on a constamment l'impression qu'il y a un échange secret entre la scène et la salle. A tel point que les petites imperfections du français de Frank Vercruyssen, qui fait le louable effort de jouer dans une langue autre que la sienne et qui doit parfois chercher ses mots, ajoutent de la connivence au spectacle, enlève de la distance entre acteurs et public.

Au bout du compte, on sortira de ces "Scènes de la vie conjugales" conquis par le travail de tg STAN et avec une double envie : celle, irrésistible, de suivre assidûment les activités de ce collectif hors normes et celle de se replonger dans le cinéma et le théâtre d'Ingmar Bergman, qui, sous le prisme de tg STAN, paraît ne pas avoir subir l'usure du temps et demeure d'une déroutante modernité.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 27 septembre 2020 : Autumn Sweater

Voici les premiers jours d'automne, les premiers froids, la pluie et l'envie de s'auto-confiner avec une boisson réconfortante, du chauffage, de la bonne musique, un bon livre, film, jeu voire avec des amis autour d'un bon repas. Bref, c'est l'automne et voici le programme réconfortant de la semaine. Sans oublier le replay de la MAG #11 du 26/09.

Du côté de la musique :

"Echos" de Romain Humeau
"American head" de The Flaming Lips
"Grand écran" de Ensemble Triptikh
"Beethoven : op 109, 110, 111" de Fabrizio Chiovetta
"B.O. d'une scène de meurtre" première émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Oiseau(x) scratch" de Luc Spencer
"Debussy" de Philippe Bianconi
"Tête Blême" de Pogo Car Crash Control
"XIII" de Quatuor Ardeo
et toujours :
"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses

Au théâtre :

les nouveautés :
"Le Grand Inquisiteur" au Théâtre national de l'Odéon
"Iphigénie" aux Ateliers Berthier
"Philippe K. ou la flle aux cheveux noirs" au Théâtre de la Tempête
"Le Grand Théâtre de l'épidémie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"Le Quai de Ouistreham" au Théâtre 14

"Les Pieds tanqués" au Théâtre 12
"Le nom sur le bout de la langue" au Théâtre de la Huchette
"La Folle et inconvenante Histoire des femmes" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
les reprises :
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Album de famille" au Studio Hébertot
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre des Mathurins
"Contrebrassens" au Studio Hébertot
"Leonard de Vinci, naissance d'un génie" au Studio Hébertot
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa
"Pierre et Gilles - Errances immobiles" à la Galerie Templon
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

Cinéma :

en salle :
"L'Ordre moral" de Mario Barroso
at home :
"Drôles d'oiseaux" de Elise Girard
"Mise à mort du cerf sacré" de Yorgos Lanthimos
"Terror 2000 - Etat d'urgence en Allemagne" de Christoph Schlingensief
"Vers un destin insolite sur les flots bleus de l'été" de Lina Wertmüller
"Ruth et Alex" de Richard Loncraine

Lecture avec :

"Ici finit le monde occidental" de Matthieu Gousseff
"L'heure des spécialistes" de Barbara Zoeke
"Mémoires" du Général von Choltitz
"Porc braisé" de An Yu
"Portraits d'un royaume : Henri III, la noblesse et la Ligue" de Nicolas Le Roux
"Sublime royaume" de Yaa Gyasi

et toujours :
clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi
"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=