Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Scènes de la vie conjugale
Théâtre de la Bastille  (Paris)  février 2014

Comédie dramatique de Ingmar Bergman, mise en scène par Frank Vercruyssen, avec Ruth Vega Fernandez et Frank Vercruyssen.

Frank Vercruyssen, la cheville-ouvrière du Collectif Tg STAN, a conçu avec "3 Pièces", un triptyque autour de la figure féminine.

Après "Mademoiselle Else" d'Arthur Schnitzer et "Nusch" de Paul Éluard, l'artiste flamand s'est accaparé une des œuvres cinématographiques majeures d'Ingmar Bergman, "Scènes de la vie conjugale".

C'est un défi majuscule qui s'offrait à lui. Car, si Bergman appartient à cette race de cinéastes qui ne se cache de penser très fort que le cinéma et le théâtre sont des arts frères qui entretiennent des rapports si étroits qu'on peut les qualifier d'incestueux, il faisait lui-même le choix de son support.

Donc, en l'occurrence, il avait considéré que "Scènes de la vie conjugale" était fait pour être filmé et non monté sur les planches.

Franck Vercruyssen réussit ce pari de montrer au grand maître suédois, sans aucun doute le plus grand cinéaste de l'après-guerre, que ses six heures disséquant la vie d'un couple pouvaient être transposées sur un plateau et condensées en deux heures et demie d'âpres engueulades et de trafics de sentiments sans concession.

Partant d'un film à l'esthétique délibérément télé, qui accumulait les gros plans et traquait les corps au plus près, Franck Vercruyssen et Ruth Vega Fernandez parviennent pourtant à un résultat théâtral magistral.

Évidemment, la qualité de leur adaptation est déjà pour beaucoup dans leur réussite. Ils ont opéré les bons choix, découpé presque cliniquement ce long parcours d'un couple modèle dont il est dit au départ que "le manque de problèmes fait problème".

Quand on connaît bien l'oeuvre de Bergman, on mesure tout le travail qu'a été cette transposition sans trahison. Quand on se souvient du couple originel de Bergman et qu'on a encore dans les yeux les visages de Liv Ullmann et Erland Josephson, quintessence des acteurs bergmaniens, on est admiratif devant la subtilité de l'interprétation de Frank Vercruyssen et de Ruth Vega Fernandez.

Les deux acteurs de tg STAN sont en effet vraiment à la hauteur de leurs modèles sans avoir besoin de les imiter. Ce qui fascine dans ce moment de théâtre qui fonctionne parfaitement c'est qu'on a tout de suite conscience que tout va fonctionner parfaitement. Tout ici est simple et évident. On s'habille d'un côté de la scène et on se nourrit de l'autre.

On déplace les tables et les chaises là où ils doivent être posés. On peut même se permettre un passage vidéo avec reconstitution d'une scène liminaire du film de Bergman qui ne cherche même pas à lui rendre un hommage clin d'oeil, mais qui s'attache simplement à traiter un moment-clé pour la suite de l'histoire.

Cette simplicité a quelque chose de chaleureux et on a constamment l'impression qu'il y a un échange secret entre la scène et la salle. A tel point que les petites imperfections du français de Frank Vercruyssen, qui fait le louable effort de jouer dans une langue autre que la sienne et qui doit parfois chercher ses mots, ajoutent de la connivence au spectacle, enlève de la distance entre acteurs et public.

Au bout du compte, on sortira de ces "Scènes de la vie conjugales" conquis par le travail de tg STAN et avec une double envie : celle, irrésistible, de suivre assidûment les activités de ce collectif hors normes et celle de se replonger dans le cinéma et le théâtre d'Ingmar Bergman, qui, sous le prisme de tg STAN, paraît ne pas avoir subir l'usure du temps et demeure d'une déroutante modernité.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 mai 2022 : En mai cultive toi comme il te plaît

Après une belle soirée en compagnie de KATEL vendredi, le replay est ici, c'est reparti pour une semaine d'actualité culturelle vue par nos chroniqueurs en attendant la déjà 48eme Mare aux Grenouilles en direct samedi !

Du côté de la musique :

"Godowsky - Bach" de Dimitri Papadopoulos
"Being alive" le nouveau mix à écouter de Listen In Bed
Rencontre avec Lofofora
"Des corps dans le décor" de Mauvais Sang
"Litz - once upon a time"
"Misia" de Revue Blanche
"Murmures et rumeurs" de Tom Bourgeois
et toujours :
"J'ai horreur de l'amour" de Bertrand Betsch
"Caroline" de Caroline
"Revenant" de Cascadeur
"Hell stairs" de CDSM
"Unica" de DeLaurentis
"Polar star" de Initiative H
"Fear of the dawn" de Jack White
"The line is a curve" de Kae Tempest
"Zadie Smith" 16ème émission de la saison 3 de Listen In Bed à écouter
"Bassoon steppes" de Lola Descours & Paloma Kouider
"Oan Kim & the Dirty Jazz" de Oan Kim
"Gabril Fauré : Horizons II" de Simon Zaoui, Pierre Fouchenneret, Raphaël Merlin, Parie Chilemme & Quatuor Strada
"Keep on falling" de The Boo Radleys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Odyssée - Une histoire pour Hollywood" au Théâtre de la Colline
"Nous, l'Europe, banquet des peuples" au Théâtre de l'Atelier
"Penthésilé.e.s amazonomachie" au Théâtre de la Tempête
"Skylight" au Théâtre du Rond-Point
"Encore plus, tout le temps, partout" au Théâtre de la Bastille
"L'Epopée d'un buveur d'eau" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"La Maladie de la Famille M." au Théâtre de la Reine Blanche
"Montaigne - Les Essais" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Scum Rodéo" au Théâtre de la Reine Blanche
"Les Frustrées" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Guy Carlier" au Théâtre des Mathurins
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"HEY ! Le dessin" à la Halle Saint-Pierre
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit avec :
"La femme de mon frère" de Monia Chokri

"Mutum" de Sandra Kogut
"Party Girl" de Marie Amachoukeli, Claire Burger et Samuel Theis
"Naissance des pieuvres" de Céline Sciamma
"Tu mérites un amour" de Hafsia Herzi
et dans la série Oldies but goodies :
"La Passante du Sans-Souci" de Jacques Rouffio
"Les Demoiselles de Rochefort de Jacques Demy

Lecture avec :

"De la guerre, Mook 2" de Jean Lopez
"Les routes oubliées" de S.A. Cosby
et toujours :
"Amnistie" de Aravind Adiga
"Le réalisme magique du cinéma chinois" de Hendy Bicaise
"Nobles de coeur" de Marc Alexandre Oho Bambe & Fred Ebami
"Le silence est ma langue natale" de Sulaiman Addonia

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=